Espagne

  La Liga sans la Catalogne ?

Les indépendantistes ont obtenu ce qu’ils ont voulu : l’indépendance de la Catalogne en toute illégalité et de façon anticonstitutionnelle. A quoi ressemblera…

Les indépendantistes ont obtenu ce qu’ils ont voulu : l’indépendance de la Catalogne en toute illégalité et de façon anticonstitutionnelle. A quoi ressemblera la Liga sans cette région du nord-est de l’Espagne?

Petite explication historique 

Les indépendantistes catalans sont prêts à tout pour favoriser l’indépendance de leurs régions qui est selon eux “différente de l’Espagne” et soutenue complaisamment par l’Union Européenne (bien qu’elle soit contre officiellement). En tout cas, ils devraient se préparer aux conséquences de leurs philosophies, surtout pour les plus fanatiques. Il en est de même pour le FC Barcelone, une des meilleures équipes du monde à l’heure actuelle et le second club le plus riche d’Espagne, qui n’a jamais caché son soutien à cette idée folle dans le but clair de désintégrer l’Espagne. Cela n’est pas nouveau au sein du club.

En 1918, certains cadres dirigeants du Barça réclament une autonomie pour la Catalogne alors que le nationalisme catalan se fonde sur le fait que madrid est l’adversaire à abattre. Sous la dictature franquiste, le Barça devient un symbole de la résistance catalane face au général Franco et un lieu de refuge où il est encore autorisé de parler le catalan (ce qui peut expliquer sa rivalité avec le Real Madrid, fondé par des Catalans paradoxalement). Après 1975, le Barça réaffirme petit à petit sa catalanité et cela se renforce dès l’arrivée de Joan Laporta en 2003 (ce dernier étant connu pour être un indépendantiste notoire). L’indépendantisme catalan s’installe dans l’administration du Barça à tel point que non seulement Sandro Rosell et Jordi Bartolomeu n’ont rien fait pour interdire les banderoles indépendantistes mais en plus nous voyons d’anciens joueurs soutenir l’indépendance catalane tel que Carlès Puyol, Josep Guardiola ou encore le défunt Johann Cruyff (qui appelle son fils Jordi pour afficher sa catalanité en terme d’adoption).

Carles Puyol 2.jpg On peut encore citer Gerard Piqué (connu pour ses comportement anti-espagnol comme un doigt d’honneur en plein hymne espagnol pendant un match de l’Euro 2016), Bojan Krkić, Ludovic Giuly, ou encore Eric Abidal qui ont soutenu l’indépendance de la Catalogne (voir le site du collectif Guanyarem). La question qu’ils devraient se poser (sauf s’ils ont les réponses) c’est : quelles conséquences pour le Barça, pour le foot espagnol en général en cas d’indépendance de la Catalogne ?

Sportivement, des pertes importantes seraient inévitables

Pour le Barça, les conséquences seront dramatiques sur le plan sportif, financier et en terme d’image. Il risque d’être radié de la Liga, comme pour l’Espanyol de Barcelone et les autres clubs catalans comme Gérone, dont la société CityGroup (qui détient Manchester City) a pris près de la moitié du capital du club catalan (valable pour les autres sports) et dirigé par Pere Guardiola (frère de Josep), ce qui a pour conséquence de ne pas jouer les compétitions espagnoles et ce malgré l’acte anti-constitutionnel de la part des hommes politiques indépendantistes catalans actuellement au pouvoir. Sur le plan sportif, il n’est pas à exclure des départs des joueurs stars comme Luis Suarez et Lionel Messi, etc. (ce scénario est peu probable), ce qui fait baisser le niveau de jeu des Blaugranas sur la scène européenne.

Messi Suarez

Cela pourrait signifier que l’équipe pourrait attendre au maximum les quarts de finale de la Ligue des Champions, voire qu’elle aurait le niveau de l’Ajax d’Amsterdam ou encore le Celtic de Glasgow actuels, mais qu’en sera t il en Ligue Europa. Le Barça ne jouera que dans le championnat catalan et l’Espanyol de Barcelone sera son principal concurrent, même si les cadres dirigeants du Barça envisagent de jouer la Ligue 1 (une hypothèse farfelue), voire de rester dans la Liga même en cas d’indépendance, en d’autres termes un « statut particulier ». Le championnat catalan peut se jouer à 10 ou 12 équipes professionnelles et ce sera difficile pour certains clubs de la région catalane de devenir champion de Catalogne voire impossible (Gérone, Gimnastic de Taragonne en sont les meilleurs exemples), d’où l’interrogation du niveau du futur championnat catalan (à moins de faire la Grande Catalogne, qui vise à réunir le pays de Valence et les Pyrénées-Orientales en une seule Catalogne et on pourrait voir le FC Valence, Levante et Villarreal jouer le championnat catalan (ce qui est très peu probable)).

