Folle victoire de Groenewegen à Bellegarde



Au terme d’une étape ultra rapide et très très animée notamment par le vent, Dylan Groenewegen s’est imposé au sprint à Bellegarde (Loiret).

Bordures, vitesse et chutes

Voilà le résumé en trois mots de cette deuxième étape de Paris-Nice. Dans les 50 derniers kilomètres, un groupe de 19 coureurs s’est en allé, bien aidé par le vent. Parmi eux, Romain Bardet, et Dylan Groenewegen. Bardet profite d’ailleurs prend prendre 2 secondes de bonification lors du sprint intermédiaire de Bellegarde, une de moins que son coéquipier Tony Gallopin, vainqueur du sprint et gagnant 3 secondes de bonifications (1er passage sur la ligne). Lors du premier sprint c’est Egan Bernal qui avait été chercher trois secondes. Mais l’animation de cette course ne s’est pas arrêté à cette simple bordure. Michal Kwiatkowski, un des favoris s’est fait piégé à cause d’un problème mécanique au moment où la course s’est vraiment emballé. Rigoberto Uran a lui chuté. Côté abandon, Gorka Izagirre, troisième l’an passé ainsi que Warren Barguil, un coup dur qui pourrait définitivement mettre Arkéa de côté dans la course aux invitations sur le Tour. Finalement, le groupe Kwiatkowski rentre sur la tête dans les 10 derniers kilomètres, avertissement sans frais.

Aux 5 kilomètres, nouveau changement de direction et les bordures se reforment sous l’impulsion de Sky, Jumbo et AG2R. 11 hommes se dégagent, Romain Bardet, Marcel Kittel notamment sont piégés. Les Sky, en puissance, arrivent à faire le trou, le groupe diminue à 8 unités dont 3 coureurs de l’équipe britannique et surtout le duo Bernal – Kwiatkowski. Groenewegen, en maillot jaune, s’est infiltré dans ce groupe de 8 et finis logiquement au sprint. Le maillot jaune conserve sa tunique et la dore encore un peu plus avec sa deuxième victoire d’affilée.

Crédit photo : cycling news



A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Poster un commentaire

massa Donec sem, commodo quis, eget elit. vulputate, vel,