La Review NFL : Week 11, Houston mangé, Atlanta retrouvé

Baltimore et Lamar Jackson déroulent, Atlanta revit et des Cardinals toujours accrocheurs mais pas vainqueurs sont au programme de la Review du NFL Week 11.

L’affiche de la semaine :

Houston Texans [6-4] @ Baltimore Ravens [8-2] : 7-41

On s’attendait à un réel combat entre ces deux équipes, mais match il n’y a pas eu. Baltimore a largement dominé les débats, grâce à une nouvelle grosse performance de Lamar Jackson (17/24, 222 yds, 4 TD + 9 runs, 86 yds), plus que jamais dans la course au MVP. Les Ravens ont parfaitement contrôlé le tempo (36 min de possession), et a pu s’appuyer sur un Mark Ingram (13 runs, 48 yds + 3 rec, 37 yds, 2 TD) à l’aise aussi bien au sol qu’à la réception.

Après un 1er quart-temps sans points et un début de match moyen de Lamar Jackson, le quarterback de Baltimore corrige le tir et envoie deux touchdowns, pour Seth Roberts puis Mark Andrews. En face, Houston n’y arrive pas et fini la mi-temps avec son compteur bloqué à 0. Le 3e quart-temps est du même acabit, avec 13 nouveaux points inscrits. 27-0, Houston ne peut rien faire et le match est plié. Les Texans sauveront l’honneur avec un TD sur une longue course de Carlos Hyde, ce qui ne changera rien au résultat ni même à l’écart au score. Houston n’a pas existé et voit les Colts revenir à leur hauteur dans l’AFC Sud.

Le (presque) upset :

Denver Broncos [3-7] @ Minnesota Vikings [8-3] : 23-27

On a longtemps, très longtemps cru à une victoire surprise des Broncos. Dans un match à deux vitesses, Denver a d’abord pris largement les commandes avant de complètement craquer et voir les Vikings rattraper leur retard et remporter le match. Pourtant, tout semblait aller dans le sens des joueurs de Vic Fangio. Une entame de match rêvée, avec field goal puis un touchdown dans le 1er quart-temps, puis un touchdown et un coup de pied dans le quart suivant. Minnesota n’inscrit pas le moindre point et Denver mène 20-0. Courtland Sutton (5 rec, 113 yds) est déjà très bon et domine complètement Xavier Rhodes.

Inefficaces au sol (37 yds), les Vikings s’en remettent à Kirk Cousins (29/35, 319 yds, 3 TD) en 2e période et semblent enfin avoir trouvé le rythme. Le quarterback trouve Irv Smith Jr pour lui offrir son 1er TD en NFL et sonne la charge du comeback. La défense se réveille également et rend invisible un Brandon Allen en rythme en 1ère mi-temps. Le 4e quart-temps est à sens unique, les violets inscrivant 3 TD dans les 10 premières minutes. Denver a une nouvelle fois craqué et a manqué une occasion en or sur le gong, un leitmotiv dans leur saison. Les Vikings deviennent la 1ère équipe à remonter un déficit de 20 pts sur les 5 dernières années (bilan de 1-99).

Le match à revoir :

Arizona Cardinals [3-7-1] @ San Francisco 49ers [9-1] : 26-36

Comme lors de leur précédent affrontement il y a deux semaines, Arizona a grandement fait douter San Francisco. Mais comme lors du Week 9, ce sont les 49ers qui se sont imposés lors du NFL Week 11. Les Cardinals réalisent une très bonne entame de match, inscrivant les 16 premiers points du match dans le sillage d’un Kyler Murray (24/33, 150 yds, 2 TD + 8 runs, 67 yds, 1 TD) déjà en jambes. San Francisco est endormi et n’arrive pas à obtenir le moindre 1st down dans le 1er quart-temps. Il faut attendre le milieu du QT2 pour voir une réaction des californiens, qui ne termineront la mi-temps qu’avec 6 pts de retard.

