Gent-Wevelgem 2016 – Peter Sagan retrouve le chemin de la victoire

0
Peter Sagan gagne à Wevelgem

La 78e édition de Gand-Wevelgem a eu lieu le 27 mars 2016 entre Deinze et Wevelgem en Belgique, sur une distance totale de 242 km avec 10 monts à gravir dont le célèbre Mont Kemmel avec une pente maximale atteignant les 23 % à faire deux fois. Le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha) était non partant à cause d’une poussée de fièvre. Les têtes d’affiche de cette Classique à une semaine du Ronde : le triple vainqueur de l’épreuve Tom Boonen (Etixx-Quick Step), le champion du monde Peter Sagan (Tinkoff) – 1er en 2013, les Belges Greg Van Avermaet (BMC Racing) et Sep Vanmarcke (Lotto NL-Jumbo), le vainqueur de l’édition 2009 le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Dimension Data), le Britannique Luke Rowe (Sky) et le Suisse Fabian Cancellara (Trek-Segafredo). À noter que le tenant du titre Luca Paolini (Katusha) était absent pour défendre son titre en raison d’une suspension après un test positif à la cocaïne au Tour de France 2015.

Image

Peter Sagan a débuté sa saison en Argentine avant de prendre la direction de l’Europe. Il a fini deuxième du Circuit Het Nieuwsblad derrière Greg Van Avermaet, quatrième des Strade Bianche avant d’etre battu à nouveau Van Avermaet sur Tirreno-Adriatico. Seulement douzième de Milan-San Remo, il n’a toujours pas levé les bras puisqu’il s’est classé deuxième du Grand Prix E3 derrière Michal Kwiatkowski. À une semaine du Ronde, Sagan avait besoin de se rassurer en s’imposant.

Le vent souffle dans les plaines de Flandre ….

Le vent et une chute collective ont provoqué des cassures dans le peloton, dans la première partie de la course pour rejoindre Ypres. Tandis qu’une échappée de cinq coureurs s’est formé en tête avec Lieuwe Westra (Astana), Josef Černý (CCC Sprandi Polkowice), Simon Pellaud (IAM), Pavel Brutt (Tinkoff) et Jonas Rickaert (Topsport Vlaanderen-Baloise). Leur avance atteint onze minutes au maximum avant que les choses sérieuses ont débuté à cause du vent et de la bagarre entre les leaders.

… les monts suscitent l’appétit …

À la mi-course, grâce aux monts, un groupe de poursuivants s’est détaché avec un grand nombre des prétendants comme les Belges Tom Boonen (Etixx-Quick Step), Tiesj Benoot et Jens Debusschere (Lotto-Soudal) et Greg Van Avermaet (BMC Racing), Edvald Boasson Hagen (Dimension Data), Peter Sagan (Tinkoff) et Fabian Cancellara (Trek-Segafredo). Une minute derrière ce groupe, à environ une minute, les a pris en chasse.

Mais à 115 km de l’arrivée, le groupe de chasse Boonen, Sagan et Cancellara a repris l’échappée.

Cependant, à l’arrière, Antoine Demoitié (Wanty-Groupe Gobert) a chuté avec quatre autres coureurs près de Sainte-Marie-Cappel dans une partie descendante. Alors qu’il s’est retrouvé couché sur la route, il est percuté par une moto de course. Dans un premier temps, il est transporté dans un hôpital à Ypres avant d’être transféré à l’unité de soins intensifs de l’hôpital de Lille, en raison de la gravité de ses blessures. Arrivé dans un état extrêmement grave, il est décédé quelques heures plus tard.

À 91 bornes de la fin, la jonction est faite entre les deux gros groupes. On a retrouvé 50 coureurs en tête de la course.

Il restait cinq ascensions à parcourir et l’équipe Trek-Segafredo a contrôlé le peloton sur le Baneberg et la première montée du mont Kemmel.

… des équipiers en tête …

Sur le Monteberg, à 66 km de l’arrivée, cinq coureurs se sont détachés grâce à une offensive de Matteo Trentin (Etixx-Quick Step) avec dans sa roue Daniel Oss (BMC Racing), Giacomo Nizzolo (Trek-Segafredo), Tiesj Benoot et l’inoxydable Pavel Brutt, équipier de Sagan.

Cette échappée a provoqué une vive réaction de la Dimension Data et la Lotto NL-Jumbo pour les reprendre en 15 kilomètres.

Puis, Viatcheslav Kouznetsov (Katusha) a attaqué à son tour pour obtenir une avance d’une minute après la deuxième ascension du Baneberg.

… mais les favoris se montrent …

Après une tentative de Sep Vanmarcke (Lotto NL-Jumbo), Fabian Cancellara a attaqué dans la seconde ascension du Mont Kemmel, suivi par Sep Vanmarcke et Peter Sagan.

Par la suite, ils ont fait la jonction avec Kouznetsov tandis qu’un groupe de chasse avec Zdeněk Štybar (Etixx-Quick Step) et Van Avermaet s’est constitué.

Le quatuor a obtenu une avance de 40 secondes et ont résisté au peloton jusqu’à Wevelgem. Le quatuor a ralenti quelque peu pour se disputer la victoire.

… quatre hommes pour la victoire

Finalement, après que Viatcheslav Kouznetsov ait lancé sprint, Peter Sagan l’a débordé pour s’imposer une deuxième fois. Sep Vanmarcke a pris la deuxième place devant Kouznetsov.

Le peloton est arrivé onze secondes après avec le Français Arnaud Démare (FDJ) qui a réglé le sprint pour la cinquième place.

Peter Sagan est devenu le premier champion du monde en titre à gagner l’épreuve depuis Rik Van Looy en 1962. Place au Ronde maintenant !

Photo : Keystone

Ligue 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here