Isaiah Thomas peut-il retourner au top ?

Cet été, alors qu’il était blessé, Isaiah Thomas s’est envolé à Cleveland avec quelques copains en échange de Kyrie Irving. Pas de problème pour Kyrie qui a très vite trouvé ses marques à Boston. Malheureusement ce ne fut pas le cas du Lutin. Grosse déception pour celui qui faisait parti des meilleurs meneurs de la Ligue après un parcours si exemplaire.

 

Son arrivé dans la Ligue :

En effet le parcours d’Isaiah est exemplaire. Arrivé en 2011, et drafté en toute dernière position, personne ne croyait au potentiel de ce petit bonhomme de 1m75. C’est donc aux Kings que Thomas débarque. Il va assez rapidement montrer qu’il est un vrai joueur de basket et qu’il n’est pas en NBA par un hasard fortuné. Quelques fois rookie du mois, mais malheureusement seulement septième dans la course au ROY. Pas de quoi décourager IT qui continue de progresser à Sacramento et signera même une saison à 20,3 points de moyenne lors de sa dernière chez les Kings.

crédit photo : www.sportsonearth.com

 

Et notre petit Isaiah s’envole dans l’Arizona pour rejoindre les Suns, c’était en 2014. Court passage pour lui, une blessure au poignet, une autre à la cheville et un Skill Challenge plus tard IT est à nouveau échangé et se voit rejoindre Boston. C’est à ce moment que sa carrière va prendre une tout autre dimension.

 

Ses années C’s :

 Thomas va d’abord commencer sur le banc des verts, avant de se montrer comme un élément clef dans la réussite des Celtics. Une première saison bonne, une deuxième en progression et enfin la saison 2016-2017. C’est-à-dire la saison dernière. La révélation Thomas est en marche. C’est au sein de ce collectif léché, et sublimement coaché par un Brad Stevens qui commence à connaître ses gars, que IT va prendre une autre dimension afin de devenir « Mr 4th ». Le maître du quatrième quart temps parfaitement mené et du jeu clutch. Il emmène Boston en première position de la conférence Est ainsi qu’en finale de conférence. Où ils se feront sortir par les Cavs dotés de LeBron, encore plus intenable en PlayOffs. Et pourtant malgré cela et les nombreux sauvetages de dernières minutes proposés tout au long de la saison par IT c’est bel et bien aux Cavs que l’aventure Isaiah Thomas va continuer.

 

 

Le passage à Cleveland :

Arrivé blessé à la hanche IT va prendre son temps avant de refouler un parquet. Mais son retour n’est pas si simple dans cette équipe qui implose. LeBron tente de tenir la baraque et bien que les résultats s’améliorent match après match le potentiel de Cleveland n’est pas totalement exploité. Merci monsieur Lue. La défense de l’équipe est une des pires de NBA. Thomas ne trouve pas sa place malgré un retour plutôt bien géré. Et oui, il n’a plus la même importance qu’à Boston. Désormais la première option c’est LeBron. IT n’arrive pas à combler le manque laissé par Irving. Ses statistiques ont nettement baissé par rapport à ce qu’il produisait à Boston. Les Cavs ont besoin de changement, ils n’ont que faire de son envie de rester et l’envoi directement aux Lakers après seulement 15 matchs joués dans l’Ohio. Bye bye mon petit.

Crédit photo : Yahoo Sports

 

 Les Lakers et le futur :

Dès son arrivé aux Lakers, Isaiah est prévenu, Lonzo Ball restera dans le cinq. Direction le banc pour le Lutin, bien heureusement ses minutes jouées sont tout de même considérables. Et peu à peu il se fait sa place à Los Angeles, et l’équipe se met de nouveau à gagner. Un trade qui fait du bien aux Lakers. Désormais il faut que Thomas continue sur sa lancée pour espérer retrouver son niveau d’antan. Sa moyenne de point étant descendue à 15. Mais avant-hier, jeudi, IT à prit les choses en main. 29 points pour lui qui mène sa team à la victoire face au Heat.

Crédit photo : Bostonherald

Mais la vraie question est : Isaiah Thomas va-t-il enchaîner les gros matchs et revenir doucement à son meilleur niveau ?

 

 

Nathan CHATELAIN.

A propos de l'auteur

Le Heat avant, le reste après !

Poster un commentaire

libero efficitur. ut elit. facilisis id felis