F1

Formule 1 : Hamilton s’impose à Portimão !

Deux semaines après Imola, le paddock se retrouvait pour la deuxième année consécutive à Portimão. À l’issue d’un Grand Prix plus ou moins disputé, c’est Lewis Hamilton qui a décroché les 25 points. Verstappen et Bottas viennent compléter ce joli podium. Ocon termine 7e et Gasly 10e.

Auteur de la pole samedi, Bottas a bien défendu sa position en début de course. Son bon temps de réaction à l’extinction des feux lui a permis de prendre l’avantage sur Lewis et Verstappen à l’approche du premier virage. Malheureusement pour lui, tout fut à refaire lorsque Räikkönen explosa son aileron sur la pneu arrière gauche de son coéquipier. Les débris sur la piste ont entraîné la sortie de la voiture de sécurité dès le 2e tour. Kimi a vu sa course se stopper net.

Du mouvement à la relance 

Si les pilotes étaient restés calmes lors du premier départ de la course, les positions se sont échangées dans tous les sens au moment de la relance. Verstappen a pris le meilleur sur Hamilton et se mit directement en chasse du Finlandais. Le Hollandais a ainsi confirmé qu’il avait le rythme cette saison pour titiller les Flèches d’Argent. Pourtant, c’est toujours aussi compliqué pour la deuxième Red Bull. Pérez se retrouve une nouvelle fois décroché des trois de devant.

Les McLaren ont elles aussi connu une relance agitée. Ricciardo, parti 16e après une piètre séance de qualifications, est classé 11e aux portes des points après les premiers virages qui ont suivi le drapeau vert. Lando Norris toujours aussi à l’aise avec sa monoplace a lui gagné trois places le mettant 4e, juste devant Sergio Pérez.

Cependant, le fait est qu’une fois le DRS autorisé, les monoplaces les plus rapides retrouvent logiquement leur place aux avant-postes. Hamilton a pu repasser devant Verstappen et Pérez devant Norris. De son côté, l’Australien du paddock peut continuer sa remontée à l’image de son dépassement sur Vettel au tour 17.

Bagarre à trois et arrêts aux stands

Lewis a sonné la fin de la récréation au tour 20. Arrivé pleine balle avec le DRS ouvert, il a gentiment repris la 1e position à son coéquipier finlandais. Au moment où les premières voitures commencent à rentrer aux stands, le champion en titre a désormais de l’air libre pour creuser un écart avant de changer de pneus. Verstappen est bloqué derrière Bottas, ce qui permet à Lewis de s’envoler. Pendant ce temps-là, Sainz s’est rapproché de Norris grâce à un très bon pit stop en 2.2 secondes. Pierre Gasly a doublé Ocon au jeu des arrêts aux stands. Les deux copains vont désormais pouvoir se battre en piste.

Le Néerlandais est le premier du trio de tête à s’arrêter pour des durs au tour 35. Bottas couvre la stratégie de Red Bull en rentrant au tour d’après. S’il sort devant la monoplace numéro 33, il se fait directement attaquer par un Max enragé. Valtteri est 3e et le passage par la voie des stands de Lewis s’est déroulé sans accroc. Les médiums ont connu une seconde vie incroyable permettant à Alonso et Ricciardo de se stopper aux 42 et 43e tours. Pérez a même poussé plus loin, peut-être dans une optique de ralentir Hamilton.

Une fin toute en douceur

À vingt tours de la fin, Pérez mène toujours la course mais n’a pas encore changé de pneus. Il manque d’ailleurs de se faire sortir par un Mazepin maladroit qui a une définition bien à lui du “céder le passage sous drapeau bleu”. Le Mexicain a roulé pour l’équipe aujourd’hui et a géré ses pneus à la perfection. La pression de Lewis a été de très courte durée mais il pourra se consoler en se disant qu’il a suivi les ordres et en se battant pour le point du meilleur tour.

Plusieurs voitures derrière, on retrouve Ocon qui réalise une bonne course à bord de son Alpine. Il se permet même de cueillir la Ferrari de Sainz, en difficulté avec ses médiums. Son coéquipier fait lui aussi le show en doublant Ricciardo dans la ligne droite. Et Alonso ne s’arrête pas là. Pendant que Carlos souffre, son compatriote Fernando n’a pas de mal à revenir sur lui et le dépose au même endroit que la McLaren. Alpine est en route pour quelques jolis points. Gasly double lui aussi Sainz, entrant par la même occasion dans les points.

L’affaire est dans le sac pour Hamilton. Verstappen est trop loin pour l’inquiéter tandis que Mercedes arrête Bottas dans l’optique de chiper le point du meilleur tour à Red Bull. Ces derniers envisagent de le garder et stoppent par conséquent Max au tour 65. Un arrêt en 1.9 seconde histoire de rappeler à tout le monde qu’ils sont les maîtres de l’exercice. Et dans cette dernière bataille de la journée, c’est le Finlandais qui prend ce précieux point dans sa besace.

Hamilton 2, Verstappen 1 ! Lewis Hamilton retrouve le chemin de la victoire après celle de Verstappen à Imola. En ce qui concerne la suite des événements, les pilotes remettront le couvert dès la semaine prochaine en Espagne.

Crédit photo : MercedesAMGF1

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire