Histoire du maillot à pois du Tour de France

0
Histoire maillot pois Tour
Ligue 1

Après les maillots jaune, blanc et vert, place à l’histoire du maillot à pois du Tour de France. Entre Virenque et Van Impe, en passant par Herrera, Majka et Bardet, ce maillot aura sacré d’excellents grimpeurs. 

Histoire :

Le maillot à pois, récompensant le meilleur grimpeur du Tour a été instauré en 1975. Pour la petite histoire, il a été porté en premier par Joop Zoetemelk le 27 juin 1975. En effet, si Eddy Merckx était en tête à l’approche du col, il a relâché son effort permettant au Néerlandais de passer en tête de la côte de Bomerée. Quelques après le sommet, Merckx est parti en solo.
Cependant, le classement de la montagne a fait son apparition dans le Tour 1933 classement. Le 1er classement de la montagne a été remporté par l’Espagnol Vicente Trueba. Jusqu’en 1974, son porteur devait se contenter d’un maillot comportant une pastille rouge.

Le maillot est né en 1975 et aurait dû être composé de sommets français. Le Galibier où se trouvait le monument Henri-Desgrange, créateur de la course, était pressenti mais n’a pas été retenu finalement. Le maillot fond blanc avec des pois rouges vient de l’avant-guerre et d’un pistard du nom d’Henri Lemoine. Ce pistard de profession, s’est basé sur les combinaisons des jockeys pour créer sa tunique bicolores. Blessé durant la Seconde Guerre Mondiale et fait prisonnier, le surnom d’Henri Lemoine : “P’tit pois” aura donné le design du maillot de meilleur grimpeur.

Le 1er sponsor, Poulain, a pour couleurs le bleu et l’orange mais au vu de la popularités du maillot, les dirigeants de Poulain ont mis les couleurs blanches et rouges sur les publicités.

Classement de la montagne :

On peut diviser ce classement en 3 partie. La première entre 1905 et 1932 ou ce classement n’était pas officiel et remis par l’Auto, organisateur de la course. Puis, la seconde s’étale de 1933 à 1974, ou un classement de la montagne existait mais sans maillot distinctifs. La dernière depuis 1975, sous le format que nous connaissons. Le leader de ce classement enfile le soir le mythique maillot à pois.

Barème/règlements :

Entre 1975 et 2010, les points de la dernière ascension étaient doublés. Puis entre 2011 et 2015, les arrivées au sommet de minimum 2ème catégorie voyait leur point doublés. Ensuite, en 2016, les points de la dernière ascension sont doublés. Lors de l’édition 2017, seule l’arrivée au sommet de l’Izoard voit ses points doublés. Concernant, l’édition 2018, seul le dernier col de chaque étape pyrénéenne voit ses points doublés. Les cols du Portillon, de Portet et de l’Aubisque entre les 17ème et 19ème étape sont ainsi concernés. Enfin, lors de l’édition 2019, les ascensions de plus de 2000m d’altitude ont leur points doublés. Ainsi le Tourmalet, l’Izoard, le Galibier, l’Iseran et Val Thorens sont concernés.

Barème du maillot à pois depuis 2017

En cas d’égalité de points entre deux coureurs au classement final, le coureur ayant obtenu le plus grand nombre de places de premier au sommet des cols hors catégorie est déclaré vainqueur. Si l’égalité persiste, le coureur ayant obtenu le plus grand nombre de premières places au sommet des cols de première catégorie est déclaré vainqueur. Si il n’y a toujours pas de vainqueurs, cela se poursuit jusqu’aux montées de 4ème catégorie. Enfin, si aucun coureur n’a pu prendre l’avantage, le classement général individuel au temps en cas d’égalité absolue. Pour être déclaré vainqueur du classement de la montagne, le coureur se doit de terminer le Tour de France.

Stats :

Le recordman de victoires est Richard Virenque. Il totalise 7 maillots à pois entre 1994 et 1997 ainsi qu’en 1999, 2003 et 2004). Seul Bartali (1938 et 1948), Maès (1939), Coppi (1949 et 1952), Bahamontès (1959), Merckx (1969 et 1970), Sastre (2008) et Froome (2015) ont remportés la même année le classement de la montagne et le Tour. Eddy Merckx a fait le quadruplé général, points, montagne et combiné en 1969. L’année suivante, il fait le triplé général, points et montagne. Steven Rooks fait le doublé montagne et combiné en 1988. Nairo Quintana fera le doublé montagne et meilleur jeune en 2013.

Chiappucci (1991 et 1992), Jalabert (2001 et 2002), Virenque (2004) et Barguil (2017) feront le doublé montagne/super combatif. Au total,la France comptabilise 23 classements de la montagne. Finalement, Richard Virenque possède 15% des classements de la montagne mis en jeu depuis 1975.

Sponsors :

Poulain a été le 1er sponsor entre 1975 et 1978 et de 1982 à 1984, entre les ères Poulain, Campagnolo entre 1979 et 1981, avait sponsorisé le maillot de meilleur grimpeur. Puis, Café de Colombia entre 1985 et 1989 ainsi que Riploin en 1990 ont pris la suite du sponsoring. Coca-Cola en 1991 et 1992 puis Champion de 1993 à 2008 ont été associés au maillot à pois. Carrefour a parrainé ce classement entre 2009 et 2018 avant que E. Leclerc prenne la suite depuis 2019.

Après les maillots jaune, blanc et vert, on a pu se remémorer l’histoire du maillot à pois sur le Tour. Entre attaques tranchantes, cols mythiques et coureurs adulés, ce classement est peut-être le plus disputé avec le maillot jaune. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here