La folle journée d’Antonio Brown

0
Ligue 1

Après la retraite d’Andrew Luck, ce début de saison nous a réservé une nouvelle surprise. En 24 heures, Antonio Brown s’est fait licencier par les Raiders, avant de signer avec les Patriots plus tard dans la soirée. Retour sur une journée mouvementé pour le néo receveur de New England.

Renvoyé par Oakland…

Un long feuilleton s’est achevé hier, lorsque les Raiders ont annoncé qu’ils se séparaient de leur recrue phare de l’intersaison. Un feuilleton digne de celui de Neymar avec le PSG, qui aura occupé les fans durant tout l’été avec ses nombreux rebondissements. Arrivé par transfert en Mars, Antonio Brown avait eu droit à la prolongation qu’il voulait tant (50 M de $ sur 3 ans). Les péripéties ont ensuite commencé, tout d’abord avec sa blessure aux pieds à cause de gelures, puis avec son refus de jouer tant que la ligue ne l’autoriserait pas à jouer avec son ancien casque. Après deux plaintes contre la NFL et deux échecs, il s’était finalement résigné à changer de casque.

Oui mais tout ceci, ce n’était que le début. Il a ensuite publié une photo sur Instagram des différentes amendes que les Raiders lui avaient infligé pour ses absences aux entrainements. Alors en conflit avec son GM Mike Mayock, il s’était à nouveau plaint via une vidéo Youtube, avant de demander son transfert une nouvelle fois sur Instagram. Ce fût trop pour les Raiders, qui décidèrent donc de se séparer du joueur. Oakland n’aura pas versé un centime à Brown, car son argent devenait garanti après avoir joué un match. Il n’aura pas foulé la pelouse sous les couleurs des Raiders. Même sa prime à la signature était lié à un taux de présence à l’entrainement que le joueur n’a pas atteint. Oakland aura quand même perdu un 3e et un 5e tour de draft pour un joueur qui n’aura pas joué.

… puis signé par les Patriots !

Mais la folle journée d’Antonio Brown ne s’arrête pas là ! À peine libre de tout contrat, son agent avait déclaré être en contact avec plusieurs franchises. Et surprise, moins de cinq heures après son licenciement, l’insider Adam Schefter annonça la signature de Brown aux Patriots. Un contrat d’une saison où son salaire pourrait monter jusqu’à 15 M de $, avec un bonus à la signature de 9 M de $. Pour les Patriots, ça sera quitte ou double. Si le joueur est prêt à faire des efforts pour s’intégrer et se fond dans le collectif, New England aura récupéré l’un des meilleurs receveurs de la ligue et aura accru ses chances de remporter un nouveau titre. Dans le cas contraire, ils auront peut-être recruté un élément perturbateur incapable de se plier aux exigences de Bill Bellichik.

Les Raiders ont donc renvoyé leur star ingérable, tandis que les Patriots ont fait le pari de le signer en espérant qu’il se concentre sur le football. Affaire en or ou cadeau empoisonné, seul l’avenir nous dira si les Patriots ont fait le bon choix.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here