Jeep Elite : Robinson, le nouveau Roberson?

0
Ligue 1



Auteur d’un début de saison fantastique autant sur le plan individuel (18.1pts à 45.7% à 3pts, 3.4rbds, 8.4asts 1.3int pour 22.1 d’éval, la meilleure du championnat) que sur le plan collectif (l’Elan Chalon pointe à la deuxième place derrière l’ASVEL), Justin Robinson, Américain de 23 ans arrivé cet été en Bourgogne, fait l’unanimité en Jeep Elite. Véritable leader technique du champion de France 2017, il est pour l’instant tout simplement le meilleur joueur du championnat. Sa petite taille, son adresse et son leadership rappelle John Roberson, véritable icône du coté du Colisée, et déniché tout comme lui au fin fond de l’Europe par Jean-Denys Choulet. Moins scoreur, plus passeur, l’arbalète Bourguignonne laissera-t-elle une trace aussi indélébile que son prédécesseur en Saône et Loire?


Un début de carrière prometteur

S’il fait aujourd’hui les gros titres du basket Français, Justin Robinson était encore inconnu il y a quelque mois. Après avoir fait ses gammes aux Hawks de Monmouth, le meneur de poche, automatiquement éligible à la draft mais non sélectionné en 2017, s’en est allé tenter sa chance à l’autre bout du monde, direction la Russie et l’Avtodor Saratov. Alors qu’il avait réalisé quelques semaines auparavant les Summers League de Las Vegas et Orlando avec Miami, mais malgré des stats très correctes, (13pts, 8.7asts, 2ints), aucune franchise ne s’est réellement penchée sur son cas. Pour sa première saison professionnelle, c’est donc en VTB League que Robinson choisis faire parler de lui.

Une saison de haute volée en Russie

11.7pts, plus de 7asts de moyenne, voilà pour une première saison, à tout juste 22 ans, dans une équipe plutôt performante (14 victoires pour 10 défaites, 5ème du championnat). Pas mal ! Élu meilleur joueur de VTB en février, le natif de Kingston à New-York a impressionné, même si, quelques peu sceptique, aucun top club ne s’est manifesté pour le récupérer à l’inter-saison. Une aubaine pour JDC, véritable spécialiste lorsqu’il s’agit de trouver des pépites aux confins de l’Europe. Et bingo, car une fois encore, le coach Chalonnais a fait mouche.

Une entame de saison tonitruante

Car si l’Élan se retrouve actuellement sur le podium de Jeep Elite avec 5 victoires pour seulement 2 revers, il le doit en grande partie à son nouveau meneur. Avec des stats dignes d’un MVP (voir ci-dessus), Robinson épate autant qu’il détonne. En atteste son énorme match contre l’ASVEL, meilleure équipe du championnat (32pts à 5/7 longue distance, 4asts malgré la défaite), contre Boulazac (24pts, 8asts) ou encore contre Monaco la semaine dernière. Bien qu’inexistant tout le match (seulement 6pts à 2/8 au shoot), Robinson a alors démontré ce qu’on est en droit d’attendre d’un grand joueur. Mené à 45 secondes de la fin, la gâchette Chalonnaise a alors enchaîné un tir à 10m suivi d’un step-back digne des plus grand à 3 secondes de la sirène pour faire basculer son équipe en tête et faire chavirer le Colisée de bonheur.

Pour le plaisir, sa fin de match XXL contre l’AS Monaco Basket

Il est bien évidemment trop tôt pour affirmer qu’il sera MVP, mais si Justin Robinson parvient à garder ce rythme de croisière, nul doute qu’il ne devrait pas être loin du Graal. Et faire mieux que son casi-homonyme, un certains John Roberson.



Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here