Journée 17 d’Euroleague : Le résumé du 3/01/2020

0
Ligue 1

Retour sur les matchs de ce Vendredi en Euroleague avec la défaite de l’ASVEL, le carton de l’Anadolu Efes ou encore le performance XXL de Nick Calathès face au CSKA Moscou.

L’ASVEL logiquement battu :

Pour le dernier match de cette phase aller de l’Euroleague, l’ASVEL voulait réaliser l’exploit en surprenant le leader, le Real Madrid, à l’Astroballe. Le match n’a toutefois pas tourné à l’avantage des villeurbanais, logiquement battus. Les joueurs de TJ Parker, assistant remplaçant Zvevdan Mitrovic, malade ce vendredi, avaient pourtant bien démarré la rencontre. En effet, les madrilènes n’avaient que deux petits points d’avance à la fin du 1er quart-temps. Mais la défense de l’ASVEL va une nouvelle fois craquer, permettant au Real de compter 14 pts d’avance à la pause et même jusqu’à 20 pts dans le 3e quart-temps. L’ASVEL finira par réduire l’écart, notamment grâce à Charles Kahudi (18 pts), mais ne reviendra pas à hauteur.

Victoire donc du Real Madrid 87 à 77, une victoire qui les maintient en tête du classement à l’issu de la première moitié de la compétition. Les madrilènes semblent inarrêtables, eux qui n’ont plus perdu en Euroleague depuis le 30 Octobre dernier. L’ASVEL reste aux portes du Top 8, à égalité en terme de bilan avec l’actuel 8e.

L’Anadolu Efes tout en contrôle :

Défaits seulement une fois depuis début Novembre toutes compétitions confondues, les joueurs de l’Anadolu Efes ont assumé leur statut de favoris face au Khmki Moscou. Dans un match contrôlé de bout en bout, les turcs ont progressivement fait grimper l’écart autour de 20 pts en 2e mi-temps. Les moscovites étaient pourtant restés au contact pendant les deux premiers quart-temps, avant de laisser leurs adversaires s’envoler au score et même de dépasser la barre des 100 pts. Shane Larkin (20 pts, 5 rbd, 4 ast) a une nouvelle fait été un des artisans majeurs de la victoire des joueurs d’Istanbul, bien aidé par un Tibor Pleiss précieux à l’intérieur (20 pts, 10 rbd). Rodrigue Beaubois et Adrien Moerman ont eux inscrit 9 et 6 pts dans cette rencontre.

L’Anadolu Efes remporte donc le match 101 à 82 et reste au coude à coude avec le Real Madrid en tête du classement. Le Khimki Moscou enchaîne de son côté un 3e revers en quatre rencontres sur la scène européenne, mais reste dans la lutte pour le Top 8.

Milan au bout du suspens :

Match serré au Mediolanum Forum de Milan où l’équipe d’Ettore Messina a empoché un succès sur le fil face au Zenith St Petersbourg. Les deux équipes se sont rendus coup pour coup en première mi-temps, Milan prenant l’avantage dans le 1er quart-temps tandis que le Zenith a lui dominé le 2e. Les deux équipes ont rejoint les vestiaires sur une égalité parfaite (41-41), preuve du caractère indécis de cette rencontre. Après la pause, les milanais prennent un avantage minime et laissent leurs adversaires à une possession jusqu’à la fin de la rencontre. L’écart monte à quatre points à quelques secondes de la fin de la rencontre, avantage décisif malgré un retour à un point des russes dans les derniers instants.

Victoire finale pour l’Olimpia Milano 73 à 72, permettant au club italien de se classer 7e au terme de cette phase aller. Le Zenith St Petersbroug reste pour sa part englué à la dernière place du classement de l’Euroleague, à une victoire des 16e et 17e.

Le Panathinaïkos au finish, Calathès métronome :

Match renversant entre le CSKA Moscou et le Panathinaïkos. Dans un match de séries, les moscovites prennent les devants en premiers, avec cinq point d’avance au bout de 10 min. Mais si le premier quart-temps est à l’avantage des russes, le Panathinaïkos va inverser la vapeur et prendre à son tour quatre points d’avances avant la pause. Les grecs vont faire monter cet avantage à 11 pts au retour des vestiaires, avant d’encaisser un 14-2 remettant totalement le CSKA dans le match. Moscou est alors en pleine confiance et va mener les débats dans le 4e quart-temps, sans toutefois distancer son adversaire. Les russes ont cinq points d’avance peu avant la fin du match, mais Papapetrou (14 pts) puis Calathès vont ramener leur équipe à égalité pour décrocher une prolongation.

Dans la période supplémentaire le scénario est inverse, le Panathinaïkos contrôlant le rythme du match dans le sillage d’un Calathès incroyable hier soir (22 pts, 17 ast). Le CSKA n’aura jamais l’avantage et laissera filer la victoire. Victoire finale du Panathinaïkos 106 à 102, permettant aux grecs de revenir à une victoire de leurs adversaires du soir.

Valence s’impose en deux temps :

Victoire en deux temps pour Valence face à l’Alba Berlin. La rencontre avait d’abord très mal démarré pour les espagnols, dominés par leurs adversaires dans le 1er quart-temps (18-27). Malgré de meilleures intentions et une réduction de l’écart, l4alba Berlin reste en tête et compte cinq points d’avance à la pause. Valence se relance alors complètement en deuxième période, un retour en deux temps. Les joueurs de Jaume Ponsarnau vont d’abord revenir au score, avant de creuser définitivement l’écart en fin de rencontre suite à un run de 17-6. Louis Labeyrie a peu jouer dans ce match, compilant 3 rbd et 2 ast.

Succès pour Valence sur le score de 91 à 77, permettant aux espagnols de rester parmi les quatre équipes ayant un bilan de 8 victoires et 9 défaites aux portes du Top 8. L’Alba Berlin reste pour sa part en bas du classement, à égalité avec le Zalgiris Kaunas avec 5 succès au compteur.

Du spectacle et du suspens pour cette 17e journée d’Euroleague, qui conclut donc la phase aller de la compétition.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here