Cyclisme

Giroscope #17 : Viviani, évidemment…

Dans cette 17è étape qui reliait le Lac de Garde à celui d’Iseo, l’arrivée s’est disputée au sprint sur une route détrempée. Sans surprise, c’est le meilleur sprinteur de la compétition qui remporte une quatrième fois la mise.

Le vainqueur

Le coureur de la Quickstep est bien trop fort. Alors qu’il était l’homme à battre, détenteur du maillot du meilleur sprinteur et trois fois vainqueur au sprint, son équipe l’a joué fine en laissant aux autres équipes intéressées par le sprint le soin de faire la course en tête du peloton pour raccrocher les wagons avec Poels (Sky), Sanchez (Astana), Hermans (Israël Cycling) et De Marchi (BMC). Total : Viviani et ses coéquipiers, au chaud et au sec, ont su aborder le moment capital des trois derniers kilomètres plus frais que les autres et remporter une quatrième victoire pour le coureur azzuro.

Le déroulé de l’étape

C’était une étape de transition, on le savait. Elle devait être courte, 155km. On pouvait s’attendre à une victoire d’attaquants et un peloton qui laisserait faire. Las ! Les équipes de sprinteurs ne l’entendaient pas de cette oreillette, bien aidé par des échappés trop nombreux et mal organisés, et ont dégoûté tous les coureurs qui ont essayé aujourd’hui. Les formations Lotto et Bora se payant le luxe de faire tout le travail pour un Viviani qui a pu compter sur eux pour l’emporter dans le final.
Pas de changement dans les maillots distinctifs, sinon la consolidation de celui du vainqueur du jour.

La déception

Ce doit être celle de Van Poppel, qui a très mal géré son sprint en partant trop tôt dans le final et emmenant dans sa roue Viviani qui ne s’est pas fait prier pour le devancer. A l’image de la stratégie de son équipe la Lotto, on ne peut être que surpris par les erreurs répétées aujourd’hui qui ont permis le résultat final. Quickstep a un ascendant psychologique évident sur l’ensemble des équipes intéressées par le sprint final, son bilan de 24 victoires sur les 5 derniers grands tours ne doit pas y être pour rien.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
consectetur elit. id, et, commodo ut non efficitur. massa odio