Hamilton tout en stratégie !

0

Après une pôle position surprise de Max Vertsappen, devenu le 100e poleman de l’histoire, le GP d’Hongrie nous laissait espérer un grand spectacle surtout après les GP d’Allemagne et d’Autriche très très spectaculaires. 

Départ houleux

C’est Mercedes qui part à la faute. Deux petits contacts entre Hamilton et Bottas permettent à Leclerc de prendre la troisième position devant Bottas qui a un aileron avant endommagé. Verstappen contrairement en Allemagne a lui pris un départ correct qui lui a permis de s’envoler en tête sur un circuit très difficile en terme de dépassements. Son coéquipier Gasly lui s’est manqué glissant à la neuvième position. Bottas est obligé de s’arrêter au sixième tour pour passer des gommes dures et changer d’aileron.

Verstappen, Hamilton et les autres

Les deux pilotes se sont envolés en tête de la course. Les Ferrari elles sont incapables de suivre le duo de tête, accusant presque une seconde de retard par tour sur le premier relais. Verstappen stoppe au tour 25 pour des gommes dures. Hamilton s’arrête lui au tour 32 pour les mêmes gommes mais avec un arrêt plus long et un retard qui s’est creusé. Hamilton a un rythme bien plus élevé que le néerlandais en gommes dures. Rapidement, le britannique a recollé. S’en suit une attaque incessante d’Hamilton qui ose a l’extérieur au tour 39 mais se retrouve en dehors de la piste.

Le pari Mercedes

Hamilton s’arrête au tour 49 pour mettre des gommes mediums. N’arrivant pas à dépasser la Red Bull, la stratégie de Mercedes bloque Verstappen en piste, qui risquerait de prendre l’undercut par la Mercedes. Après un début de relais très fort, Hamilton n’arrive pas à reprendre du temps à Verstappen. Finalement, à partir du tour 58, le pilote Mercedes a remis le mode attaque et est revenu comme une balle sur Verstappen reprennant plus d’une seconde par tour. Les pneus durs de Verstappen sont à la limite de rupture et Hamilton n’a plus qu’à venir déborder le néerlandais au tour 67 et s’imposer une nouvelle fois, d’une domination implacable malgré la belle course de Verstappen. Vettel complète le podium en dépassant Leclerc au tour 69.

Encore une fois à la fin c’est Mercedes qui gagne dans un grand prix où la stratégie a maintenu le suspens entre ces deux pilotes, bien seuls devant le reste du peloton. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here