Handball : les arbitres sur le devant de la scène ! - We Sport FR - "Partageons notre passion !"

Handball : les arbitres sur le devant de la scène !

Bien souvent, les joueurs sont au coeur des articles et on en oublie d’autres acteurs du handball, qui sont également importants : les arbitres ! Suite aux Jeux Méditerranéens, compétition internationale de Handball, deux arbitres français Romain Chastanet et Vincent Couret ont répondu à mes questions. Evolution, opportunités, découvertes … Retour sur une expérience Handball différente mais tout aussi enrichissante ! 

Quelle est votre évolution en tant qu’arbitres ? 

On a commencé à arbitrer assez jeunes sur des catégories -15 puis sur des catégories -18 au niveau régionale et France. En tant qu’arbitres, on était encadrés par le comité puis progressivement par la ligue.

Il y a 3 ans et demi, on a basculé sur des catégories seniors en commençant au niveau régional et enfin l’an dernier, on a évolué en nationale où on continue encore aujourd’hui. On a connu 3 montées en 3 ans depuis que l’on arbitre des catégories seniors.

Crédit photo : Romain Chastanet

Comment avez vous eu cette opportunité d’arbitrer une compétition internationale ?

On fait partie du groupe G3 avenir, du fait de notre âge (22 ans), et également d’un groupe géré par Alain Dessertenne, directeur technique national de l’arbitrage français. Ce groupe réunit des jeunes paires d’arbitres sur toute la France.

C’est lui qui nous a proposé d’intervenir sur de nombreuses compétitions d’un très bon niveau : le Tiby en octobre (tournoi international -18), le stage de préparation à Aix en janvier avec l’Equipe de France U18 et enfin les Jeux Méditerranéens. Notre prochaine échéance sera le match d’ouverture de l’Equipe de France contre le Brésil à Pau entre l’Equipe de France U20 F et Bera Bera – St Sebastien. Alain est aidé par Jérôme Briois, qui est membre de la ligue Nouvelle Aquitaine.

Crédit photo : Romain Chastanet

Est ce que votre arbitrage en France est modifié lors de tournois internationaux comme celui des Jeux Méditerranéens en raison peut être de différences dans la pratique entre les différents pays ?

On voit la différence entre la France et le niveau international où le niveau est aussi élevé mais où les cultures handballistiques sont différentes. Lors des Jeux Méditerranéens, les pays de l’Afrique du Nord ont un jeu plus basé sur le physique mais il existe aussi une réelle différence de jeu entre les pays de l’Est et de l’Europe.

Ça nous permet d’appréhender d’autres cultures, d’autres styles de jeu et donc d’étoffer notre vision de l’arbitrage et d’acquérir de l’expérience. Nous devons nous adapter lors des matchs.

Il y a quand même une hétérogénéité entre les nations, par exemple des pays comme le Maroc ou l’Arabie Saoudite n’ont pas du tout le même niveau que des pays d’Europe occidentale mais ils travaillent pour développer leur handball.

Crédit photo : Romain Chastanet

Qu’est-ce-que cette expérience vous a apporté au niveau de l’arbitrage mais aussi humainement ? 

Humainement déjà, c’est un dépaysement total, lors des Jeux on a découvert un nouveau pays, une nouvelle culture et puis dans l’arbitrage, on a gagné 1 an en terme d’expérience sur seulement 1 semaine. Les débriefs vidéos après chaque match sont individualisés et nous permettent un énorme progrés  contrairement au championnat français où nous n’avons que 3-4 suivis dans l’année de personnes extérieures.

Bien entendu le gros avantage est qu’ils sont fait par François Gracia, qui est responsable français de l’arbitrage et ancien arbitre international.

De plus lors des différents stages ou compétitions comme celles ci, on peut échanger avec les coachs des sélections nationales comme Eric Quintin, et d’autres de diverses nationalités, par conséquent en terme d’expérience, c’est vraiment incroyable.

Crédit photo : Romain Chastanet

Quel serait votre avis sur le développement du hand ? Ce sport prend de l’envergure mais par exemple cet événement est peu connu, peu médiatisé.. Quel est le petit plus qui manque ?  

Le handball est en plein développement surtout dans les pays émergents où l’on voit de plus en plus d’équipes apparaitre comme le Maroc, le Bahreïn, l’Arabie saoudite, l’Angola etc…

Les cultures sportives commencent à évoluer dans ces pays où le handball prend le pas sur certains autres sports et où le budget des fédérations grandit au fil du temps.  Néanmoins, dans ces pays, le handball rime souvent avec masculin, il y a encore trop peu de place pour le handball féminin.

Même des pays comme l’Italie où le sport numéro 1 est le foot, obtient progressivement des résultats. Par exemple lors des Jeux Méditerranéens ils réussissent à se hisser à la 4ème place l’an dernier et une 3ème place cette année, alors que le plateau était très élevé.

La compétition était quand même diffusée sur la troisième chaîne nationale marocaine, des images ont été diffusées dans des JT et la finale était même en live.

En France on a eu quelques retours sur la compétition et surtout sur l’équipe de France, donc il ne manque pas grand chose dans la diffusion et la médiatisation du handball.

Crédit photo : Romain Chastanet

Merci à Romain et Vincent d’avoir répondu à l’interview, et de nous avoir dévoilé une autre facette du handball, l’arbitrage ! 

Pour en savoir plus sur la compétition des Jeux Méditerranéens : Jeux Méditerranéens et Jeux Méditerranéens & Handball

 

A propos de l'auteur

Passionnée de sport, aussi bien professionnellement que personnellement. Envie de partager sur We Sport Fr, tous ces moments sportifs intenses et heureux.. en dehors des terrains !

Poster un commentaire

eleifend mi, odio dapibus Donec vulputate, id ipsum