France 3-1 Japon (amical) : les Bleues en maîtrise

Succès important des Françaises dans l’optique de la Coupe du monde 2019. Elles ont battu les Japonaises, deux fois finalistes des deux derniers Mondiaux, à Auxerre, lors de leur avant-dernier match de préparation. Avec deux buts d’avance sur leurs adversaires, le score aurait pu être plus lourd.

Les Françaises vont devoir s’habituer à jouer dans des stades quasiment pleins. Pour son avant-dernier match de préparation, 15 379 spectateurs se sont déplacés. Les Bleues affrontaient les Japonaises, championnes du monde 2011 et dauphines du dernier Mondial. Double motif de satisfaction car elles s’offrent une victoire contre les 7e du classement FIFA, tout en jouant une équipe asiatique. Le but ? Anticiper le match en phase de poules contre la Corée du Sud.

Les Tricolores, qui portaient pour la première fois leurs nouveaux maillots, sont très vite rentrées dans le match avec dix premières minutes poussives et un but de Valérie Gauvin à la 3e. Le but a été accordé mais Yamashita a-t-elle arrêté le ballon dans ses buts ? Le problème ne devrait plus se poser lors de la Coupe du monde puisque le VAR pourra être utilisé.

Les “Nadeshikos” sont revenues au score (24e) après la rentrée de Sarah Bouhaddi sur le terrain, la gardienne d’Arsenal, Pauline Peyraud-Magnin, étant sortie sur blessure. Un ballon mal capté et repoussé et Kobayashi en sentinelle envoyaient le ballon au fond des filets.

Une victoire importante, qui aurait pu être plus large

La France est repassée devant au score grâce à un deuxième but d’Eugénie Le Sommer (33e) : une demi-volée détournée, sur un centre d’Amandine Henry qui a tout fait pour ne pas laisser le ballon en 6 mètres. Les femmes de Corinne Diacre ont toutefois manqué beaucoup d’occasions par l’intermédiaire de Gaëtane Thiney (tête : 29e, barre transversale : 40e), Elise Bussaglia qui tire trop haut (31), ou Eugénie Le Sommer (centre-tir : 26e, au dessus des buts à la 50e, tête à la 60e, sur la gardienne : 63e).

Lire >>> : Amical : France 0-1 Allemagne, des Bleues sans précision

Si les Françaises repartent avec l’avantage au score (après la défaite face à l’Allemagne et l’écrasante victoire contre l’Uruguay lors du dernier rassemblement), c;’est parce qu’elles ont effectué un gros travail de récupération, à tous les postes. Le Sommer et Diani et même Torrent qui est montée.

Parce que la Coupe du monde est dans 64 jours, elles devront encore trouver plus de justesse devant les buts après les trop nombreuses occasions. Dominatrices, lors des phases de construction ou sur les corners de Thiney et Majri, il aura fallu attendre la 83e et un but de Diani pour s’assurer la victoire. La Lyonnaise Amel Majri était aussi moins présente sur son côté gauche face aux Japonaises.

Lundi 8 avril, les joueuses se retrouveront pour un dernier match à la Meinau (Strasbourg) avant la liste des 23. Elles affronteront le Danemark, afin de préparer au mieux leur match contre la Norvège en poules.

Les faits du matchs

Kheira Hamraoui a fait son retour en bleue à la 83e en remplaçant Elise Bussaglia. Cela faisait depuis 2016 et une convocation du sélectionneur Echouafni que la désormais Barcelonnaise n’avait plus été appelée.

Les matchs amicaux – que la France jouent depuis 2 ans – ont pour objectif de tester des joueuses. Pauline Peyraud-Magnin, gardienne numéro 2, avait la possibilité d’avoir du temps de jeu avec une première titularisation, mais elle a dû sortir à la 22e minute; blessée au ménisque. Elle n’a toutefois pas dû être évacuée à l’hôpital.

La joueuse du match : Kadidiatou Diani, à la récupération et  à la frappe

La Parisienne, qu’elle soit sur le côté droit ou en pointe, a été impressionnante. Du pressing haut, de la récupération et des efforts défensifs, elle a conclu son match par un but (83e). Copier-coller de celui des Japonaises, elle a envoyé le ballon dans les filets après une mauvaise captation de la gardienne adverse, qui a repoussé le ballon.  A l’heure de jeu, Diani a été repositionnée en numéro 9 du fait de la sortie de Valérie Gauvin et la rentrée de Delphine Cascarino sur le côté droit. Elle a laissé sa place à la Bordelaise, Viviane Asseyi (87e).

 

A propos de l'auteur

#teamgardien

Poster un commentaire

dictum id, ipsum non venenatis venenatis, porta. in