Cyclisme

Giro 2024 : “Pogacar n’est pas imbattable”, un leader croit en ses chances de victoire

Aujourd'hui au départ du Giro 2024, Tadej Pogacar (UAE Team) est pointé du doigt par tout le monde comme étant le favori ultime de cette 107e édition du Tour d'Italie. Mais à l'aube du lancement de la première étape, un de ses principaux adversaires s'est montré ambitieux au moment d'évoquer la potentielle domination du Slovène. De quoi faire douter le double vainqueur de la Grande Boucle ? Cela est peu probable tant la sérénité qu'il affiche ne laisse que peu de place à l'incertitude. 

Geraint Thomas (Ineos), Romain Bardet (Team DSM), Daniel Felipe Martinez (Bora-Hansgrohe) mais surtout Tadej Pogacar (UAE Team) font office de favoris pour remporter le maillot rose. Cependant, force est de constater que parmi ces quatre noms, il en existe un qui ressort plus que les autres. Qui peut réellement empêcher Tadej Pogacar de gagner son premier Giro ? À la découverte du Tour d'Italie, le Slovène débarque avec l'ambition de réaliser l'enchaînement Giro-Tour de France. Pour cela, il n'a participé qu'à dix jours de course afin d'arriver plein d'énergie dans la Botte. Mais surtout, il a gagné quasiment chacune de ses sorties.

Troisième sur Milan – San Remo, il a terminé sur la plus haute marche du podium lors des Strade Bianche, a remporté tous les classements sur le Tour de Catalogne avec quatre victoires d'étapes, et a triomphé plus récemment à l'occasion de Liège-Bastogne-Liège. Autant dire que Tadej Pogacar ne sort jamais le vélo pour rentrer bredouille. Il n'empêche qu'un de ses adversaires entend bien lui mener la vie dure sur le Tour d'Italie.

Giro 2024 : Pogacar sans concurrence ?

Interrogé dans le quotidien espagnol Marca, Thomas Geraint a confié ses ambitions pour les trois prochaines semaines. Alors qu'il a échoué à 14 secondes du maillot rose l'année dernière (victoire de Primoz Roglic), le coureur de 37 ans revient avec un appétit gargantuesque. “Je suis de retour parce que je pense toujours que je peux me battre pour le maillot rose. Je sais que c'est un défi très compliqué, mais nous sommes arrivés avec beaucoup d'optimisme.” Enfin, au moment de parler de son ennemi numéro sur cette édition 2024, l'ancien vainqueur du Tour reste également sûr de ses forces. “Il est le plus fort, mais il n'est pas invincible ou imbattable. Nous devons être offensifs et chercher la formule pour lui causer des problèmes.” Pogacar est prévenu, Ineos a un plan pour lui.

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut