Basketball

Jeep Elite : Châlons-Reims, la bonne surprise ?

Cela fait désormais 8 ans que le club de basket de Chalons-Reims existe. Créer en 2018 à la suite de la fusion entre le Reims Basket Champagne et l’ESPE Basket Châlons en Champagne, le CCRB, installé dans l’élite depuis 4 ans désormais, espère enfin franchir un cap, et se mêler réellement pour la première fois à la lutte au playoffs. C’est pourquoi le recrutement a été très ambitieux durant l’intersaison. Et donne de belles perspectives pour l’avenir à court terme. Avec un vrai rôle à jouer dès cette année?

Cela fait désormais 8 ans que le club de basket de Chalons-Reims existe. Créer en 2010 à la suite de la fusion entre le Reims Basket Champagne et l’ESPE Basket Châlons en Champagne, le CCRB, installé dans l’élite depuis 4 ans désormais, espère enfin franchir un cap, et se mêler réellement pour la première fois à la lutte au playoffs. C’est pourquoi le recrutement a été très ambitieux durant l’intersaison. Et donne de belles perspectives pour l’avenir à court terme. Avec un vrai rôle à jouer dès cette année?

Le maintien, encore et toujours

Accédant à l’élite lors de la saison 2014-2015 suite à l’obtention d’une wild-card dûe au passage de 16 à 18 clubs en Pro A, le CCRB a fait honneur à ce choix, en terminant à une honorable 12ème place. Intéressant pour une première saison dans l’élite. Le problème, c’est que cela reste à ce jour la meilleure saison des Champenois en première division. Car ensuite, le club du président Michel Gobillot n’a jamais terminé plus haut que la 13ème place, flirtant même avec la relégation en 2017 (16ème et premier non relégable). Pour franchir un cap, le CCRB a décidé de recruter des joueurs d’expérience, dès la saison dernière. Ekene Ibekwe ou encore Gédéon Pitard, tout juste horéolé d’un titre de champion de France avec l’Elan Chalon, avaient rejoint le club. Mais n’étant pas des joueurs majeurs du championnat, la mayonnaise n’a que très peu prit. C’est pourquoi Cédric Heitz a alors décidé de changer les choses.

Un recrutement haut en couleurs

Blake Schilb, Johan Passave-Ducteil, Jimmy Baron ou encore Devin Ebanks ont rejoint les rangs Châlonnais cet été. Blake “the Blade” est bien connu en France, puisqu’il a évolué 4 saisons à l’Elan Chalon, remportant le titre de champion en 2012, ainsi que le trophée de MVP, puis une saison et demie à Paris, plus précisemment Levallois. Fort d’une expérience Européenne de qualité (Euroleague avec Galatasaray et l’étoile rouge de Belgrade, Eurocup, championnat Espagnol), l’ailier international Tchèque apportera une expérience que très peu de joueurs peuvent se vanter d’avoir dans ce championnat. Et malgré son âge (34ans), le CCRB n’a pas hésité à le faire signer pour deux saisons, preuve en est que Schilb a encore de nombreux services à rendre. Idem pour Johan Passave-Ducteil. Passé par Nanterre ou encore Dijon, Jo, champion de France avec les Franciliens, pourra conseiller un groupe qui comportera plus d’expérience que jamais. Peu de temps après Schilb, c’est Jimmy Baron qui a débarqué. Shooteur reconnu en Europe, l’arrière de 32 ans a longtemps voyagé à travers l’Europe, de la Russie (Krasnodar) à l’Espagne (Banvit, San Sébastien), en passant par la Lituanie (Vilnius) ou encore la Turquie et la Belgique. Mais peu importe où le bonhomme joue, il shoot. Et plutôt bien. Entre lui, Abreu ou encore Schilb, les Champenois ne manqueront pas d’artilleurs. Dernière arrivée marquante, Devin Ebanks. Drafté par les Lakers en 2010, l’ailier fort a joué quelques années en NBA, bien que cela soit famélique. Après des passages en G-League, l’anti-chambre de la NBA, il a tenté sa chance en Europe, l’année dernière et cela lui a plutôt bien réussi. Avec 21.7pts et 7.1rbds de moyenne par match avec Sienne en D2 Italienne, l’Américain a impressionné. Et il viendra apporter toute sa fougue à une équipe ambitieuse.

Objectif playoffs? 

Car oui, l’objectif n’est pas avoué. Mais le staff n’en pense pas moins. Le CCRB a clairement pour ambition cette année de venir jouer les troubles fêtes pour la post-season. Après plusieurs années à stagner, il est temps de franchir un cap. Et le recrutement appuie les ambitions des dirigeants. Alors, enfin pour cette année à Chalons-Reims? Affaire à suivre, et ce dès le 22 septembre avec un déplacement en Bourgogne, à Dijon.

 



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
ipsum neque. dolor. ut non felis vel, ante.