Biathlon

Kontiolahti – Sprint (H) : Boe prend déjà les commandes

Deuxième et dernière course de ce premier week-end finlandais pour les hommes. Un sprint rempli de questions qui devait nous éclairer suite aux performances en demi-teinte des français et à la belle prestation des suédois. 

Boe seul au monde

Battu hier, la faute à un faute au tir, Johannes Boe a réglé la mire. 10/10 au tir et une claque infligée à la concurrence sur les skis, le Norvégien, tenant du titre du gros globe de cristal ne semble pas avoir de concurrence. Cela se ressent d’ailleurs sur le pas de tir, il est bien moins crispé. Il l’a admis en conférence de presse, en rendant un petit hommage à Martin Fourcade : “C’est comme si le monstre sous votre lit était parti”.

Boe s’est donc largement imposé avec 44 secondes d’avance sur son dauphin. Sur les skis, son principal concurrent a été battu de 18 secondes, son nom ? Boe, mais Tarjei de son prénom. Une domination fratricide à en faire pâlir le biathlon mondial.

Surprenants suédois

Déjà étonnants sur les skis, les Suédois ont de nouveau confirmé une excellente forme dans ce début de saison. 3 suédois ont terminé dans les 11 meilleurs temps de skis aujourd’hui, c’est d’ailleurs mieux que l’équipe de France. Une performance collective satisfaisante et récompensée puisque avec deux 9 sur 10 au tir Sebastian Samuelsson et Martin Ponsiluoma ont décroché le podium (respectivement 2e et 3e). Samuelsson est d’ailleurs à la clôture de ce premier week-end de compétition, le dauphin de Johannes Boe au classement général de la Coupe du Monde, lui qui n’a que 23 ans, s’affirme comme un futur adversaire potentiel pour Johannes Boe.

Encore raté pour les Bleus

Décidément ce week-end finlandais est à oublier pour les garçons de l’équipe de France. Auteur d’un 10 sur 10, Quentin Fillon Maillet n’aura jamais eu les capacités à skis pour aller chercher un podium, une performance qu’il aurait largement réalisé la saison passé et qui met le français dans le doute quand à savoir où est le problème. Pour Emilien Jacquelin, c’est l’inverse. Bon sur les skis, il n’a pas été assez solide au tir, concédant deux fautes. Certainement une de trop pour pouvoir monter sur la boîte.

Le classement des français : Fillon Maillet 6e (10/10) –  Jacquelin 8e (8/10) – Desthieux 17e (9/10) – Claude 25e (7/10) – Guigonnat 26e (9/10) – Perillat Bottonet 90e (8/10).

Il reste le sprint femmes cet après-midi pour enfin espérer voir les Bleus sur le podium ce week-end. Pour les hommes, le rendez-vous est pris jeudi à 13h30 pour un nouveau sprint en Finlande. 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire