Giro 1995 : Tony Rominger survole le Grand Tour italien

0
Giro 1995 Tony Rominger
Ligue 1

Pour ses 59 ans, We Sport vous propose de revivre le Giro 1995 et la victoire de Tony Rominger.

Introduction :

Au départ, Rominger – triple vainqueur de la Vuelta en titre, Berzin – vainqueur du Giro en titre, Chiappucci – triple vainqueur du classement de la montagne ainsi que Tonkov et Casagrande font partie des favoris. Sørensen, Cipollini, Manzoni, Capiot, Fidanza, Svorada, Minali et Lombardi sont les principaux sprinteurs en lice. En revanche Pantani, Zulle et Indurain ne sont pas présent au départ.

Au total, les coureurs devront effectuer 22 étapes, dont un passage en France avec 104 km de chrono qui favorisera le suisse Rominger. On notera 5 arrivées au sommet, 7 étapes de montagne. Au départ de Pérouse, le 13 mai, 198 coureurs s’élancent à l’assaut de cette 78è édition qui les emmènera à Milan.

Déroulement de la course :

Chrono et première arrivée au sommet sur le Monte Sirino :

Sur la 1è étape, Cippolini prend le maillot rose et l’étape, le lendemain Rominger remporte le chrono et prend le maillot rose. Le suisse ne lâchera plus le maglia rosa jusqu’à Milan. Cippolini prend l’étape 3 avant d’arriver à la 1è étape vallonnée autour de Loreto. Le maillot rose en profite pour asseoir son leadership avec la victoire à Loreto. S’en suivra des victoires de Casagrande, Minali et de Fondriest avant la 1è arrivée au sommet : Le Monte Sirino. Ce dernier fait 18 km à 5% avec plusieurs passages à 10% et si Rominger ne souhaitait pas conserver son maillot rose, la Mapei se met en tête et roule. Cubino s’impose au sommet avec 1’19” sur Cenghialta, Rominger a fini 1’42” et conserve son maillot. Le suisse a 1’17” sur Casagrande, 1’26” sur Cubino, 1’44” sur Ugrumov et 1’52” sur Berzin.

Chrono et Arrivée à Il Chicco :

Puis, Sørensen remporte l’étape 9, la 10è est un chrono de 42 km est ce dernier est évidemment survolé par le suisse Rominger qui met 1’24” au duo Berzin-Ugrumov et plus d’1’40” sur les autres. Sur ce chrono, Tony Rominger a monté un nouveau vélo de chrono en fibre de carbone qui avait été livré la veille. Lors de la 1è journée de repos, Rominger a 3′ sur Casagrande, 3’08” sur Ugrumov, 3’16” sur Berzin et 4’59” sur Chiappucci. La 11è étape, l’arrivée à Il Ciocco incite le duo de la Gewiss – Ballan Berzin-Ugrumov a titiller Rominger mais ce dernier ne flanche pas. Les 3 finissent ensemble et prennent du temps sur tous les autres favoris. Le lendemain, Cippolini remporte l’étape mais est déclassé par les commissaires de courses, Svorada prend l’étape sur tapis vert. Pascal Richard remporte l’étape 13 en échappée et dans un sprint à 2.

Val Senales et Lenzerheide Pass :

Ensuite l’étape 14 rallie Trente à Val Senales sur 240 km, la plus longue de l’année. A 8 km, Rominger, Berzin, Ugrumov, Rincon et Chiappucci étaient ensemble mais le letton Ugrumov accélère. Rominger est le seul à suivre, tandis que Berzin est lâché suite à l’accélération de son équipier Ugrumov. 6 kms plus loin, Berzin et Chiappucci rejoignent le duo Ugrumov-Rominger alors que Rincon s’en va remporter l’étape. Rominger prend 2″ sur Ugrumov, 9″ sur le duo Berzin-Chiappucci et plus d’1 sur les autres. Au général, Rominger a 3’14” sur Ugrumov, 3’29” sur Berzin, 4’43” sur Casagrande et 5’25” sur Chiappucci. Le lendemain arrivée au sommet de Lenzerheide Pass, Berzin y va dans le col de Flüele, l’avant-dernière ascension de la journée, mais Rominger peu inquiet mais la Mapei a rouler et le russe est repris au pied de Lenzerheide. Dans ce dernier, Berzin et Ugrumov ont attaqués a maintes reprises mais le suisse est trop fort et conforte son maillot rose.

Troisième et dernier chrono :

Par la suite, Lombardi remporte l’étape 17 mais disqualifié, Citterio remporte l’étape sur tapis vert. Le lendemain, un chrono très vallonné à lieu et comme à chaque fois, Rominger va s’imposer. Berzin suit à 1’39”. Ensuite, Ugrumov suit à 2’03”, Casagrande à 3’11” et Tonkov à 3’27”. Au général Rominger a 5’08” sur Berzin, 5’17” sur Ugrumov, 9’35” sur Chiappucci et 10’21” sur Rincón. Le lendemain Denis Zanette remporte l’étape en échappée face à Giuseppe Guerini.

Les Alpes et arrivée à Milan:

L’étape 19 devait rallier Mondovì à Briançon par le Sampeyre, l’Izoard et l’Agnel sur 202 km. Malheureusement, suite à des avalanches, la course a été arrêté au km 129.9. Le lendemain, Montgenèvre et Grassoney St. Jean sont au programme. Ugrumov, Berzin et Rincon tentent de y’aller mais comme souvent la Gewiss ne s’entend pas et permet à Rominger de revenir. Au sommet de Grassoney, Rominger ne perd que 16″ sur le duo de la Gewiss et à 26″ du vainqueur Outschakov. Pour la dernière étape alpine, le Cuvignone x 2 et le Montegrino sont au programme. Berzin y va et remporte l’étape devant Chiappucci à 21″. Tonkov, Ugrumov , Rominger et Rincón suivent à 26″. Le suisse remporte, sauf accident sur la dernière étape, son 1er Giro et son 4è GT.

Enfin, l’étape 22, dernière de ce Giro, est remporté à Milan par Lombardi. Rominger est bien le plus heureux avec sa victoire finale.

Classement de la course :

1. Tony Rominger (Mapei-GB)
2. Evgeni Berzin (Gewiss-Ballan) à 4’13”
3. Piotr Ugrumov (Gewiss-Ballan) à 4’55”
4. Claudio Chiappucci (Carrera Jeans) à 9’23”
5. Oliviero Rincon (ONCE) à 10’03”

Le suisse mettra un terme à sa carrière en 1997 après une année chez Cofidis. Il aura remporté 93 victoires dont 3 Vuelta, 1 Giro, 13 étapes de la Vuelta, 5 du Giro. Le Tour de Lombardie, Tour de Romandie et Paris-Nice à 2 reprises figurent à son palmarès. Il aura remporté sur Tour du Pays Basque 3 généraux et 8 étapes.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here