Des répercussions financières

Économiquement, le Barça générerait moins de revenus financiers en terme de billetterie et aurait beaucoup de mal à attirer de grands joueurs bien que ce soit la meilleure équipe du monde d’aujourd’hui et elle le sera encore, mais pour combien de temps ? Donc, le Barça serait moins riche financièrement qu’aujourd’hui. Ce qui a des conséquences sur l’image du club, qui pourrait perdre des supporters, qui pour une bonne part s’opposent à l’indépendance de la Catalogne puisque le Barça compte des millions de supporters à travers le monde. Cela dit, une minorité en profite pour scander des slogans indépendantistes (avec des banderoles comme « Catalonia is not Spain but different », « Welcome to the Catalan Republic » (on se demande pourquoi ils ne l’écrivent pas en catalan !) et conspuer l’hymne espagnol. Il n’est pas à exclure un scénario comme la réduction de la capacité du Camp Nou et on peut se demander sur le niveau des autres sports comme le basket et le handball, dont le Barça est le club omnisport le plus titrée d’Europe occidentale.

Pour la Liga, les conséquences sont essentiellement sportives et financières. Le sportif tout d’abord, le niveau du championnat espagnol pourrait baisser tant sur le plan national que sur le plan européen. Reste à voir à quel degré. Si la Catalogne se sépare de l’Espagne, le Real Madrid augmenterait ses chances de devenir champion et pourrait écraser ce championnat à lui tout seul sur une longue durée. Quant aux autres clubs comme l’Atlético Madrid, le FC Valence, ou le FC Séville, ils devront se battre pour pouvoir être champion d’Espagne, ce qui n’arriverait probablement jamais sauf peut-être une fois tous les six ans. C’est également un manque à gagner pour l’économie du foot espagnol et de l’Espagne en général, n’oublions pas que la Catalogne c’est un quart de la richesse nationale espagnole. La Liga peut perdre beaucoup d’argent du fait de l’indépendance catalane. Donc il y aurait moins de spectateurs venant au stade.

FC Barcelone Catalogne .jpg

La volonté cynique des indépendantistes catalans à vouloir à tout prix l’indépendance catalane provoque l’ignorance des conséquences d’un tel acte. Je sais que les indépendantistes ne seront pas d’accord avec cet article mais ce qui est sûr, c’est que leur philosophie ne fonctionnera pas et une Catalogne indépendante ne mènera celle-ci que vers son cadavre, le FC Barcelone y compris. La Catalogne doit rester partie intégrante du territoire espagnol même si la Catalogne est différente de la Castille, de l’Andalousie, etc. aussi pour voir tous les ans les clasico Real-Barça, qui sont certes ennemis jurés mais qui ont besoin l’un de l’autre sur tous les plans car il n’y aura pas de grand Real Madrid sans un grand FC Barcelone et inversement. Les indépendantistes eux feraient mieux de ne pas faire de campagnes indépendantistes, voire de garder le silence sur cette question, même s’ils sont libres de penser ainsi.

D’ailleurs, la Catalogne n’est pas la seule région où le séparatisme est utilisé dans le football, c’est également le cas au Pays Basque espagnol avec l’Athletic Bilbao et la Real Sociedad. Une Liga avec le FC Barcelone dans une Catalogne indépendante est en réalité inconcevable sur tous les points de vue et impossible à réaliser en terme pratique, mais comment se fait-il que l’Athletic Bilbao ne réclame pas une sorte de « statut particulier » ? Pourquoi prendre un tel risque alors que le Barça, avec  l’Athletic et le Real sont le seul club à n’être jamais descendu en 2ème division ? Ce qui est sûre c’est que certains cadres dirigeants du Barça et qui affichent des sympathies pour l’indépendance catalane, certains de ses supporters indépendantistes alors que la majorité est contre cette idée, ont déjà programmé le suicide sportif et économique du FC Barcelone, sauf s’ils ont des réponses pour voir comment prospérer en cas d’indépendance. Si la Catalogne reste espagnole, le Barça reste en Liga, dans le cas contraire c’est la descentes aux enfers. 

Marko PANTIC



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
amet, dictum efficitur. leo porta. libero Aliquam elit.