Giro’scope #20 : Froome au firmament, Pinot à la cave

0
Ligue 1

Dénouement de ce Giro 101. L’échappée a une nouvelle fois eu gain de cause, mais cela reste presque anecdotique. Dumoulin n’a pas réussi à renverser Froome, alors que Pinot a complètement sombré…

Le vainqueur

Mikel Nieve. Parti dans l’échappée matinale, composée de 27 coureurs, l’Espagnol a bénéficié du travail de Roman Kreuziger pour écrémer ses concurrents. Dans le col Saint-Pantaléon, il s’est débarrassé de ses derniers adversaires. La montée finale n’a été qu’une évidence. Le coureur de Mitchelton-Scott s’impose facilement, sans jamais avoir tremblé.

La détresse

Elle est pour Thibaut Pinot. Troisième au départ, le Français a vécu la définition de la journée sans. Dès les premières pentes de Saint-Pantaléon, le leader de Groupama FDJ s’est littéralement « garé ». Derrière, il a vécu l’enfer. Attendu par toute son équipe, les minutes ont défilé. Ses efforts de la veille lui ont coûté très cher. Il a finalement passé la ligne avec environ 45 minutes de retard. Ses espoirs de podium sont bien évidemment envolés. Catastrophe.

Le dénouement

C’est fait pour Chris Froome. Après son coup de force la veille, le Britannique a suivi toutes les attaques de son adversaire au général, Tom Dumoulin. Le Néerlandais aurait eu le mérite d’essayer, mais le maillot rose était solidement accroché aux épaules du coureur de la Sky. Seule la dernière montée aura proposé des tentatives, mais en vain. Personne n’a fait d’écart. Miguel Angel Lopez a profité de la désillusion de Thibaut Pinot pour décrocher le podium.

La déception

On aurait pu mettre Thibaut Pinot, mais la souffrance a été telle que ce serait tirer sur l’ambulance. On peut plutôt pointer du doigt le faux duel entre Lopez et Carapaz. Qui ont joué une partie à deux toute la troisième semaine, alors que leurs jambes semblaient être très bonnes. Cela a encore été le cas aujourd’hui. On aurait aimé les voir participer davantage à la bataille du général, plutôt que la guerre à deux pour un maillot blanc.

Le point d’interrogation

Christopher Froome a donc, sauf incident sur la route de Rome, remporté le Giro. Le Britannique s’offre le Grand Chelem sur deux ans, en ayant gagné le Tour et la Vuelta 2017. Mais l’ensemble des suiveurs sont conscients que l’affaire est complexe. En pleine procédure en raison de son contrôle anormal au salbutamol, on ne sait pas bien où le cyclisme se dirige. Déclassé, pas déclassé ? Sur la Vuelta, sur le Giro ? Quid du Tour à venir ? Cette victoire laisse énormément de questions… en attendant que les instances responsables tranchent. En tout cas, les réseaux sociaux ont déjà commencé le procès.

Demain, défilé final autour de Rome. Un dernier sprint massif et Chris Froome pourra savourer son titre. 115km tout plats. Ultime bataille de sprinteurs.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here