Foot US

Giants @ Eagles (21-22) : Philadelphie renverse le score pour s’imposer

Giants Eagles

Dans un match loin d’avoir fait levé les foules pendant trois quart-temps, les Eagles de Philadelphie se sont imposés dans une fin de match à suspens face aux New York Giants.

Démarrer fort et proposer du jeu

Alors qu’on s’attendait à une potentielle purge entre ces deux rivaux de la faible division NFC Est, les deux protagonistes de cette rencontre vont rapidement nous faire mentir. Fort d’un match solide face aux Ravens la semaine dernière face aux Ravens, Carson Wetz donne immédiatement le ton en remontant tout le terrain de son premier drive. Les Eagles sont inspirés en attaque, et Wentz s’en va lui-même dans la endzone sur une course d’un yard pour finir le travail (0-7).

Si New York est à la peine cette saison, les G-Men ne vont pas se laisser abattre aussi vite dans le match. Après un échange de punts, les Giants profitent d’une position très avantageuse pour débuter son drive afin de revenir au score. En débutant sur les 39 yds des Eagles, ils n’ont besoin que d’une passe de Daniel Jones vers Golden Tate et de sept secondes pour égaliser. Brillant.

7-7 au tableau d’affichage, et Philadelphie ne va pas attendre longtemps pour reprendre les devants. Sur le drive suivant, les Eagles s’appuient beaucoup sur leur jeu de passe et rentrent même en Redzone en début de deuxième quart-temps. Malheureusement pour eux ils seront incapables d’aller au bout, et devront se contenter d’un field goal de 31 yds transformé par Jake Elliott (10-7).

Le festival d’erreurs

Après ce coup de pied au début de la deuxième reprise va s’ouvrir une (trop) longue séquence où les deux équipes vont enchaîner les erreurs et les punts. Consécutivement à la prise d’avantage des Eagles, Daniel Jones va se rendre coupable d’une interception envoyée directement dans les mains de Jalen Mills. Philadelphie a ainsi l’occasion de creuser l’écart, mais Carson Wentz va à son tour trouver les mains d’un défenseur. Alors qu’il lance le cuir dans le deep à gauche du terrain, James Bradberry suit bien l’action et réussit à récupérer le ballon. Un partout la balle au centre pour les offrandes.

S’en suit alors un enchaînement rocambolesque jusqu’à la pause. Après un échange de punts, Dion Lewis va à son tour commettre une erreur. Le coureur perd le ballon dans son propre camp, et les Eagles ont alors une vraie chance de marquer. Mieux, l’attaque va réussir à progresser jusqu’à dix yards de l’en-but, mais sera contrainte de tenter un field goal. L’occasion d’aggraver le score. Pas vraiment, car Jake Elliott va manquer sa tentative ! Les deux équipes rentrent donc au vestiaire sur le score de 7-10 et avec un joli total d’erreurs déjà commises.

Du punt, du punt et un changement d’avantage

Si la pause aurait pu remobiliser les troupes, cela ne sera absolument pas le cas en début de troisième quart-temps. Les Giants et les Eagles se montrent peu inspirés en attaque, et vont s’échanger des punts à plusieurs reprises. Au total, quatre coups de pied de dégagement seront frappés avant que la situation n’évolue. En effet, New York va enfin faire évoluer le score, mais va tout de même nous gratifier d’une séquence gag avant de trouver le chemin de la endzone. Acculés dans leur Redzone, les Giants réalisent un très gros jeu dès le début de leur drive grâce à Daniel Jones qui s’ouvre la voie vers un touchdown à la course très longue distance. Le quarterback semble inarrêtable, mais va se faire stopper par un élément inattendu : le terrain. Il réalise tout de même un gain de 80 yds qui met son équipe en très bonne position, avant que Wayne Gallman ne termine le travail à la course (14-10).

Les deux franchises vont alors à nouveau s’échanger un punt, avant que Philadelphie n’ait l’occasion de reprendre l’avantage. Les Eagles remontent tout le terrain et se retrouvent juste devant l’en-but new-yorkais en quatrième tentative. Doug Pederson décide alors de jouer, mais Carson Wentz manque sa passe vers Hakeem Butler. L’occasion est parfaite côté New York pour capitaliser, et c’est exactement ce que les Giants vont faire. Les visiteurs remontent tout le terrain, et Daniel Jones conclut en trouvant Sterling Shepard pour le TD (21-10). À six minutes de la fin, l’écart est creusé.

La remontée pennsylvanienne

Dos au mur, les Eagles n’ont pas d’autres choix que d’espérer un comeback. Concentrés, ils profitent d’une passe de 59yds vers John Hightower pour se retrouver en bonne position, puis Carson Wentz trouve Greg Ward pour redonner espoir aux supporters. Toutefois, Philly se complique la tâche en manquant la conversion à deux points, mais revient tout de même à un touchdown de la gagne (21-16). New York peut tuer le match mais va au contraire offrir une chance aux Eagles en leur rendant rapidement le ballon.

Philadelphie doit marquer un TD pour l’emporter, et c’est exactement ce qui va se produire. L’attaque avance vite, grâce notamment aux mains de Richard Rodgers, et se retrouve assez rapidement en Redzone. Philly ira même jusqu’à trois yards de l’en-but, mais concédera une pénalité qui les fera reculer jusqu’à l’entrée de la zone rouge. La tâche semble ardue, mais Boston Scott transpercera la défense des G-Men pour mettre les siens devants au meilleur moment (21-22). La conversion à deux points sera à nouveau manquée, mais la défense parachèvera ce succès en provoquant une nouvelle perte de balle de Daniel Jones, s’assurant par la même occasion la victoire.

Victoire sur le fil pour les Eagles, qui reprennent au moins temporairement la tête de la NFC Est. Un succès qui fait par la même occasion replonger New York seul en dernière position de la Conférence Nationale avant les matchs de ce week-end.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
elit. tempus commodo ut elementum adipiscing dolor diam Aenean ultricies