Gérard Larousse : Biographie d’un Homme important du sport automobile

0

Pilote de rallye, de F1, d’endurance, Gérard Larousse est un Homme important mais peu connu du sport automobile. Pour ses 80 bougies, We Sport FR vous propose une rétrospective de sa vie. 

Biographie 

Né à Lyon le 23 mai 1940, Gérard Larousse grandit à Lyon et part à Paris pour les études. Dans la capitale, la passion de l’auto arrive pendant l’Ecole supérieur de commerce (devenu Sup de Co Paris).

Gérard Larousse dans le sport automobile

Débuts dans le sports auto 

Gérard Larousse sport automobile
NSU TTS 1000 Sp

Nous sommes au tout début des années 60 et Gérard Larousse n’est pas destiné au sport automobile. Pourtant un voyage dans le sud lors du Rallye du Var va changer sa vie. En effet, sa passion ancrée en lui voit le jour. Gérard Larousse se lance dans le sport auto au volant d’une Simca Aronde avant de se tourner sur la Renault Dauphine 1093 et la R8 Gordini, il enchaîne les bons résultats au point de se faire remarquer par NSU qui l’intègre en 1965 dans sa team.

L’année suivante, il finit vice champion de France catégorie Tourisme et signe pour Alpine Renault. Il aura le privilège de piloter la fameuse berlinette. En 1967, le gone aura l’A110 entre ses mains et autant dire qu’il ne va pas faire dans la soie. Neuf victoires en rallye, Vice-champion de France des rallyes sur asphalte et Champion de France des rallyes du Groupe 3. Il est alors le grand espoirs français et Porsche lorgne sur lui. En 1968, malgré sa première victoire en Formule France et un possible baquet en Alpine 3 Litres, il signe chez Porsche.

Endurance 

Porsche 917 LH

En 1969, il rejoint Porsche. Après deux tentatives sur les 24h du Mans soldés par deux abandons, il finit sur les 24h à la deuxième place sur une 908. L’année suivante il finira deuxième également mais cette fois-ci sur une 917 LH (Lang Heck soit longue queue) au sein de l’équipe Martini Racing Team et glanera le Marathon de la Route sur une 914-6 et la Coupe du Salon de Montlhéry 1970 sur une 908/2.

Durant une année, il rejoint l’équipe Lola ou il disputera les 24h qu’il finira par un abandon.

Gérard Larousse sport automobile
Matra MS670

Dès l’année suivante, il rejoint Matra Simca et Henri Pescarolo. Il remportera ainsi l’épreuve mancelle en 1973 et 1974. Lors de ces deux années, il remportera aussi également le titre mondial.

En parallèle de ceci, il participe au Grand Prix de Belgique 1974 sur Brabham BT42 pour le compte de la Scuderia Finotto. Il abandonnera après 58 tours.

Matra se retire de la compétition en 1975, le français court sur Alpine et gagne en Championnat d’Europe 2 litres au Mugello et à Hockenheim. En fin d’année, le pilote français arrête la compétition côté pilotes.

En 2003, lors du Championnat de France de Grand Tourisme, Gérard Larousse fait son come back sur Lamborghini Diablo.

Dirigeant en F1

Dès 1976, il rejoint Renault et a trois objectifs : le développement du turbo Renault, directeur sportif de la section F1 et directeur sportif de la section Endurance. Le 11 juin 1978, il remporte, via Alpine Renault, son premier succès en tant que dirigeant : Didier Pironi et Jean-Pierre Jaussaud remporte les 24h du Mans sur Renault Alpine A442B et son fameux V6 2.0L turbo. L’année suivante, à Kyalami, Jean-Pierre Jabouille signe la première victoire de Renault en F1. Le français signera à Dijon-Prenois, Hockenheim et Monza trois autre victoires. René Arnoux s’imposera à Österreichring et Zandvoort. En 1983, Renault loupe le titre mondial et se retire de l’épreuve reine du sport auto en 1985.

Gérard Larrousse devient directeur sportif de l’écurie de Ligier pour 1985 et 1986 avant de fonder son équipe.

Patron de son équipe

En 1987, Il crée sa propre équipe de Formule 1 avec l’aide de Didier Calmels. L’équipe aura des moteurs Ford de 1987 à 1994 sauf en 1990 ou Lamborghini est le fournisseur moteurs. Les chassis seront des Lola jusqu’en 1991, Venturi en 1992 et Larousse en 1993 et 1994. 1994 marque la fin de l’aventure de Gérard Larousse en Formule 1.

Palmarès 

1965 :
Critérium des Cévennes

1966 :
Rallye de Lorraine (avec Pierre Méchain)
Rallye Bayonne-Côte basque (avec Jean Sage)

1967 :
Critérium des Cévennes (avec Marcel Callewaert)
Rallye de Picardie (avec Marcel Callewaert)
Rallye de La Baule (avec Marcel Callewaert)
Ronde Cévenole
Rallye du Mont-Blanc (avec Marcel Callewaert)
Rallye Bayonne-Côte basque (avec Marcel Callewaert)
Critérium Alpin (avec Marcel Callewaert)
Rallye Vercors-Vivarais (avec Marcel Callewaert)

1968 :
Critérium Neige et Glace (avec Marcel Callewaert)
Rallye de Lorraine (avec Marcel Callewaert)

1969 :
Critérium Neige et Glace (avec Jean-Claude Perramond)
Tour de France automobile (avec Maurice Gélin) (premier en catégorie Sport-Prototype)
Tour de Corse (avec Maurice Gélin) (+ 4 spéciales)

1970 :
Coupe du Salon de Montlhéry
Critérium des Cévennes (avec Maurice Gélin)
RAC Rallye 1970 (premier en classe 3, avec Mike Wood)

1971 :
Coupe du Salon de Montlhéry
12 Heures de Sebring (avec Vic Elford)
1 000 km du Nürburgring (avec Vic Elford)
Tour de France automobile (avec Johnny Rives) (premier en catégorie GT spéciales et en catégorie Sport-Prototype)

1972 :
1 000 kilomètres de Paris sur le Circuit de Rouen (avec Jean-Pierre Beltoise)

1973 :
Coupe du Salon de Montlhéry 1973
1 000 kilomètres de Zeltweg et de Dijon (avec Henri Pescarolo)
6 Heures de Watkins Glen (avec Henri Pescarolo)
6 Heures de Vallelunga (avec Henri Pescarolo et François Cevert)
Rallye Monte-Carlo 1973 (premier en classe 1, avec Christian Delferrier)

1974 :
Coupe du Salon de Montlhéry 1974
1 000 kilomètres d’Imola et de Zeltweg (avec Henri Pescarolo)
Targa Florio (avec Amilcare Ballestrieri)
Coppa Cittá di Enna
6 Heures de Kyalami (avec Henri Pescarolo)
Tour de France automobile (avec Jean-Pierre Nicolas et Johnny Rives) (premier en catégorie Groupe 4/5)

1975 :
1 000 kilomètres du Mugello (avec Jean-Pierre Jabouille)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here