Histoire du maillot jaune du Tour du France

0
histoire maillot jaune tour
Ligue 1

Pendant, cette période de confinement, We Sport vous proposera plusieurs histoires sur des légendes et des moments de légendes. Aujourd’hui place à l’histoire du maillot jaune du Tour du France. 

Histoire du maillot jaune du Tour:

L’histoire du maillot jaune du Tour a 3 versions différentes pour son origine même si la 1ère semble la plus probable.

Des journalistes ont suggérés à Henri Desgrange de rendre le maillot de leader du général de couleur jaune. Cette dernière car les pages du journal l’Auto, journal organisateur du Tour de France étaient jaune. La 2nde version vient d’Alphonse Baugé, ancien coureur, qui aurait dit à H. Desgrange de faire porter un maillot distinctif de couleur jaune. Cette couleur vient du fait que quand il était coureur, ses ravitailleurs dans les équipes Alcyon et Peugeot portaient la couleur jaune. La dernière vient du journaliste Roger Frankeur. En effet, Henri Desgrange aurait déclaré à Philippe Thys en 1914 : “Vous le porterez l’an prochain, mon maillot jaune”. The Story of the Tour de France, livre en anglais sorti en 2006, écrit même à ce sujet “qu’il est généralement admis que Philippe Thys dit la vérité, probablement en raison de la personnalité de Philippe Thys” (connu pour son honnêteté).

Le premier maillot jaune “officiel” de l’histoire est le français Eugène Christophe qui l’endosse au soir de la 11è étape du Tour à Grenoble. Il le perdra 3 jours plus tard. Firmin Lambot, est quant à lui le premier vainqueur de l’histoire du Tour avec le maillot jaune à l’arrivée.

Les différents sponsors :

Même si le maillot jaune date des années 1910, ce n’est qu’en 1948 que les sponsors sont imprimés sur le torse du maillot des coureurs.
Le premier sponsor date de 1948 et est une entreprise de laine, s’appelant Sofil. Entre 1949 et 1953, il n’y avaient pas de sponsors avant que Suze pour les éditions 1954 et 1955 ne soient sponsor. Calor est le sponsor 1956 et l’Assurance Le Soleil l’est en 1958. Les éditions 1957, 1959 et 1960 ne voient aucun sponsor sur le maillot jaune. Shell-Berre donne son nom pour l’édition 1961 avant que les 3 prochaines éditions ne voient un maillot jaune vierge. En 1965, fait unique avec la présence de 2 sponsors qui sont Le Toro et les Bières Champigneulles. La période 1966-1968 marque la dernière période sans sponsor. Virlux (1969 et 1970), Miko (entre 1971 à 1983), Banania (1984 à 1986) et le Crédit Lyonnais (depuis 1987) sponsorisent l’événement français.

Quelques stats du maillot jaune : 

Stats :

– Eddy Merckx est le coureur de l’histoire du Tour avec le plus de maillot jaune. Au fil de sa carrière, il aura passé 96 jours en jaune. Ce qui correspond à un peu plus de 3 mois ou  plus de 4 Tours de France et demi.
– La France est l’équipe avec le plus de maillots jaunes portés (712 maillot jaunes) avec le plus de Tours glanés (36) et le plus grands nombres de porteurs différents (94).
– Les nations ayant eu que un de leurs coureurs porté le jaune, Max Bulla (Autriche) en 1931, Lech Piasecki (Pologne) en 1987, Acácio da Silva (Portugal) en 1989, Evgueni Berzin (Russie) en 1996, Jaan Kirsipuu (Estonie) en 1999, Thor Hushovd (Norvège) en 2004, 2006 et 2011, Serhiy Honchar (Ukraine) en 2006, Peter Sagan (Slovaquie) en 2016 et 2018 ainsi que Daryl Impey (Afrique du Sud) en 2017.

