Cyclisme

Giro’Scope #9 : Vainqueur Rose Vif, Etape Rose Pâle

Première véritable étape de montagne de ce Giro en ce dimanche ensoleillé dans la région des Abruzzes. Et au sommet du Gran Sasso, à l’issue d’une étape une nouvelle fois, quasiment insipide, c’est le leader en personne qui s’impose dans une arrivée groupée au sprint.

Le Vainqueur

Simon Yates. Le Maillot Rose, en très grande forme en ce début de Giro, a profité du sprint lancé de loin par Domenico Pozzovivo, puis de Thibaut Pinot pour fournir son effort à à peine 100m de la ligne. Le Britannique s’empare aussi du Maillot Bleu de Meilleur Grimpeur et devrait garder sa tunique rose jusqu’au Monte Zoconlan samedi prochain, voire plus vu son niveau affiché. Derrière Pinot vient à nouveau prendre six secondes de bonifications, Pozzovivo en grappille quatre et finit troisième.

L’échappée

Une échappée composée entre autres de GianLuca Brambilla (Trek), Mikael Chérel (AG2R), Fausto Masnada (Androni), Natnael Berhane (Dimension Data), Maxim Belkov, de nouveau (Katusha), Hugh Carthy (EF), Giovanni Visconti et Manuele Boaro (Bahrein) a animé la journée jusqu’à se disloquer dans les pente du Gran Sasso. Si Masnada a pu entrevoir la victoire quelques temps, il n’avait malheureusement plus les jambes pour éviter le retour du peloton aux trois kilomètres.

L’Info

Froome (enfin) lâché. Sur l’Etna et hier, on attendait que les autres leaders attaquent pour réussir à le distancer. Mais alors qu’ils en avaient largement la possibilité, leur attentisme latent permettait au Britannique de finir avec le gros du groupe en perdant uniquement quelques miettes. Or aujourd’hui, sous l’impulsion de Ciccone – dixième de l’étape – le leader de la Sky a craqué à la pédale et perd un peu plus d’une minute sur ses rivaux. Fabio Arù perd, lui, trente secondes supplémentaires et a presque dit définitivement au revoir à se rêves de victoire finale.

La surprise

Fausto Masnada.  L’Italien de 24 ans a réalisé un joli numéro en ne s’inclinant qu’à près de 3km du sommet en attaquant assez loin dans les pentes de la montée finale et en se débarrassant immédiatement de ces compagnons d’échappée. Une des révélations de ce Giro avec un baroud qui devrait en appeler d’autres, sur ce Giro ou plus tard. Et avec un tel prénom, il est impossible de s’arrêter en si bon chemin.

Le coup de gueule

30 km de montée et rien à se mettre sous la dent avant les trois dernières bornes pour voir des semblants d’attaques et d’accélérations qui crée une élection et un sprint à huit pour se disputer la victoire!!! Le Giro se TDFise dangereusement!!! De même, la retransmission de la RAI a été victime d’une rupture de faisceau et il a fallu une excellente pris d’initiative d’un des envoyés spéciaux de la chaîne l’Equipe – qui diffuse la course – de filmer l’écran géant pour que nous puissions voir le final de l’étape!!! Et nous ne sommes qu’à la première semaine…

Demain, journée de repos pour nous remettre de notre colère et de notre frustration en espérant que la deuxième semaine soit bien plus folle que celle qui vient de s’achever.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
Aenean efficitur. ut felis Lorem eleifend Curabitur ut