NBA

Kawhi – PG, retour victorieux

Ils étaient de retour hier pour la première fois depuis un long moment. Kawhi Leonard et Paul George ont refoulé, ensemble qui plus est, un parquet. Le premier était absent depuis Juin 2021 et a vécu une saison blanche l'année dernière. Le second a quant à lui disputé une petite trentaine de matchs avant de mettre fin prématurément à sa saison 2021-2022. Ils sont donc bien de retour et avec eux, les Clippers peuvent avoir de l'ambition. 

Non, les Lakers n'ont pas réussi à gâcher la fête. Cela faisait bien trop longtemps que l'on attendait le retour du Klaw, et ce retour s'est soldé par une victoire dans le derby de Los Angeles. L'ancien des Spurs, sorti du banc, a été plutôt propre, compilant 14pts et 7rbds en tout juste 20 minutes de temps de jeu. Son compère PG13 n'a pas été en reste puisque lui a disputé 36 minutes, se montrant en revanche bien maladroit (15pts, à 4/12 au shoot). Mais l'essentiel était ailleurs et revoir ces deux superstars en forme fait plaisir à n'importe quel amateur de basket.

Kawhi Leonard, retour en douceur

Les Clippers vont prendre leur temps avec lui. Inutile de dire que son absence tout au long de la saison dernière a été plus que préjudiciable. La prudence est donc de mise. Sorti du banc il n'a disputé que 21 minutes et cela durera le temps qu'il faudra. Mais ce nouveau rôle peut-il tenir dans la durée? L'intéressé n'est pas contre, et fait confiance au reste de son équipe, comme il l'a avoué lui-même hier après la rencontre : “Peu importe mes minutes, je dois m'assurer de participer à la victoire de mon équipe. Vous savez, mon objectif reste d'apporter sur mes minutes, de m'amuser, bien évidemment de rester en bonne santé et surtout de gagner. Nous l'avons fait ce soir, mais il s'agit simplement du premier match, il y a encore beaucoup à construire. En tant que leader, je sais que nous avons des gars dans l'équipe qui peuvent remplir mon rôle dans le 5 de départ. Donc je dois simplement tirer profit de mes minutes. Il faut que je récupère mes sensations, en m'assurant de rester en bonne santé. Je dois ensuite graduellement augmenter mes minutes pour renforcer mon genou.”

Il sait qu'il lui faudra du temps avant de revenir mais il sera patient, pour ne pas avoir à refaire une saison blanche. “Quand tu joues 35 minutes par match, tu peux facilement t'affaiblir sur le plan physique. Je vais suivre le plan des médecins. C'est une longue saison, et j'ai envie de jouer les Playoffs”. 

Content d'être de retour en bonne santé, il n'hésite pas à égratigner les Spurs, qui l'avaient gentiment poussé vers la sortie lorsqu'il était blessé à l'époque :”Il y a une similarité dans le sens où j’ai manqué un an à chaque fois en gros. Donc c’est la même chose ici, je reviens en essayant de recommencer ce processus, en étant frais, et comme je l’ai dit, en multipliant les expériences de match. C’est une situation tout simplement différente, par rapport au fait que j’avais été tradé d’une équipe à l’autre et par rapport à la manière dont ma rééducation s’est déroulée. Là-dessus ça a été très différent pour moi. J’avais l’équipe derrière moi. Ils veulent ce qu’il y a de mieux pour moi pour la suite.” 

Inutile de dire que le champion 2019 avec les Raptors de Toronto risque de louper des matchs, et devrait parfois avoir un temps de jeu limité. L'objectif pour les Californiens est avant tout de lui faire retrouver des sensations, afin qu'il soit prêt au moment où les matchs comptent, en playoffs.

Paul George, un rôle qui lui convient 

Lui aussi était donc de retour après une année tronquée par des pépins à répétition. Dans un rôle de lieutenant qui lui convient parfaitement comme il l'a lui-même affirmé, Paul George s'est donc mis au diapason. On l'a d'abord vu en retrait hier, caché dans son corner, laissant les clés du jeu à Reggie Jackson puis John Wall. Il a ensuite pris plus de responsabilités, avec plus ou moins de réussite. Mais là aussi, encore une fois, l'essentiel était ailleurs. Retrouver des sensations était la priorité, c'est chose faite. Dans une équipe pétrie de talent, il ne veut pas forcer les choses. C'est tout le sens de ce qu'il affirmait, la semaine dernière, juste avant la reprise de la compétition  :

“Kawhi est le numéro un et ça me va totalement. J’essaie d’être complémentaire, pour le soulager. On parle de Kawhi et moi comme d’un duo à égalité, d’un 1A et 1B, mais je le dis publiquement : je suis le numéro 2. Donc il n’y a pas de débat, ni d’ego dans cette affaire. Ceci étant dit, je crois en mon talent et en ce que je sais faire. Mon travail, c’est de rendre les autres meilleurs. C’est ce que j’essaie de faire, en créant ou en étant agressif. On ira loin si tout le monde connait son rôle et sait ce qu’il peut apporter.” 

Lui qui a toujours pris la lumière en étant le franchise player s'efface volontiers. Il le sait, s'il veut enfin décrocher une bague, il faudra sans doute faire des concessions. Dans la 13ème saison de sa carrière NBA, Paul George sent peut-être que le temps du changement est arrivé.

Les Clippers ont retrouvé leurs deux têtes d'affiches. Kawhi Leonard et Paul George sont enfin de retour. S'ils devraient être ménagés et revenir petit à petit, l'avenir semble s'éclaircir pour la deuxième franchise de Los Angeles. De là à imaginer jouer le titre? Et pourquoi pas ! 

Crédit photo : Yardbarker


Valentin Martin

Le cœur meurtri par la fin de carrière de Rodgeur, je m'en remets aux stepback de The Beard. Rien de tel qu'un Vélodrome incandescent pour me faire chavirer de bonheur

Dernières publications

En haut