Basketball

Journée 19 d’Euroleague : Le résumé du 14/01/2020

Euroleague

Retour sur la soirée du 14 Janvier en Euroleague, avec la défaite de l’ASVEL, Le leader qui tombe en Russie ou encore l’Anadolu Efes qui cartonne.

L’ASVEL n’a pas fait le poids :

Début d’année toujours aussi compliqué pour l’ASVEL. Vaincu lors de 3 de ses quatre derniers matchs, le champion de France n’a pas fait le poids face à un Fenerbahçe qui, à l’inverse, retrouve des couleurs en 2020. La rencontre est rapidement à l’avantage des turcs. Bien emmenés par un Nando De Colo efficace d’entrée de jeu (16 pts au final), les locaux prennent l’avantage très tôt et compte 8 pts d’avance après un quart-temps. Étouffés offensivement par la pression de la défense du Fenerbahçe, les villeurbanais vont se faire distancer dans la reprise suivante. Un run de 16-2 en début de 2e quart-temps creusera un écart que l’ASVEL n’arrivera jamais à comblé. La mi-temps suivante n’est que gestion pour le turcs, bien supérieurs à leurs adversaires du soir. Les joueurs de Zvevdan Mitrovic, absent hier soir à cause d’un syndrome grippal, auront un espoir en revenant à 12 pts peu de temps après la pause mais ne referont pas l’intégralité de leur retard. Les jaune et noir reprendront à nouveau le large et finiront la rencontre largement en tête.

Défaite lourde pour l’ASVEL qui s’incline 86 à 64. Fenerbahçe profite pour sa part de cette victoire pour revenir sur l’ASVEL au classement et confirme sa bonne forme en ce début d’année civile.

Le leader battu à Moscou :

En déplacement chez le champion en titre, le Real Madrid a concédé une défaite, mettant fin à sa série de 13 victoires consécutives en Euroleague. Pourtant, ce sont bien les madrilènes qui prennent les devants en début de rencontre. Imposant un gros rythme derrière l’argentin Facundo Campazzo (11 pts, 5 rbd, 5 ast), le Real prend 7 pts d’avance après 10 min de jeu. Scénario équivalent dans le quart-temps suivant, où le CSKA subit le rythme imposé par son adversaire, sans toutefois laisser l’écart grandir. À la pause, le leader a toujours autant d’avance. Mais la physionomie du match va cahnger au retour des vestiaires. Plus incisifs et plus adroits, les moscovites vont peu à peu grignoter leur retard, terminant le 3e quart-temps à égalité au score (43-43). Portés par un Mike James encore auteur d’une belle performance (19 pts), ils vont finir par passer devant et résister à leurs adversaires en fin de match. Un résultat assez logique au vu de leur domination en fin de rencontre (34-22 en 2e période).

Victoire finale 60 à 55 pour le CSKA Moscou qui reste pour l’instant 4e. Le Real encaisse pour sa part son 1er revers depuis le 30 Octobre, et lâche par la même occasion sa place de leader.

Valence vient flirter avec le Top 8 :

En déplacement dans la capitale russe tout comme le Real Madrid, Valence a obtenu un meilleur résultat que l’ancien leader du classement. Bien en place, les espagnols vont mieux rentrer dans la rencontre et prendre les devants. Toutefois, les joueurs du Khimki vont rapidement revenir, infligeant un 19-5 aux visiteurs à cheval entre le 1er et le 2e quart-temps pour revenir à hauteur. Les débats se rééquilibrent, et les deux équipes enchaînent les runs sans réussir à véritablement créer un écart. À la fin du 3e quart-temps, les deux équipes sont presque à égalité (62-63). La fin de match est également serrée. Si les moscovites prennent les devants en premiers, les valencians reviennent rapidement à hauteur avant de passer devant, dans le sillage d‘un Fernando San Emerito parfait au tir hier soir (18 pts). Valence termine le match sur un 15-2, un run décisif qui leur offre la victoire.

