Jakob Fuglsang gagne la Doyenne

Le coureur Danois de 34 ans Jakob Fuglsang (Astana Pro Team) a inscrit pour la première fois de sa carrière une classique d’un jour en remportant un Liège-Bastogne-Liège très humide. Deuxième mercredi sur La Flèche Wallonne, Jakob a attaqué dans la dernière côte du parcours.

D’abord, six coureurs – Julien Bernard (Trek), Tobias Ludvigsson (Groupama-FDJ), Andrea Pasqualon (Wanty-Gobert), Jérémy Maison (Arkea-Samsic), Kevin Deltombe (Sport Vlaanderen), Mathijs Paaschens (Wallonie Bruxelles) – ont réussi à s’échapper dès le début de la course. Ils ont été ensuite rejoints par un duo composé de Kenny Molly (Wallonie Bruxelles) et de Lilian Calmejane (Total Direct Énergie).

Ensuite, ces huit coureurs ont eu une avance maximale de 10 minutes 30 après 50 kilomètres de course. Derrière, la formation Deceuninck Quick-Step a embarqué sévèrement pour faire réduire l’écart a moins de 3 minutes à kilomètres de l’arrivée.

Du côté des favoris, deux abandons d’importance ont eu lieu avec Dan Martin (UAE Team Emirates) lors du ravitaillement et du champion du monde Alejandro Valverde (Movistar) après 150 bornes de course.

Avec le tempo imposé par les équipiers de d’Alaphilippe, le peloton a été scindé en plusieurs parties avec parmi les piégés : Jelle Vanendert (Lotto Soudal) et Ion Izagirre (Astana).

Puis, à l’avant de la course, Julien Bernard s’est isolé en profitant des des ascensions alors que le groupe de tête perdait des membres.

https://twitter.com/LiegeBastogneL/status/1122490152247599107

Puis, à moins de 70 kilomètres de la fin, Bernard est repris par un groupe qui s’est formé sur le sommet de la Haute-Levée. Mais, ce groupe où figurait Van Avermaet, Zakarin, Schachmann, Gilbert, Pogacar ou encore Cosnefroy est vite repris par le peloton emmené par la Lotto Soudal et la Groupama FDJ au pied du Col du Rosier.

Dans cette ascension, un petit groupe s’est constitué avec Albasini (Mitchelton Scott), De Marchi (CCC Team), Lambrecht (Lotto Soudal), Cosnefroy (AG2r La Mondiale), Fraile (Astana), Kangert (EF Education First), Caruso (Bahrain Merida), Verona et Anacona (Movistar). Quant à l’équipe de Patrick Lefevere, elle est obligé de rouler derrière.

Ensuite, dans la Côte de la Redoute, l’Estonien est parti tout seul au train tandis que ses compagnons de fugue sont avalés par le peloton où la Bora Hansgrohe est venu donner un coup de main.

Dans la Côte des Forges, Patrick Konrad (Bora Hansgrohe) a fait la jonction avec l’homme de tête. Ce duo a vu le retour d’un autre duo : Impey (Mitchelton Scott) et Tim Wellens (Lotto Soudal). Malheureusement, l’équipe Astana a imposé un rythme important dans la poursuite.

Dans la Côte de la Roche-aux-Foucons, Wellens a accéléré mais il est repris par les favoris. Dans cette bosse, Michael Woods (EF Education First) a posé une attaque fatale à Alaphilippe, à Matthews, à Kwiatkowski et à Nibali. Le Canadien est accompagné de Formolo (Bora Hansgrohe) et de Jakob Fuglsang (Astana).

Ensuite, le Danois s’est envolé dans le petit raidard en déposant l’Italien et le Canadien.

Malgré une frayeur dans la descente vers Liège, Jakob Fuglsang s’est imposé en solitaire sur cette 105e édition.

La deuxième place est revenue à Davide Formolo à 27 secondes.

Maximilian Schachmann (Bora Hansgrohe) a réglé au sprint un groupe pour la troisième place à 57 secondes.

Superbe sixième place pour le jeune David Gaudu (Groupama FDJ) battu dans le sprint pour la troisième place.

Enfin, Julian Alaphilippe a fini bien plus loin à la seizième place.

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

eget vulputate, mi, velit, commodo tristique dolor. libero.