Cyclisme

Giro – étape 10 : Peter Sagan s’impose au sprint à Foligno

Peter Sagan

Aujourd’hui sur les routes du Giro, place à la 10e étape entre L’Aquila et Foligno. Cette étape, la plus courte de ce Giro avec ses 139 kilomètres, s’est achevée par un sprint massif, remporté par Peter Sagan.

En début de journée, cinq hommes se détachent du peloton. Umberto Marengo (Bardiani), Samuele Rivi (Eolo-Kometa), Taco van der Hoorn (Intermarché – Wanty Gobert), Simon Pellaud (Androni) et Kobe Goossens (Lotto-Soudal) prennent la fuite. Ce groupe passe la majeure partie de la journée à l’avant, avec un écart qui dépasse les deux minutes au maximum.

Une étape relativement calme

Umberto Marengo est le premier coureur distancé de ce groupe de tête, à 51 kilomètres de l’arrivée. Au même moment dans le peloton, c’est Dylan Groenewegen, le sprinteur de l’équipe Jumbo-Visma, qui est lâché. L’équipe Bora imprime un rythme soutenu en tête de peloton et fait fondre l’écart avec l’échappée. Le quatuor qui se trouvait encore à l’avant de la course est finalement repris à 43 kilomètres de l’arrivée.

Evenepoel et Bernal chassent les bonifications

Face au rythme toujours aussi élevé imposé par l’équipe Bora, quelques sprinteurs tels que Tim Merlier (Alpecin-Fenix) ou Giacomo Nizzolo (Qhubeka-Assos) sont en difficulté. À l’inverse, Peter Sagan (Bora), Fernando Gaviria (UAE-Emirates) et Elia Viviani (Cofidis) sont toujours bien placés.

À moins de vingt kilomètres de l’arrivée, le sprint pour les bonifications anime le peloton. Les favoris pour le classement général, Egan Bernal (Ineos-Grenadiers) et Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step), se livrent une belle bataille. Le Colombien et le Belge prennent respectivement une et deux secondes de bonifications.

Sagan le plus fort au sprint

Dans un sprint massif, c’est finalement Peter Sagan qui s’impose et remporte sa première étape sur ce Giro. Le Slovaque lève les bras devant Fernando Gaviria et Davide Cimolai (Israël Start-Up Nation). Cette victoire de l’ancien champion du monde vient récompenser le gros travail effectué par l’équipe Bora tout au long de la journée.

Au classement général, pas de changements. Egan Bernal reste en rose, devant Remco Evenepoel (à 14 secondes) et Aleksandr Vlasov (à 22 secondes).

Crédit photo : Getty Images
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire