Giro – Etape 9 : Ruben Guerreiro s’impose à Roccaraso

0
Crédit photo : Le Soir
Ligue 1

Dans cette neuvième étape du Giro 2020 entre San Salvo et Roccaraso, Ruben Guerreiro (EF) s’est imposé au terme des 208 kilomètres de course. Johnathan Castroviejo (Ineos) prend la deuxième place, Mikkel Bjerg (UAE Emirates) la troisième. Au classement général, le Portugais Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step) reste leader.

 

Premières tentatives infructueuses

Dans la première partie de l’étape du jour, aucun coureur ne parvient à s’échapper. Ils sont pourtant plusieurs à tenter de sortir, à l’image de Filippo Ganna (Ineos), porteur du maillot bleu de meilleur grimpeur, Matthew Holmes (Lotto-Soudal), Josef Cerny (CCC) , Simon Pellaud (Androni Giocattoli-Sidermec), Davide Villela, Sergio Samitier (Movistar), Jack Haig (Mitchelton-Scott), ou encore Jhonatan Narvaez (Ineos). Le peloton, emmené par l’équipe Movistar, impose un rythme soutenu et contrôle la moindre tentative. C’est finalement après 83 kilomètres de course que quatre hommes parviennent à sortir. En effet, Eduardo Sepulveda (Movistar), Ben O’Connor (NTT), Johnathan Castroviejo (Ineos) et Ruben Guerreiro (EF) creusent l’écart avec le peloton.

Douze kilomètres plus loin, ils sont rejoints par un trio composé de Lawrence Warbasse (AG2R), Kilian Krankiny (Groupama-FDJ) et Giovanni Visconti (Vini Zabu-KTM). L’écart entre les désormais sept hommes et tête et le peloton augmente considérablement, ce qui laisse penser que le vainqueur du jour pourrait se trouver au sein de l’échappée. Au sommet du Passo Lanciano (1ère catégorie), première difficulté de la journée, Giovanni Visconti passe en tête et prend les 40 points attribués. Dans la descente, le peloton accélère, sous l’impulsion de l’équipe Trek-Segafredo.

 

Bjerg intègre l’échappée

A 89 kilomètres de l’arrivée, le Danois Mikkel Bjerg (UAE Emirates), sorti du peloton à contre-temps, intègre l’échappée. Dans le peloton, le rythme s’est ralenti et l’équipe Deceuninck-Quick Step est de retour aux avant-postes, relayé pendant quelques minutes par la formation Jumbo-Visma. Au sommet du Passo San Leonardo (2e catégorie), Visconti passe de nouveau en tête.

A 32 kilomètres de l’arrivée, le rythme augmente de nouveau dans le peloton, toujours sous l’impulsion de l’équipe Trek-Segafredo. Dans le même temps, l’échappée se divise. Mikkel Bjerg accélère et est suivi par Warbasse, Frankiny, Castroviejo et Guerreiro. Ce dernier passe en tête du Bosco di Sant’Antonio (2e catégorie).

 

Guerreiro le plus fort

Alors qu’il reste 10 kilomètres à parcourir, l’échappée compte toujours plus de 3’45’’ d’avance sur le peloton. La victoire devrait donc se jouer entre les cinq hommes à l’avant. A 6,6 kilomètres de l’arrivée, Warbasse passe à l’offensive, mais ses adversaires réagissent aussitôt. Derrière, Hamilton et Tao Geoghehan Hart (Ineos) sortent du peloton.

A moins de six kilomètres de l’arrivée, il ne reste plus que deux hommes en tête. En effet, Johnathan Castroviejo et Ruben Guerreiro sont bien partis pour se disputer la victoire d’étape. Guerreiro attend les tout derniers mètres pour prendre le dessus sur Castroviejo et s’imposer à Roccaraso. Alors qu’il s’empare du maillot bleu, Guerreiro devient également le premier vainqueur d’étape Portugais sur le Giro depuis 31 ans. Du côté des favoris, Jakob Fuglsang (Astana) et Wilco Kelderman (Sunweb) parviennent à reprendre quelques secondes sur Vincenzo Nibali (Trek) et Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step) notamment.

 

Les classements :

Classement de l’étape :

Classement général :

Classement par points :

Classement de meilleur grimpeur :

Classement de meilleur jeune :

 

Crédit photo : Procyclingstats

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here