Cyclisme

Girmay, la star d’Intermarché-Circus-Wanty – Présentation de l’équipe 2023

Au vu de leurs performances de la saison dernière, les Belges d'Intermarché-Circus-Wanty ont fait peau neuve depuis la fin de la campagne 2022.

Oui, leurs kits ont été changés, passant du combo classique blanc devant et manches de couleur à de la peinture néon et marine, mais il y a eu beaucoup de nouveaux visages à leur camp d'entraînement de pré-saison. Le vétéran portugais et spécialiste du Tour de Suisse Rui Costa, Niccolò Bonifazio, Mike Teunissen, Dion Smith et Lilian Calmejane, ancien vainqueur d'étape du Tour et de la Vuelta, ont rejoint l'équipe.

Ils ont de gros problèmes à résoudre, avec Alexander Kristoff, co-leader des classiques et champion du Scheldeprijs, en tête de la liste des départs cet hiver. Jan Hirt, qui a remporté une étape du Giro d'Italia en route vers la sixième place au classement général et a également remporté le Tour d'Oman, est parti pour aider Remco Evenepoel chez Soudal-QuickStep. Quinten Hermans a fait une percée cette saison en montant sur le podium de Liège-Bastogne-Liège, mais il avait déjà accepté de rejoindre Alpecin-Deceuninck bien avant sa non-sélection controversée au Tour de France. Domenico Pozzovivo, 40 ans, est étonnamment toujours sans équipe malgré un nouveau top 10 au Giro.

En regardant les noms et les palmarès qui les accompagnent, il est difficile de dire que l'équipe d'Intermarché n'est pas plus faible que celle qui était la cinquième meilleure au monde à la fin de la saison dernière. Cependant, malgré les changements, un certain nombre de coureurs clés restent à bord – Lorenzo Rota, qui était proche d'une victoire dans le Giro à Gênes et a obtenu plusieurs bons résultats à des niveaux inférieurs ; un Louis Meintjes renaissant, auteur d'une septième place dans le Tour et d'une victoire d'étape dans la Vuelta ; Gerben Thijssen, vainqueur d'une étape du Tour de Pologne ; et Taco van der Hoorn, vainqueur d'une étape du Giro 2021, pour n'en citer que quelques-uns.

Jusqu'où pour monter Biniam Girmay ?

Biniam Girmay

Mais le point central, le leader et la star de l'équipe est Biniam Girmay. L'Erythréen de 22 ans est monté en flèche en 2022, battant Mathieu van der Poel pour gagner le Giro d'Italia à Jesi, après avoir été le premier Africain noir à remporter une classique à Gand-Wevelgem. Il a rapidement accepté un nouveau contrat de quatre ans à la fin de la saison des Classiques, et l'équipe fait désormais confiance à sa nouvelle star, qui démarre sa saison comme l'an dernier avec le Challenge Mallorca.

Girmay et Intermarché n'ont pas encore pris de décision sur ce qu'il visera en 2023, bien que les classiques soient évidemment une évidence. Lors de la présentation de l'équipe pour 2023 vendredi, Girmay a révélé que son printemps tournerait autour de Milan-San Remo et des débuts au Tour des Flandres et à Paris-Roubaix, tandis que l'été apportera un début de Tour de France, également. Girmay a déjà montré qu'il peut se battre pour des victoires au plus haut niveau, et il y a certainement plusieurs chances de se battre pour la victoire sur les premières étapes basques en juillet, ce qui signifie une possibilité d'obtenir le jaune pour sa première fois en France.

Dans tous les cas, l'équipe se concentre maintenant sur la construction autour de lui, si vous ne l'aviez pas déjà deviné. “L'une de nos priorités dans notre stratégie de transfert la saison dernière était de renforcer le noyau autour de Bini”, a récemment déclaré le responsable des performances de l'équipe, Aike Visbeek, à WielerFlits.

“Avec Dion Smith et surtout Mike, nous avons fait un bon investissement dans ce domaine. Nous avons maintenant plus d'options dans les Classiques et semi-classiques, et je m'attends à ce que nous nous battions pour les prix. C'est notre objectif et nous ne pouvons pas nous contenter de moins.” Cela fait partie de la stratégie à long terme de l'équipe, Visbeek affirmant que l'équipe doit également continuer à se concentrer sur les petites courses en dessous du WorldTour pour rester stable et ainsi éviter la bataille de relégation à laquelle les équipes ont été confrontées la saison dernière.

Mais il a également reconnu que le budget relativement restreint de l'équipe a signifié que les choix de transfert effectués au cours de l'hiver étaient tous faits par nécessité. “Nous n'avions tout simplement pas l'argent”, a-t-il dit, en faisant référence au maintien de Domenico Pozzovivo. “Si nous trouvions cela dans notre budget, cela voudrait dire que nous ne pouvons pas faire d'autres choses. J'aimerais ajouter un autre grimpeur – ils nous manquent vraiment dans notre sélection – mais c'est incroyablement difficile pour nous.”

Intermarché-Circus-Wanty est donc une équipe qui vit deux réalités. En 2022, ils ont tiré le meilleur parti de ce qu'ils avaient, ont obtenu des résultats qui le prouvent, et sont maintenant équipés d'un coureur vedette et d'un groupe de coureurs pour l'aider. Cependant, malgré le succès et les promesses de Girmay, les réalités financières les obligent à faire marche arrière dans d'autres domaines.

La croissance interne sera un objectif majeur à l'avenir. C'est un objectif pour toutes les équipes, mais ici, ce sera une nécessité pour que les choses continuent à bien se passer. Hugo Page cherchera à s'appuyer sur plusieurs résultats prometteurs à la fin de l'année 2022, tandis qu'Arne Marit, Rune Herregodts et Laurens Rex passeront à un niveau supérieur dans les rangs du ProTeam belge, et que les néo-pros Madis Mihkels et Dries De Pooter sont des éléments d'avenir. Cependant, l'accent sera mis sur les coureurs qui n'ont peut-être pas exploité leur potentiel ailleurs ces dernières années, à savoir Teunissen, Calmejane, Bonifazio et Smith. Après le grand remaniement de l'effectif, on aura besoin d'eux pour améliorer les points et les résultats.

Les grandes questions pour 2023 chez Intermarché-Circus-Wanty

  • Avec le départ de Kristoff, Pozzovivo, Hermans et Hirt, l'équipe a perdu quatre de ses sept meilleurs coureurs de 2022. Ont-ils été remplacés de manière adéquate ?
  • Biniam Girmay va-t-il poursuivre sa trajectoire ascendante et devenir une star du Tour de France ?
  • La même chose pour Meintjes ? Le Sud-Africain a obtenu ses meilleurs résultats en cinq ans sur le Tour et la Vuelta.
  • L'équipe peut-elle tirer le meilleur des nouvelles recrues Costa, Teunissen, Bonifazio, Smith et Calmejane ?
  • La progression interne est l'objectif, mais que feront les jeunes comme Julius Johansen, Page, Herregodts de leurs opportunités accrues ?

Dernières publications

En haut