Cyclisme

Giro – étape 13 : Nizzolo la tient enfin

Après deux jours relativement compliqués, le peloton se dirige vers une étape tranquille pour sprinters. Dans une étape longue de 198 kilomètres reliant Ravenna à Verona, c'est Giacomo Nizzolo qui remporte sa première étape sur le Giro après 14 podiums.

Pas un mètre de dénivelé aujourd'hui. 198 km de plat promis à un sprinter. Et dans le lot, Tim Merlier et Caleb Ewan ne sont plus là. Giacomo Nizzolo en a profité pour glaner sa première étape sur ce 104e Tour d'Italie. Comme dans toute étape de plaine, quelques courageux tentent en vain leur chance. Aujourd'hui ce sont Samuele Rivi (Eolo-Kometa), Umberto Marengo (Bardiani CSF Faizanè) et Simon Pellaud (Androni Giocattoli-Sidermec) qui se portent à l'avant. Umberto Marengo et Simon Pellaud sont les deux leaders au classement de la “fuga”. Ce classement récompense les coureurs échappés. Un kilomètre passé en tête correspond à un point. Au départ de cette étape, Simon Pellaud (504 points) devance Umberto Marengo (474 points).

Pour accompagner Ineos en tête du peloton, on retrouve certaines équipes de sprinters. Qhubeka Assos pour Nizzolo, Jumbo-Visma pour Dylan Groenewegen et Cofidis pour le porte-drapeau de l'Italie lors des Jeux Olympiques de Tokyo cet été, Elia Viviani. Les fuyards ne compteront que six minutes d'avance au maximum. L'écart fond pendant la deuxième partie de course. Une première bataille a lieu entre les favoris du jour lors du sprint intermédiaire. C'est Fernando Gaviria qui règle le sprint du peloton devant Davide Cimolai. Devant, Samuele Rivi tente sa chance en solitaire, une mission presque impossible alors que le peloton revient à deux minutes des fuyards à 55 km de l'arrivée. Il est immédiatement rejoint par ses compagnons.

profil Étape 13 Giro d'Italia 2021 Ravenna Verona

Profil de l'étape © RCS

 

Nizzolo était le plus fort

À 30 km de l'arrivée les équipes se mettent en ordre, les trains se forment. Le trio devant le sait, les chances d'aller au bout sont minces. Les nombreux ronds-points n'entachent pas l'avancée du peloton. Malgré tout, l'échappée fait de la résistance et garde 20 s d'avance à 10 km de l'arrivée. À 7 km, les fuyards sont tout de même repris. Qhubeka Assos mène le peloton jusque dans les larges rue de Verone. Au kilomètre, c'est Edoardo Affini qui tente sa chance en solitaire. Le peloton est désorganisé suite à cette attaque. Le coureur de Jumbo-Visma oblige les sprinters à lancer de loin, à ce jeu-là, c'est Giacomo Nizzolo qui s'impose. Le champion d'Europe remporte enfin une victoire sur son tour national. Edoardo Affini et Peter Sagan complètent le podium.

Au bout de son 14e podium Giacomo Nizzolo a remporté une étape sur le Giro. C'est la première étape remportée par un Italien, dans un sprint massif du Giro, depuis Elia Viviani en 2018. La journée a été tranquille pour les favoris qui attendent avec impatience demain et le Monte Zoncolan. 

Crédit photo en une : RCS

Dernières publications

En haut