Coupe du monde

La Pologne et Robert Lewandowski refusent de jouer contre la Russie

Lewandowski

Alors que l'invasion russe de l'Ukraine se poursuit, les sanctions, qu'elles soient financières ou sportives, continuent de se multiplier. Le président de la Fédération polonaise de football, Cezary Kulesza, et l'attaquant du Bayern Munich, Robert Lewandowski ont indiqué qu'ils ne seraient pas prêts à affronter la Russie lors des éliminatoires de la Coupe du monde en mars.

Robert Lewandowski et le président de la fédération polonaise de football, Cezary Kulesza, ont déclaré qu'ils refuseraient de jouer contre la Russie lors du match de qualification pour la Coupe du monde.

La Russie a de nouveau envahi l'Ukraine cette semaine, au-delà de son attaque initiale de 2014, ce qui a entraîné des sanctions de la part des gouvernements du monde entier, des décisions commerciales de la part des sponsors de couper les liens avec la Russie et la condamnation de personnalités sportives de l'attaque russe.

La finale de la Ligue des champions de l'UEFA, qui devait se tenir à Saint-Pétersbourg en mai prochain, a été déplacée à Paris, et les équipes russes ont été exclues des compétitions européennes. La Formule 1 n'a plus l'intention d'organiser le Grand Prix de Russie cette année, qui sera probablement remplacé par la Turquie.

Kulesza a tweeté : “Plus de mots, il est temps d'agir ! En raison de l'escalade de l'agression de la Fédération de Russie envers l'Ukraine, l'équipe nationale polonaise n'a pas l'intention de jouer le match de barrage de la République de Pologne contre la Russie. C'est la seule bonne décision. Nous sommes en pourparlers avec les fédérations suédoise et tchèque pour présenter une position commune à la FIFA”.

L'attaquant international polonais et du Bayern Munich, Lewandowski, a approuvé cette annonce, également sur Twitter. “C'est la bonne décision ! Je ne peux pas imaginer jouer un match avec l'équipe nationale russe dans une situation où l'agression armée en Ukraine continue. Les footballeurs et les supporters russes ne sont pas responsables de cette situation, mais nous ne pouvons pas faire comme si rien ne se passait”, a-t-il déclaré.

La Pologne doit jouer à Moscou le 24 mars. Pour le moment, la FIFA ne s'est pas prononcée sur l'issue du match.

Dernières publications

En haut