Basketball

La balade d’Indiana

Alors que tous les fans de NBA qui ne faisaient pas la fête espéraient une rencontre disputée entre Pacers et Sixers afin d’animer leur soirée, il n’en a finalement rien été. Les coéquipiers de Joel Embiid, absent ce soir, avaient-ils déjà la tête à leur réveillon du Nouvel an ou avaient-ils déjà commencé à consommer les petits fours prévus à leur retour à Philadelphie ? Les hommes de Brett Brown se font fait laminer 115-97 par des joueurs d’Indiana certainement soulagés de ne pas avoir à prendre l’avion pour rentrer chez eux après le match.

Des Sixers totalement absents

On y a cru pourtant, au début. Avec un bon Josh Richardson, qui terminera meilleur marqueur de son équipe avec 20 points, et un actif Ben Simmons (18 pts), les Sixers n’étaient qu’à deux points d’une équipe qui aura vu son meneur, Malcolm, Brogdon, sortir sur blessure après à peine huit minutes passées sur le parquet. C’est T.J Warren qui a pris ses responsabilités pour compenser l’absence de l’ancien joueur de Milwaukee en marquant la totalité de ses 21 points en première mi-temps en faisant preuve d’une adresse insolente (81,8% au shoot). Cela associé à l’excellent apport en sortie de banc de T.J McConnell qui retrouvait ses coéquipiers de la saison dernière. La natif de Pittsburgh termine en double-double avec 11 points et 10 passes décisives. L’adresse à 3 pts est significative : 20% pour les Sixers (6/29) contre 44% pour les Pacers (11/25). Le manque de solution à l’intérieur dû à l’absence de son pivot camerounais et au manque d’impact d’Al Horford s’est traduit par un abus de tentatives longue distance infructueuses.

 

Un match à un quart-temps

Si le premier quart-temps fut serré, le deuxième fut un véritable massacre. Alors que les Sixers n’étaient menés que de 2 points, l’écart à la mi-temps avait atteint 26 unités. Une démonstration de la clique de Domantas Sabonis auteur d’un poster monstrueux sur le pauvre Norvel Pelle, qui n’est pas s’en rappeler celui qu’il avait réalisé sur Joel Embiid la saison dernière. Le lituanien termine meilleur marqueur de la rencontre avec 23 pts, 10 rebonds et 10 passes décisives. Indiana n’eût qu’à gérer son large matelas en se permettant même de franchir le cap des 30 points.

 

Avec cette victoire facile, les Pacers passent devant les Sixers avec un meilleur ratio et s’emparent de la 5e place de la Conférence Est. De quoi terminer en beauté l’année 2019 pour les hommes de Nate McMillan. Les Sixers, eux, auront la gueule de bois avant même de débuter les festivités … 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
sit odio ante. in quis Aliquam Lorem eleifend mi,