Jeux olympiques

JO Paris 2024 : Kevin Mayer confiant pour une qualification qui se fait attendre

Porteur de la flamme olympique ce lundi à Montpellier, Kevin Mayer en a profité pour rassurer sur sa participation aux JO de Paris 2024, alors que sa qualification n'est pas encore acquise.

Le recordman du monde du décathlon va-t-il manquer les Jeux olympiques de Paris ? Pour l'instant, la réponse est oui. À deux mois et demi de la cérémonie d'ouverture, qui marquera aussi la fin du relai de la flamme olympique, Kevin Mayer n'a pas encore validé sa participation pour les JO de Paris 2024. Le double médaillé d'argent aux Jeux olympiques avait tenté de se qualifier à San Diego, aux Etats-Unis, en mars, mais avait été contraint d'abandonner après quatre épreuves.

Malgré ce contre-temps, le Montpelliérain a préféré se montrer serein lundi, en marge du relai de la flamme olympique, qu'il a porté dans la ville héraultaise. “Pour être honnête, je vis dans le moment présent, je ne pense pas aux Jeux pour le moment, je veux être prêt pour les qualifs. Le décathlon des qualifs, ce sera un très, très bon décathlon de préparation”, a déclaré Kevin Mayer.

“Je ne suis pas stressé”

Le décathlonien a relativisé sur le timing de sa qualification, en rappelant qu'il n'avait pas l'habitude de se qualifier tôt pour les JO. “Chaque année où je devais me qualifier, je l’ai fait très tard, j’ai galéré. En 2012 je me qualifie le 5 juillet, trois semaines avant les JO”, a préféré noter Kevin Mayer. Une façon de montrer que rien ne presse, et qu'il lui reste du temps pour réaliser les minimas. “Si vous ça vous stresse… Moi je ne suis pas stressé”, a-t-il ajouté.

Reste à savoir où Kevin Mayer réaliser lesdits minimas. Certaines sources avançaient que le Français prévoyait de les faire à Oyonnax les 18 et 19 mai, mais il a rapidement balayé cette possibilité. “Je n’ai absolument pas communiqué sur Oyonnax, je ne sais pas d’où c’est sorti”, s'est-il étonné. Kevin Mayer n'a pas donné de précisions sur la date et le lieu de son décathlon de qualification olympique, entretenant le flou : “Je ne peux pas communiquer dessus, ce n’est pas officiel, mais j’ai une date.” Seule certitude, ce décathlon sera avant le 30 juin, date maximum pour réaliser les minimas pour les JO de Paris 2024.

Les mots "Minnesota Miracle" et "No-Call" sont rayés de mon vocabulaire. Mon cœur pleure la retraite de Drew Brees.

Dernières publications

En haut