Jeep Elite: Sekou Doumbouya, mieux que Ntilikina?

Courtisé de toutes parts par des clubs Français mais aussi étrangers durant l’inter-saison, Sekou Doumbouya, grand espoir du basket Français, a choisi de s’engager pour le CSP Limoges, après deux saisons réussies en Pro B. Avant un envol certain pour la NBA à l’été 2019? Sans doute, mais avant cela, le jeune homme souhaite s’aguérir, en Jeep Elite mais aussi en Eurocup. 

En avance depuis toujours 

Formé au centre fédéral de l’INSEP, Doumbouya devient en octobre 2015 (à moins de 15 ans !) le premier joueur né après 2000 à fouler un parquet de l’une des trois divisions professionnelles françaises. Alors qu’il n’a pas encore 16 ans, il s’engage en Pro B, avec le Poitier Basket 86 avec lequel il va créer la sensation. Il marquera les esprits lors de la leaders cup 2016, et c’est à ce moment là que les scoots du CSP vont le découvrir. Mais le garçon souhaite s’aguérrir encore à l’échelon inférieur et rempile avec Poitiers.

Au niveau internationale, même rengaine : malgré la défaite en finale du tournoi de Bellegarde sur Valserine face à la Turquie, Doumbouya est nommé dans le 5 majeur d’une compétition qu’il a dominé de la tête et des épaules. Fin 2016, il est champion d’Europe U18 aux cotés de Frank Ntilikina et est même élu dans le 5 majeur alors qu’il est surclassé de deux ans ! Lors du Basketball Without Borders à Los Angeles l’hiver dernier, il est sensationnel et impressionne au plus haut point. Preuve en est qu’avec des garçons de son âge, le natif de Conakry en Guinée est supérieur.

L’étape CSP

Après une très belle saison en Pro B (8.5pts, 4.2rbds) malgré une équipe qui luttait pour son maintien, place maintenant à un niveau bien plus relevé. En effet, Limoges espère enfin retrouver les play-offs cette année. Et Doumbouya a été recruté dans cette optique. Reste à savoir si le jeune homme, pas encore majeur, va pouvoir répondre aux attentes placées en lui. Quelque peu maladroit mais très athlétique, cette ailier qui peut également jouer poste 4 apportera toute son énergie et son agressivité. Avec des coachs à sa disposition et des séances personnelles adaptables, Doumbouya et son célèbre agent Bouna Ndiaye ont estimé que c’était bien au CSP que le jeune prospect NBA avait le plus de chance de progresser. Avant un envol de l’autre coté de l’Atlantique à l’été 2019?

Objectif NBA

Car oui, Sekou Doumbouya est peut-être le Français le plus attendu en NBA depuis très longtemps. Encore plus que Frank Ntilikina. Peut-être autant que TP. Cela place le garçon. Attendu pour être dans le top 10, voir le podium, il pourrait devenir le français le plus haut drafté de l’histoire. Mais reste avant cela à faire une bonne saison en Jeep Elite. Mais aussi en Eurocup. A seulement 17 ans, le garçon semble être bien entouré, conseillé, et a la tête sur les épaules. Lui qui rêve de jouer pour “les Chicago Bulls de Michaël Jordan et Derrick Rose” ne veut pas se précipiter. Il est jeune et souhaite intégrer la meilleure ligue du monde seulement lorsqu’il sera prêt. Mais à la vitesse où le bonhomme progresse, il y a de fortes chances que ce soit dès la saison prochaine.

A propos de l'auteur

Supporter inconditionnel de l'Olympique de Marseille mais aussi du football en général. Fan des Houston Rockets mais surtout de The Beard.

Poster un commentaire

mattis velit, elementum id, adipiscing diam vulputate, pulvinar quis