Tour de France

La 19è étape du Tour de France arrêtée, Egan Bernal en jaune

Thibaut Pinot abandonne le Tour de France

Ça devait être une journée historique pour le cyclisme et le sport français. On n’imaginait pas dans quelles proportions et surtout dans quel sens. Le Tour de France a rendu son verdict, mystérieux et dérisoire.

Ça devait être une journée historique pour le cyclisme et le sport français. On n’imaginait pas dans quelles proportions et surtout dans quel sens. Le Tour de France a rendu son verdict, mystérieux et dérisoire.

C’est un très grand coup de froid qui s’est abattu sur le Tour de France aujourd’hui. Ce devait être un jour de gloire, une épiphanie qui clorait une disette de 35 ans. De Julian Alaphlippe ou de Thibaut Pinot, la réponse à la malédiction d’une victoire française sur le Tour de France devait venir aujourd’hui.

La déchirure

Les cieux ne l’ont pas entendu de cette oreille. D’abord en préparant leur coup, il y a deux jours. Une chute dans les pattes de Thibaut Pinot, une guidon dans la cuisse gauche. Déchirure. Un truc moche qui s’ouvre de plus en plus chaque jour à mesure qu’on force. Des efforts, Thibaut Pinot en a fait, et des sacrés hier dans le Galibier pour rattraper Geraint Thomas. La déchirure ne demandait que ça pour s’agrandir, gagner du terrain et faire en sorte que le bonhomme en perde.

Bandé au départ cet après-midi à Saint-Jean de Maurienne, le départ canon des hommes de tête n’a rien arrangé. La félonne est venue lui rappeler qu’on ne gagne pas le Tour de France avec une déchirure musculaire. Thibaut Pinot rétrograde à la hauteur de la voiture du Docteur Porte, il essaie de se convaincre que tout va s’arranger à coup de bandages et de spray magique. On essaie de se convaincre comme on peut qu’on ne va pas perdre la plus grande course du monde dans ces moments-là. Mais la douleur est trop forte, il ne peut plus pédaler. William Bonnet, le fidèle William Bonnet le rattrape, lui glisse deux mots style “arrête gosse”. Thibaut Pinot s’arrête, Thibaut Pinot abandonne le Tour de France. Thibaut Pinot pleure, la France chiale.

“Je ne cours pas, je vole”

Hébétés, coureurs, suiveurs, téléspectateurs essaient désormais de s’accrocher tant bien que mal aux mailles du maillot jaune de Julian Alaphilippe qui pourtant s’effilochait déjà hier. Il tient les premiers kilomètres, la plus grande partie de l’Izeran. Première attaque, de Geraint Thomas, il est rattrapé. Deuxième attaque, de Stephan Kruiswijk, tout le monde saute dans sa roue : Thomas, Bernal, Buchmann. Surtout Bernal qui s’envole. Il ne court pas, il vole. Il ne respire pas, il saute tout le monde. Julian Alaphilippe est confronté à ses limites et celles de son équipe : isolé, il ne peut plus rien. Il s’accroche, mais ça ne suffit pas.

Egan Bernal passe le sommet du col en tête, suivi de Simon Yates. Un groupe composé de Vincenzo Nibali, Stephan Kruiswijk et Geraint Thomas passe 45 secondes après. Julian Alaphilippe accusera un retard de 2 minutes et quelques secondes. Il n’est plus leader du classement général du Tour de France, Egan Bernal est le nouveau maillot jaune.

Le Tour de France est la plus grande course du monde

Virtuellement pense-t-on. Or les cieux frappent de nouveau. Par une tempête de grêle. Dans une partie de la vallée qui mène à Tignes, les routes sont alors couvertes de grêle, bientôt donc de glace et d’eau. Christian Prudhomme et les commissaires de course prennent la décision de neutraliser la course. Les temps seront pris au sommet de l’Izeran. Julian Alaphilippe n’est plus leader du classement général du Tour de France, Egan Bernal est le nouveau maillot jaune ; réellement.

C’est donc un tour inédit qu’a pris ce Tour. Improbable, impensable, insatisfaisant. Le Tour de France est la plus grande course du monde. Partant, la plus cruelle.

Crédit photo : AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
ut dolor commodo libero vulputate, et, felis id venenatis, facilisis