Ils n’ont fait que rêver !

0
Ligue 1

Ils ne leur restait que 90 minutes à tenir et la qualification était acquise. Après une large victoire face au FC Barcelone à l’aller (4-0) au Parc des Princes les Parisiens avaient fait le plus dur, les quarts leurs tendaient les bras et les supporters Parisiens se voyaient déjà franchir un cap. Et pourtant… Revenons sur cette soirée de folie.

Les compos

Barcelone : Ter Stegen – Umtiti, Mascherano, Pique – Iniesta, Rakitic, Busquets, Messi – Rafinha, Neymar, Suarez

Paris : Trapp – Meunier, Marquinhos, Silva, Kurzawa – Verratti, Rabiot, Matuidi – Draxler, Lucas, Cavani

Le coin stats

Sur les 169 fois ou une équipe a perdu avec 4-0 au match aller, jamais ils n’ont inversé la tendance au match retour.

Messi est le meilleur buteur de cette édition 2016-2017 de la Ligue des Champions avec 10 buts inscrits.

Cavani inscrit en moyenne un but par match en Ligue des Champions.

La touche Luis Enrique

Après son terrible revers au match aller, Luis Enrique voulant créer la sensation de ces huitièmes de finale, Enrique aligne dès l’entame de match, une équipe offensive en 3-3-1-3 qui montre bien les intentions des Blaugranas de jouer un football basé sur le tout ou rien.

Une entame de match incroyable

Dès le coup de sifflet de l’arbitre, le club Catalan met la pression devant le but de Trapp et c’est Luis Suarez qui ouvre la marque. Sur une hésitation de la défense Parisienne l’international Uruguayen ne se fait pas prier pour devancer le portier Allemand et pousse le ballon de la tête au fond des filets (1-0, 3ème minutes). Le club Catalan ne pouvait pas mieux commencer le match.

Les Parisiens ont eu beaucoup de mal à construire dans ce match et c’est la Barça de Messi qui fait tout le jeu dans cette partie. Et même si les assauts Barcelonais semblent terribles, ils sont à chaque fois sauver par les Parisiens en manque d’inspiration ce soir. Sur un ballon en profondeur en direction de l’infatigable Iniesta, il se déjoue de la défense Parisienne aux abois et Trapp dévie la frappe de l’international espagnol sur Kurzawa et envoi le ballon au fond des filets. (2-0, 40ème minutes)

Un but terrible qui vient accentuer le fait que les Blaugranas sont en pleine forme. Ils retournent aux vestiaires avec l’ultime conviction que l’exploit est maintenant possible, il reste deux buts à mettre pour les Barcelonais pour espérer la qualification.

Deuxième mi-temps de rêve

Une fois encore, les Parisiens débutent mal cette deuxième mi-temps et l’attaque Barcelonaise, elle, insiste jusqu’à cette glissade du défenseur belge Meunier qui offre un pénalty au Blaugrana. Sur cette magnifique passe de l’extérieur du pied en direction du joueur le plus en jambe de ce match, Neymar, une erreur d’appuis et cela coûte cher au club de Nasser Al-Khelaifi dépité dans les tribunes. Dans ce match de folie, Meunier donne l’occasion au Barça de vivre une fin de match de fou, celle dont ils avaient rêvé pendant trois semaines. Le génie Argentin peu vu encore dans ce match transforme ce pénalty face à Trapp, qui pourtant était parti du bon côté. (3-0 48ème minutes)

Le football français tremble devant ce match considéré comme l’un des plus important de cette année 2017, et craint une terrible humiliation face au barça qu’ils n’ont jamais éliminé.

Les joueurs de la capitale tiennent bon face à l’armada offensive, et arrive même à se créer des occasions, sur un beau centre de Meunier, Cavani reprend le ballon et le voit heurter le poteau. Sans réussite, les Parisiens insistent et espèrent inscrire un but qui permettrait de souffler un peu dans ce match à suspense. Et c’est sur un coup franc joué rapidement par celui qui aura été sans doute le meilleur Parisien ce soir-là, Verratti envoi le ballon sur la tête de Kurzawa qui le remet en une touche vers l’incroyable Cavani, qui comme au match aller inscrit un but très important dans la quête à la qualif. (3-1 61ème minutes)

On se dit alors que le plus dur est fait, que la qualification est acquise, il reste 30 minutes, il faut donc 3 buts maintenant aux hommes de Enrique pour se qualifier. La tâche semble impossible pour tout le monde, sauf pour eux …

10 minutes de pures folies

La 86ème minute est passée, tous les amoureux du football voit le grand Barcelone et la MSN renversés par le PSG, Emery ce héros qui a enfin battu le Barça, mais un match se joue jusqu’au coup de sifflet final …

Une faute à l’entrée de la surface parisienne donne à Neymar l’occasion de briller encore une fois dans ce match, et le jeune brésilien ne veut pas laisser passer cette chance là. (4-1 88ème minutes)

Le coup franc bien botté qui ne laisse aucune chance à Trapp, ne fait que réduire l’écart sur l’ensemble des deux matchs. Mais ils y croient les quarts ne sont qu’a deux petits buts. Sur l’engagement, les Blaugranas récupèrent le ballon rapidement et sur un ballon envoyé en profondeur en direction de Suarez par Mascherano, Marquinhos retient l’attaquant Uruguayen et l’arbitre n’hésite pas ce coup-ci et indique le point de pénalty. Neymar se charge de le transformer et inscrit son doublé. (5-1 89ème minutes)

Rien de pire ne pouvait arriver pour le club de la capitale et Emery l’avait bien fait comprendre à ses joueurs à la mi-temps, malgré un but encaissé, les coéquipiers de Messi sont bien capables de se qualifier, et ils ont peur, les Parisiens sont en danger dans ces 5 minutes de temps additionnel.

Ils donnent maintenant tout ce qu’ils ont, mais c’est peut-être trop tard Verratti se jette, il veut stopper les assauts du FCB, sur ce coup franc, le dernier dans ce match, Ter Stegen monte, ils jouent le tout pour le tout et sur un marquage complétement laxiste des joueurs Parisiens, Sergi Roberto entré en jeu pousse le ballon au fond des filets et offre le but le plus important de l’année pour le FC Barcelone. (6-1 90+5ème minutes)

Ça y est, c’est fait, le FC Barcelone à créé l’exploit, ils sont en quarts de finale. Les Parisiens eux quittent cette Ligue des Champions avec des regrets puisqu’ils auront eu les cartes en mains pour éliminer l’ogre Barcelonais.

L’homme du match : Neymar Jr

 

Corentin RENAUDOT.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here