La montée en puissance de Wang Chuqin

Vainqueur de l’Open de Suède la semaine dernière face aux meilleurs joueurs mondiaux, Wang Chuqin impressionne, à seulement 19 ans. Qui est-il et quels sont ses faits d’armes ?

 

En patron à l’Open de Suède

Il n’était pas forcément attendu comme favoris à Stockholm en ce début d’octobre. En effet, la route vers une possible victoire semblait bouchée par ses nombreux compatriotes ainsi que par des certains Ovtcharov, Franziska, Harimoto …

Il a su passer les tours un à un, surpassant ses adversaires, médusés par une telle fougue. Il n’a en effet concédé aucun set entre les huitièmes de finale et sa victoire finale. Il a battu à tour de rôle, 4 sets à 0, le 5ème, le 64ème, le 8ème et enfin le 4ème mondial, tout en étant classé 22ème mondial avant la compétition.

Dans les rares moments où il fut en difficulté, il est parvenu à revenir, avec une sérénité vraiment très impressionnante.

 

Un magnifique gaucher

On peut alors se demander comment est-ce possible qu’il surclasse ainsi tous ses adversaires, pourtant habitués au très haut niveau. Peut-être que son style de jeu en a surpris plus d’un, même si il n’étais pas complètement inconnu.

En effet, gaucher comme Xu Xin qui est l’actuel numéro 1 mondial, Wang Chuqin a vraiment un jeu impressionnant, sortant des coup venus de nulle part. Il est d’une grande régularité en revers et dans l’enchaînement coup-droit/revers.

Son retour de service, surtout en revers est d’une rare puissance, mettant en difficulté directement son adversaire. C’est surtout ce coup qui marque quand nous le voyons jouer, surtout la première fois.

 

Ses anciens succès

Avant sa victoire à l’Open de Suède début octobre, Wang Chuqin avait déjà quelques références au niveau international.

Il fut demi-finaliste en simple aux championnats du monde junior à seulement 15 ans, champion du monde en double la même année. En 2017, il est sacré champion d’Asie en simple et en double mixte chez les juniors.

Plus récemment, il fut finaliste de l’Open de Hongrie en 2018, son premier podium hors catégories jeunes.

 

Tokyo 2020 va arriver très vite. Sera-t-il présent et pourra-t-il faire valoir son talent à la table pour ne pourquoi pas essayer de jouer les premiers rôles ?

A propos de l'auteur

Sportif inarrêtable, toujours en quête de perfection (on essaye). Et sinon le tennis de table c'est cool.

Poster un commentaire

ultricies mattis at odio suscipit nunc commodo risus ut