Groupe F : La Suède au sommet, l’Allemagne au plus bas

C’est un énorme coup de tonnerre en Russie. Dans un coin de notre tête nous savions que l’Allemagne était en danger. Mais ce que vient de vivre la Mannschaft est un énorme cataclysme. Pendant ce temps, la Suède renoue enfin avec un tableau final de Coupe du Monde, elle qui était finaliste face au Brésil en 1958 à domicile. 

La Mannschaft kaputt

Un match contre la Corée du Sud. A priori pour une équipe championne du monde en titre, rien d’effrayant. Sur le papier, l’Allemagne doit sortir de cette poule et relancer le rouleau compresseur. Hors cette équipe d’Allemagne n’a rien d’une équipe d’Allemagne. Face à une équipe de Corée du Sud très valeureuse et il faut leur donner un énorme mérite sur cette rencontre, les Allemands ont craqués. Dominateurs, la Mannschaft n’a pas su trouver son traditionnel réalisme, un sang-froid devant les buts qui définissait tellement cette équipe. Au contraire, les Allemands faisaient preuve d’une fébrilité déconcertante à l’image d’une faute de main de Neuer en début de match annonçant la catastrophe arriver. Non cette équipe d’Allemagne ne ressemble plus à celle qui avait terrassé le Brésil. Cette équipe d’Allemagne a besoin de renouveau, le temps est venu pour certains de tourner cette page.

La Suède surprend

Bien malins les fans de Zlatan Ibrahimovic qui pariaient sur une élimination des suédois dès les poules. Au contraire, forts d’une défense rugueuse et d’une attaque efficace, les suédois surprennent ! Leur adversaire du jour, en ballottage favorable a d’ailleurs tremblé, proche d’une élimination. Le Mexique n’avait plus la vaillance que l’on avait apprécié lors du duel face à l’Allemagne. Cette équipe suédoise est quand à elle pleine d’envie, et elle nous fait envie. La voilà qualifiée et première du groupe, avec en perspective, un huitième de finale où elle aura toutes ses chances !

C’est ainsi que se termine le groupe F par la qualification de la Suède et du Mexique. La Corée du Sud sort la tête haute devant des Allemands au combien décevants.

A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Poster un commentaire

libero dapibus risus. dolor. facilisis porta. libero amet, Praesent id, ut felis