Judo

JO – Judo : le programme de la nuit

Après une première journée très riche en émotion au Budokan de Tokyo, espérons que la seconde suive la même voie. Avec l'entrée en lice des -52 kg et -66 kg, il est d’ailleurs fort probable qu'au moins une nouvelle médaille vienne enrichir la besace des Français, reste à en déterminer le métal.

Du côté féminin

Chez les Tricolores, on mise bien évidemment sur Amandine Buchard. Étincelante depuis déjà quelques années, la Française arrive avec détermination et une supériorité presque acquise sur le plateau. L’obstacle Natalia Kuzyutina devrait être surmontable pour la championne d’Europe lors d’un potentiel quart de finale, avant une demi-finale un peu plus corsée. À défaut d’anicroche dans les premiers tours, ce devrait être la Kosovare Majlinda Kelmendi face à la Française, ce qui promet un combat acharné.

Dans l’autre demi-tableau, on retrouvera la vice-championne olympique italienne Odette Giuffrida, la Belge Charline Van Snick, la Roumaine Andreea Chitu ou encore l’Israélienne Gili Cohen, toutes susceptibles de finir médaillées. Le gros danger viendra cependant de la Japonaise Uta Abe, qui arrivera probablement plus reposée dans le bloc final au vu de ses combats préliminaires.

Une finale franco-japonaise à l’horizon qui, si elle se concrétise, ne sera à manquer sous aucun prétexte.

Du côté masculin

Le favori est annoncé, il s’agit d’Hifumi Abe, frère d'Uta, susnommée. Il devient alors évident que le parcours de l’un et de l’autre sera observé dans l’espoir d’un sacre, en quasi simultané. Ils ont été champions du monde ensemble en 2018, et semblent déterminés à conquérir l’Olympe à deux.

Mais le chemin ne sera pas paisible pour l’ainé de la fratrie, dont le premier combat devrait être contre le Français Kilian Le Blouch. Avec son sens tactique et ses capacités pulmonaires hors norme, le Tricolore a des arguments à faire valoir et pourrait même créer la surprise.

Parmi les autres favoris, on retrouve l’Italien Manuel Lombardo, n°1 mondial, affecté dans un quart de tableau relevé avec l’Azerbaïdjanais Orxan Safarov ou le Moldave Denis Vieru.

Dans l’autre moitié, le Slovène Adrian Gomboc, l’Ukrainien Heorhy Zantaraya et le Coréen Baul An se battront pour une place en demi-finale avec un léger avantage pour ce dernier. Là devrait les y attendre le Géorgien Vazha Margvelashvili, vice-champion d’Europe, qui devrait pouvoir réussir à passer les obstacles russes et israéliens, Yakub Shamilov et Baruch Shmailov.

 

Après la médaille de Luka Mkheidze, la France se prend à rêver de médaille quotidienne et de Marseillaise. Et le mieux dans tout ça, c’est qu’elle peut y arriver sans trembler. Rendez-vous donc dès 3h55 au Nippon Budokan pour les premiers combats de cette deuxième journée.

Crédit une : Di Feliciantonio Emanuele


Dernières publications

En haut