Amérique du Sud

Football : le résumé du week-end en Amérique du Sud

En Amérique du Sud, le ballon rond est une religion pour les supporters des clubs nationaux. Chili, Argentine, Brésil ou encore Bolivie sont au programme de ce résumé des moments majeurs du football outre-Atlantique. Du but somptueux de Gabriel Rojas avec San Lorenzo à la séance de tirs au but riche en rebondissements entre Flamengo et Palmeiras, retrouvez les informations principales de ce week-end sud-américain. 

 

River Plate s'impose, Boca Juniors tenu en échec

Au pays du regretté Diego Maradona, les plus grands rivaux de la planète ont vécu un week-end différent. Avant de s'affronter dans quelques jours en Coupe d'Argentine pour un nouveau Superclásico, Boca Juniors s'est incliné pendant que River Plate empoche les trois points. En effet, les coéquipiers de Carlos Tévez n'ont pas réussi à repartir avec la victoire de leur célèbre antre : la Bombonera. La faute à un but du latéral gauche de l'Unión de Santa Fe Nicolás Peñailillo qui trompe Andrada, le portier de Boca Juniors. Dominateurs dans le jeu mais pas assez tranchants, les hommes de Miguel Ángel Russo pourront regretter le manque d'efficacité de Sebastián Villa ou encore Edwin Cardona.

Au Monumental, River Plate s'impose 3-2 mais s'est fait une belle frayeur face à Colón de Santa Fe. Marcelo Gallardo avait choisi de titulariser Lucas Beltrán en attaque pour pallier à l'absence de Matías Suárez. Nicolás De la Cruz va se faire remarquer en offrant un caviar à Beltrán, qui ne manque pas de tromper Leonardo Burián pour son premier but avec les pros. De retour après des soucis familiaux (il a perdu son père), Angileri redonne l'avantage aux Millonarios après une égalisation de Bernardi plus tôt en première mi-temps. À 10 après l'expulsion d'Alexis Castro pour un coup de coude, Gonzalo Montiel (un temps pisté par l'OL) permet à River Plate de prendre le large sur penalty. Le but d'Aliendro n'y changera rien, et les coéquipiers d'Enzo Pérez repartent avec les 3 points pour se classer à la 2e place du groupe A.

 

Mais les deux clubs majeurs du pays n'ont pas fait la une des journaux. Samedi, Platense recevait San Lorenzo dans le groupe A de la Coupe de la Ligue argentine. Emmenée par Diego Davobe, auparavant entraineur de Godoy Cruz et Argentinos, l'équipe de San Lorenzo était accrochée à la mi-temps par le promu (2-2). En gestion avant son match retour contre Santos pour la qualification en Copa Libertadores ce mercredi, le latéral Gabriel Rojas n'était pas de cet avis. À la réception d'un centre de Nicolás Fernández, le jeune latéral de 23 ans s'élance pour un retourné acrobatique qui va finir au fond des filets. Et comme si cela n'était pas suffisant, ce même Gabriel Arias offre une passe décisive à Franco Troyansky pour assurer une victoire 4-2 à San Lorenzo.

Flamengo s'adjuge la Supercoupe du Brésil

Ce week-end avait lieu la Supercoupe du Brésil. À l'instar du trophée des champions, ce match unique voit s'affronter le vainqueur du Brasileiro et de la Coupe du Brésil. Et pour cette 4e édition, le Flamengo de Gabriel Barbosa affrontait Palmeiras, vainqueur de la Coupe mais aussi de la Copa Libertadores. Sur le terrain, nous retrouvons des joueurs ayant évolué en Europe par le passé tels que Diego Alves (Valence), Felipe Luís (Atlético Madrid), Mauricio Isla (Juventus, OM) ou Felipe Melo (Inter, Galatasaray, Juventus).

La rencontre est plutôt équilibrée, même si les hommes d'Abel Ferreira se contentent de subir sans se mettre en danger. Sur le banc de Palmeiras depuis novembre 2020, l'entraineur portugais (passé par Braga et les jeunes du Sporting) ne cesse d'impressionner. Ces impressions sont confirmées puisque dès la 2e minute, Raphel Weiga profite d'une erreur de relance pour ouvrir le score. La réponse ne se fera guère attendre en face puisque Gabigol et De Arrascaeta vont permettre à Flamengo de rentrer aux vestiaires sur le score de 2-1.

La chaleur brésilienne ne semble pas inquiéter Raphael Weiga, qui permet à Palmeiras d'égaliser sur penalty après une faute de Rodrigo Caio. 2-2 à la fin du temps réglementaire, cette finale va donc se jouer aux tirs au but. Flamengo passe tout près d'une défaite après les ratés de Felipe Luís et Matheuzinho, mais c'est sans compter sur Diego Alves, qui sauve les deux penaltys suivants. Finalement, sous un suspense haletant, Rodrigo Caio se rattrape et inscrit le tir au but décisif qui permet à Flamengo de soulever ce trophée pour la deuxième fois consécutive.

Début de saison difficile pour Jorge Wilstermann 

Direction la Bolivie désormais, où Jorge Wilstermann ne parvient toujours pas à lancer sa saison. Pourtant, le club a atteint les 8es de finale de Copa Libertadores l'année dernière (élimination contre le Club Libertad) mais cette saison, l'équipe menée par Mauricio Soria n'y arrive pas. Face à l'une des meilleures équipes du championnat (qui fournit d'ailleurs une large partie des internationaux boliviens) The Strongest, Jorge Wilstermann, club fondé en hommage au célèbre aviateur, s'incline 3-0. Les joueurs, frustrés, ont multiplié les fautes pour terminer la rencontre à 9. Pour le moment 14es (le championnat compte 16 équipes), Jorge Wilstermann peine à trouver son rythme de croisière après 4 journées. The Strongest, de son côté, est 2e derrière Royal Pari, qui a remporté ses 4 premiers matchs.

 

 

Colo-Colo s'incline pour la première fois cette saison

Après s'être maintenu de justesse la saison dernière, le club historique du Chili Colo-Colo vient de connaitre son premier revers de la saison. Face à O'Higgins, les hommes de Gustavo Quinteros se sont inclinés 2-1. Tomás Alarcón avait ouvert le score avant une rapide égalisation de Marcos Bolados, mais l'expulsion de Matías Zaldivia à la 24e minute aura été préjudiciable. En seconde période, Colo-Colo n'aura cadré aucun tir pendant que Facundo Castro permettait aux siens de mener 2-1. Auteur de 2 buts face à Cobresal, Iván Morales n'a cette fois-ci pas réussi à sauver son équipe de la défaite.

Au classement, Colo-Colo accroche toujours le bon wagon puisque l'équipe est 7e après seulement 3 rencontres disputées. En Primera B, Coquimbo Unido, autre club mythique du pays a remporté son premier match sur le score de 3 buts à 2. Relégué l'année dernière, le club avait toutefois réalisé l'exploit de se hisser en finale de Copa Sudamericana avant de s'incliner en finale face aux Argentins de Defensa y Justicia.

 

Ce week-end a donc été chargé pour les suiveurs du football sud-américain et a donné son lot de surprises. Cette semaine auront lieu les éliminatoires de la Copa Libertadores ainsi que la Copa Sudamericana. Quelques billets sont toujours à distribuer et les équipes engagées comptent bien se surpasser pour décrocher le précieux sésame.

Dernières publications
To Top