Grand Prix U-Côtes d’Armor : Maxime Renault continue d’impressionner

Après une course d’équipe et de petits pelotons, c’est Maxime Renault (Team Fybolia Locminé) qui s’est imposé dans un final décousu, sur le Grand Prix U-Côtes d’Armor. Le coureur de DN3 continue de regarder le plus haut niveau dans les yeux.

Fait original ce mercredi, les amateurs ont rendez-vous en milieu de semaine pour une course Elite Nationale. Il s’agissait du Grand Prix U-Côtes d’Armor, long de 154 kilomètres, à Lanvallay. Le début de course ne propose pas d’échappée, mais une course entamée pied au plancher. Forcément le peloton casse en plusieurs morceaux, et de gros écarts se créent assez vite. Un groupe conséquent s’envole alors en tête de course.

Dans celui-ci, on retrouve Jean-Louis Le Ny, Stylianos Farantakis, Gauthier Maertens (Sojasun espoir-ACNC), Nicolas David, Paul-Mikaël Menthéour (VC Pays de Lorient), Maxime Renault, Adrien Rimasson (Team Fybolia Locminé), Adrien Quinio (CC Nogent-sur-Oise), Stéphen Guével, Aurélien Daniel (Team Pays de Dinan), Ayumu Watanabe (Les Sables Vendée Cyclisme-Cube), Loïc Le Barbier (Hennebont Cyclisme), Célestin Guillon (Laval Cyclisme 53), Robin Hébert (Team Bricquebec Cotentin) et Axel Mariault (UC Nantes Atlantique). Le groupe compte jusqu’à 2mn30 d’avance sur le principal du peloton.

Renault le plus rapide

On note l’absence, dans le groupe de tête, de l’équipe Côte d’Armor-Marie Morin-Véranda Rideau. Alors celle-ci met en route derrière, à la poursuite du groupe d’échappée. L’écart a beau se réduire petit à petit, la jonction est impossible. Alors que les Bretons se rapprochent à une trentaine de secondes de la tête, certains coureurs relancent l’allure à l’avant. Huit hommes s’en vont définitivement : Paul-Mikaël Menthéour, Nicolas David, Jean-Louis Le Ny, Aurélien Daniel, Adrien Quinio, Maxime Renault, Axel Mariault et Célestin Guillon.

Ce petit groupe a beau jouer à se regarder dans le final, l’écart est suffisant pour aller jusqu’à la ligne à huit. Dans les cinq derniers kilomètres, les attaques fusent, mais personne ne se fait la malle. La décision se fait bel et bien au sprint en petit comité. A ce jeu là, c’est Maxime Renault qui lève les bras et signe sa quatrième victoire de la saison. Il devance le surprenant Nicolas David et Axel Mariault.

Remerciements à DirectVelo.

A propos de l'auteur

Je ne sais pas qui attaque le plus entre Pierre Rolland et Rafael Nadal. Je ne sais pas qui monte le mieux entre Chris Froome et Ivo Karlovic. Je ne sais pas non plus qui cumule le plus de revers entre Stan Wawrinka et Nacer Bouhanni. Je n'ai jamais su choisir entre le tennis et le vélo. Mais ce dont je suis sûr, c'est que je n'ai percé dans aucun de ces deux sports.

Poster un commentaire

commodo ultricies odio risus. felis felis