Jeep Elite : le résumé du week-end (J1)

Après une intersaison marquée par la Coupe du Monde en Chine, la Jeep Elite a repris ses droits ce week-end, sans ses internationaux. A l’aube d’une saison qui s’annonce pleine de surprises, retour sur la première journée, qui apporte déja son lot d’enseignements.

 

Strasbourg, Le Mans et Nanterre débutent mal

Faux départ pour les trois qualifiés en Play-off l’an dernier. Respectivement en déplacement à Bourg-en-Bresse, Boulazac et Chalon/Saône, aucun des trois n’a réussi à s’imposer dans ce premier match de la saison. Malgré son statut d’outsider numéro 1 derrière les deux ogres ASVEL et Monaco, Nanterre s’est incliné 75-73. Si Kenny Chery a terminé meilleur marqueur du match (18 points), les franciliens ont paru un petit peu brouillon dans ce premier match et n’ont jamais paru au-dessus de leur adversaire du soir. Scénario totalement pour Le Mans à Boulazac (78-72) avec un Joao Paulo Batista des grands soirs (18 points / 7 rebonds / 3 assists), les sarthois n’ont jamais semblé en position de prendre l’avantage sur leur adversaire et ont couru après le score durant tout le match. Au contraire de Strasbourg qui a dominé les débats pendant la première mi-temps avant de s’écrouler. Défaits 80-72, les hommes de Vincent Collet (déja de retour de sa Coupe du Monde) ont été beaucoup trop imprécis de loin (21% à 3-pts seulement) pour espérer repartir de Bourg-en-Bresse avec la victoire.

 

Les promus battus, Roanne inquiète déjà

S’il n’attendaient pas forcément de victoires de ces matches, les promus ont connu des fortunes diverses. Écrasés à Cholet, qui avait sauvé sa place dans l’Elite dans les dernières journées de la saison, les Roannais ont fêté leur retour en Jeep Elite de la plus mauvaise des manières. Dominé dans tous les secteurs du jeu, affichant un pourcentage d’adresse au plus bas (47% dans la raquette, 7% à 3pts), Roanne encaisse déjà sa première claque de la saison chez un concurrent au maintien. Les motifs de satisfaction sont un peu plus nombreux à Orléans. En déplacement à Boulogne-Levallois, l’OLB a montré un visage encourageant face à une équipe qui pourrait lutter en bas de tableau et ne s’incline finalement que de 6 points (96-87).

 

Les gros font le boulot

L’ASVEL n’a pas fait de détail en clôture de cette première journée et a écarté Limoges sans vraiment forcer (94-84). Portés par un duo Antoine Diot – Edwin Jackson qui va faire mal cette année, les champions en titre ont fait jouer l’expérience. Ajoutez à ça un Livio Jean-Charles en feu et auteur de 19 points en sortie de banc (à 100% de réussite !!) et vous obtenez un cocktail explosif. Le dauphin Monaco aura eu un peu plus de mal mais entame tout de même cette saison avec une victoire face à Gravelines-Dunkerke. Malgré un début de match compliqué, les joueurs du Rocher ont su relever la tête et reprendre la maitrise des débats en seconde période pour s’imposer finalement 67-62 dans un match où la réussite n’a été au rendez-vous d’aucun côté.

 

Les autres résultats :

Châlons-Reims 83 – 88 Pau-Lacq-Orthez
Dijon 88 – 85 Le Portel

 

Credits photo : WeSport – Benjamin Birro

A propos de l'auteur

Si ma fille en avait, elle se serait appelée LeBron, j'ai découvert la NBA avec Kobe et The Answer, je l'ai aimée avec TP et el Manu.

Poster un commentaire

neque. sem, efficitur. dolor eget ultricies Nullam