Football

Gerets, Deschamps, Bielsa, AVB qui a réellement marqué l’histoire à l’OM ? (1/4)

Eric Gerets un homme qui aura laissé une belle trace au club

Éric Gerets, Didier Deschamps, Marcelo Bielsa, André Villas-Boas, ce sont 4 entraîneurs qui ont marqué ou marquent l’Olympique Marseille. Suite à la rencontre du Phocéen avec Éric Gerets une question reste en suspens : Quel entraîneur a marqué l’histoire à l’OM ?

Tout d’abord avant de rentrer dans le cœur du sujet, ceci n’est qu’un avis subjectif. La sensibilité de chacun peut varier.

 

Éric Gerets

Éric Gerets est arrivé à l’OM en remplacement d’Albert Emon en 2007. Par ailleurs, l’entraîneur belge avait refusé des offres de Al-Itthiad et Gençlerbirligi avec sans doute des contrats beaucoup plus lucratifs. Son 1er match comme entraineur est à Anfield Road face à Liverpool celui de Steven Gerrard. Pour rappel, ce club n’est pas celui aujourd’hui installé comme celui de Jurgen Klopp. Il enchaîne les 3e voir les 4e places en Premier League. Pendant que Manchester United et Chelsea se disputent le titre.

Dans un tel contexte, l’OM arrive dans la peau d’un outsider. Toutefois à la surprise générale, la formation phocéenne s’impose 1-0 face à Livepool sur une frappe lumineuse de Mathieu Valbuena. C’est la première fois qu’un club français s’impose à Liverpool. De plus, avec un groupe constitué de joueurs confirmé (Mamadou Niang, Steve Mandanda, Benoit Cheyrou et j’en passe), l’OM livrera des rencontres de C1 correct. Malheureusement, pas suffisant pour aller en 1/8e finale de C1. En Coupe UEFA, elle sera battu par le Zenit-Saint Pétersbourg futur vainqueur de la compétition. Avec un duo constitué d’attaquant, Mamadou Niang et Djibril Cissé l’OM se qualifie à nouveau pour la Ligue des Champions devançant (ça fait drôle d’écrire Nancy). Dur dans son management, le lion de Rekem reste malgré tout lucide. La langue de bois c’est très peu pour lui.

 

Une deuxième saison en montagne russe

Humainement, il reste très proche de ses joueurs. Par ailleurs, il fait en sorte que tout le monde soit égaux, sans le moindre statut. Durant l’intersaison 2008, le technicien belge recrute Hatem Ben Arfa et Bakary Koné suivi par l’increvable Vitorino Hilton. En revanche, il perd Samir Nasri qui signe à Arsenal. L’objectif est clair sur cette deuxième saison, c’est de jouer le titre, l’OM le jouera jusqu’à l’ultime journée, mais cela ne sera pas suffisant.

En coupe d’Europe, l’OM est dans un groupe relevé Liverpool à nouveau, l’Athlético Madrid et le PSV Eindhoven. Malheureusement, les hommes d’Éric Gerets ne seront jamais en mesure de jouer une qualification en 1/8e de finale. Les hommes d’Éric Gerets doivent leur salut grâce à un 0-0 lors de la dernière journée face au Madrilène pour aller en Coupe UEFA. Dans cette compétition, Marseille tombera face au futur vainqueur de la compétition le Shaktar Donestk en ¼ de finale de la compétition (alors qu’un classico était possible en ½ finale face au PSG).

En besoin d’attaquant pour compenser le départ tardif de Djibril Cissé en prêt à Sunderland, Éric Gerets a jeté son dévolu sur Henrik Larsson. Finalement, il aura Brandao et Sylvain Wiltord. Le brésilien arrive avec des stats plus qu’honorable où sur 26 matchs joués il inscrit 15 buts en Ukraine. Par ailleurs, Sylvain Wiltord est l’un des attaquants les plus prolifiques du foot français. Hélas depuis son retour en France, il est en grande perte de vitesse.

La cassure

Là où cela commence à devenir tendu, c’est quand l’entraîneur belge reproche à Robert Louis Dreyfus les non venues d’Alex (à l’époque à Chelsea) et Yohann Gourcuff de Bordeaux. Pour rappel, l’OM était souvent gangréné par des mauvaises relations extérieurs. Cependant, il apaise les tensions en expliquant que s’il y a un titre de champion alors il fumera un joli cigare. En recherche d’un entraîneur le Bayern Munich et le FC Séville prennent des renseignements, mais cela s’arrête là. Finalement et toujours en désaccord avec l’actionnaire, le technicien belge accompagné de son président Pape Diouf partent avant la fin de la saison et ne sera jamais champion de France.

 

Ainsi, Éric Gerets partira, mais il laissera une grande place dans le cœur des supporters phocéens.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
consectetur adipiscing felis nunc libero Lorem quis, id, elit. felis risus