Firmin Lambot (1922), Roger Walkowiak (1956), Gastone Nencini (1960), Lucien Aimar (1966), Greg LeMond (1990), Oscar Pereiro (2006), Chris Froome (2017) et Egan Bernal (2019). Pour info, dans cette liste, seul Walkowiak et Bernal n’ont jamais remportés d’étapes sur le Tour.

Maurice Garin (1903), Henri Cornet (1904), Louis Trousselier (1905), Jean Robic (1947), Fausto Coppi (1949), Hugo Koblet (1951), Jacques Anquetil (1957), Felice Gimondi (1965), Eddy Merckx (1969), Bernard Hinault (1978) et Laurent Fignon (1983) ont glanés le Tour pour leur 1ère participation.

René Pottier (décédé après la course en 1906), Roger Lapébie en 1937, Sylvère Maes en 1939, Fausto Coppi en 1952 et Bradley Wiggins en 2012 ont remportés le Tour pour leurs dernières participations.

Liste des coureurs ayant abandonnés avec le maillot jaune :

Francis Pélissier (Malade) en 1927, Victor Fontan (Vélo cassé) en 1929, Sylvère Maes (Retrait de l’équipe belge) en 1937, Fiorenzo Magni (Retrait des deux équipes italiennes) en 1950, Wim van Est (Tombé dans un ravin du col de l’Aubisque) en 1951, Bernard Van De Kerckhove (insolation dans le col de l’Aubisque) en 1965, Luis Ocaña (Tombé dans la descente du col de Menté) en 1971, Michel Pollentier (Disqualifié après des actions douteuses lors d’un contrôle anti-dopage) en 1978, Bernard Hinault (Blessures du genou) en 1980, Pascal Simon (Fissure de l’omoplate) en 1983, Rolf Sørensen (Fracture de la clavicule) en 1991, Stéphane Heulot (Tendinite au genou) en 1996 et Chris Boardman (Blessure à la tête après une chute) en 1998. Enfin, plus récemment Michael Rasmussen (Retiré par son équipe pour violation du “code de conduite”, soit pour dopage) en 2007 et Tony Martin (Fracture de la clavicule) 2015.

Quelques informations importantes :

– En 1914, Philippe Thys et Jean Rossius ont été leaders.
– Nicolas Frantz, André Leducq et Victor Fontan, en 1929, ont été tous trois leaders.
– En 1931, Charles Pélissier et Raffaele Di Paco ont été leader.
– Lors de l’édition 1978, Jan Raas a remporté le prologue mais n’a pas reçu de maillot jaune. Le temps n’a pas été retenu au général suite à une mauvaise météo.
– Pour le Tour 1988, le 19 juillet, il y a eu deux étapes. Ces étapes ont été comptabilisés comme deux étapes, donc Pedro Delgado a reçu deux maillots jaune le même jour.
– Floyd Landis, en 2006, a porté 5 jours le maillot jaune. Après sa disqualification, Cyril Dessel a reçu un total de deux jours en plus et Óscar Pereiro en a reçu trois.
– En 2008, Stefan Schumacher a porté 2 jours le maillot jaune. Après sa disqualification, Kim Kirchen a reçu un total de deux jours en plus.
– Alberto Contador, en 2010, a porté 6 jours le maillot jaune. Après sa disqualification, Andy Schleck a reçu un total de six jours en plus.

Lectures recommandées : 

– La Tête et les Jambes d’Henri Desgrange (1895, 142 pages) (à consulter ici)
– L’encyclopédie du Maillot Jaune de Philippe Bouvet. 2019, 280 pages
– Mes maillots jaunes d’Eric Fottorino. 2019, 203 pages
– Maillot jaune de Jean Paul Ollivier. 1999, 191 pages
– 100 ans de maillot jaune 1919-2019 de Serge Laget. 2018, 256 pages
– Secrets de maillots jaunes de Pierre Carrey. 2018, 284 pages

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here