Succès 84 à 75 pour Valence qui dépasse son adversaire du soir et met la pression sur Belgrade, actuel 8e, qui joue demain.

L’Anadolu Efes cartonne sur son parquet :

Opposé à l’Olimpia Milano, l’Anadolu Efes n’a pas fait dans le détail. Largement favori, le co-leader de l’Euroleague avant cette journée a mis plus d’un quart-temps pour rentrer dans le match. 19Min presque d’observation, avant un 8-0 pour conclure le 2e quart-temps et prendre 9 pts d’avance. La machine est alors en marche, et l’écart ne repassera jamais sous ces 9 pts. Shane Larkin se régale encore sur le paquet (23 pts, 3 rbd, 4 ast), et son équipe voit son avance flirter avec les 15 puis les 20 pts. Milan ne semblera jamais en mesure de revenir, et les turcs profitent de ce succès pour enregistrer une 23e victoire sur leur 25 derniers matchs toutes compétitions confondues.

Victoire facile pour l’Anadolu Efes 88-68. Une victoire qui leur permet d’être seul leader après le faux pas du Real Madrid. Milan reste pour sa part 6e.

Berlin se relance en Grèce :

Dans les bas fonds du classement de l’Euroleague, l’Alba Berlin se déplaçait sur le parquet de l’Olympiakos. Et les berlinois vont s’offrir un peu d’air en allant chercher un succès face à une équipe également en difficulté cette année. Le 1er quart-temps est à l’avantage des grecs. Les joueurs du Pirée sont calmes et appliqués, mais ne comptent que 3 pts d’avance au bout de 10 min. Au prix d’un effort collectif, l’équipe allemande passe devant dans le quart-temps suivant, et même prendre un peu moins de 10 pts d’avance avant la pause (50-42). Cependant, l’Olympiakos tient bon et va complètement revenir au retour des vestiaires, revenant à égalité avant d’entamer le dernier quart-temps en tête (68-71). Mais l’Alba Berlin est solide dans cette rencontre, et derrière Martin Hermannson (18 pts, 6 ast) et Marcus Eriksson (22 pts) l’équipe reprend l’avantage. Un avantage qu’ils conserveront jusqu’au bout du match.

Victoire de l’Alba Berlin sur le score de 93 à 86, qui restait pourtant sur 6 défaites lors de ses 7 dernières rencontres européennes.

Le Maccabi toujours invaincu à domicile :

Dans l’autre choc de cette soirée d’Euroleague, le Maccabi Tel-Aviv a fait tomber Barcelone, montrant une nouvelle fois sa solidité à domicile. Le début de match est pourtant à l’avantage des catalans. Derrière un Cory Higgins auteur de 9 pts dans les 10 premières minutes, l’équipe espagnole prend les devants (20-27). Après un début de match poussif, les coéquipiers de Scottie Wilbekin (18 pts) vont inverser la vapeur grâce à un excellent 2e quart-temps (28-14 pour mener 48-41). Barcelone va alors amorcer un retour et revenir à égalité, avant que le Maccabi ne reprennent 8 pts d’avancer pour entamer la dernière reprise. Les offensives de Nikola Mirotic (22 pts, 10 rbd) en fin de match n’y changeront rien, et dans le sillage de Tyler Dorsey (19 pts) et Othello Hunter (12 pts, 7 rbd) le club israélien va conserver son avance pour aller remporter le match.

Succès 92 à 85 pour le Maccabi Tel-Aviv. L’équipe récupère ainsi la 3e place de son adversaire du soir et reste invaincu à la Menora Mivtachim Arena.

Un leader a été surpris, tandis que l’autre a déroulé. L’ASVEL n’a de son côté pas fait le poids, voyant ses espoirs de Top 8 légèrement s’amoindrir.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
venenatis risus Donec et, ut quis ut Lorem at