Au retour des vestiaires, la bande à Kyle Shanahan prend pour la 1ère fois l’avantage, même si c’est bien Arizona qui débutera le 4e quart-temps en tête. Mais San Francisco peut compter sur un Jimmy Garoppolo record (34/54, 424 yds, 4 TD, 2 INT), qui va redonner l’avantage aux siens sur une passe vers Kendrick Bourne. Kyler Murray répondra avec un joli TD au sol, mais Jimmy G sera décisif en menant un drive jusque dans l’en-but adverse en trouvant Jeff Wilson Jr à 30 sec de la fin du match. Les Cardinals ne pourront pas réagir, et DJ Reed profitera d’un fumble adverse sur le gong pour parachever ce succès avec un TD défensif. Arizona a encore tenu, mais Arizona a encore perdu.

La perf’ de la semaine :

Atlanta Falcons [3-7] @ Carolina Panthers [5-5] : 29-3

La semaine de repos a décidément fait un bien fou à Atlanta ! Transfiguré la semaine passée face aux Saints, les Falcons ont remis ça lors de ce NFL Week 11 en empêchant l’attaque des Panthers d’inscrire le moindre point pendant près de 53 min ! Une défense qui a intercepté quatre fois Kyle Allen, et limité Carolina à un triste 2/14 sur 3e tentative. Même la ligne offensive a montré des choses positives, en laissant du temps pour lancer à Matt Ryan. Atlanta pourrait finir la saison en boulet de canon, tandis que Carolina dit sûrement adieu aux playoffs.

Les autres résultats :

Cette semaine, Giants, Packers, Seahawks et Titans étaient au repos lors de ce NFL Week 11.

Redzone, 1ère Partie :

Jacksonville Jaguars [4-6] @ Indianapolis Colts [6-4] : 13-33 ; New Orleans Saints [8-2] @ Tampa Bay Buccaneers [3-7] : 34-17 ; Buffalo Bills [7-3] @ Miami Dolphins [2-8] : 37-20 ; New York Jets [3-7] @ Washington Redskins [1-9] : 34-17 ; Dallas Cowboys [6-4] @ Detroit Lions [3-6-1] : 35-27

Pour son retour sur les terrains, Nick Foles a inscrit un touchdown sur son 2e drive, avant de bombarder sans grande réussite dans les airs jusqu’à trouver une 2e fois DJ Chark pour le touchdown en toute fin de match. Indianapolis a largement dominé les débats, notamment au sol où Marlon Mack et Jonathan Williams ont dépassé les 100 yds. Les Colts reviennent en tête dans sa division. Dans l’autre duel de division de cette 1ère partie, New Orleans a profité de quatre interceptions de Jameis Winston pour aller chercher le match. Michael Thomas a encore passé la barre des 100 yds à la réception.

On pouvait penser Miami capable d’aller créer l’exploit face à Buffalo, mais ils n’en furent pas capables. Les Bills ont insisté au sol et sont allés glaner un succès qui leur conforte leur statut de Wild Card. Par ailleurs, Detroit est longtemps resté au contact face à Dallas, mais est tombé sur un Dak Prescott (29/46, 444 yds, 3 TD) des grands soirs. New York s’est pour sa part imposé face à Washington, qui n’a pas pu tenir malgré quelques belles connexions entre Dwayne Haskins et Terry McLaurin.

Redzone, 2e Partie :

New England Patriots [9-1] @ Philadelphia Eagles [5-5] : 17-10 ; Cincinnati Bengals [0-10] @ Oakland Raiders [6-4] : 10-17

Ce ne fût pas spectaculaire, mais New England est sorti vainqueur du remake du Super Bowl LII. Dans un match très défensif, la différence s’est faite sur un trick play, avec une passe de Julian Edelman pour Philipp Dorsett. La défense porte l’équipe, et Tom Brady s’est encore montré moyen cette saison. Philadelphia a eu l’occasion d’égaliser, mais Nelson Agholor a laissé filer le TD de l’égalisation. Par ailleurs, Oakland s’est imposé de peu contre Cincinnati, scellant le sort de la rencontre grâce à une interception de Trayvon Mullen en toute fin de rencontre.

Sunday / Monday Night Football :

Chicago Bears [4-6] @ Los Angeles Rams [6-4] : 7-17 ; Kansas City Chiefs [7-4] @ Los Angeles Chargers [4-7] :24-17

Sans briller, Los Angeles s’est imposé face aux Bears et garde espoir dans la course aux playoffs. Un match assez pauvre offensivement, où les Rams ont pâti de l’absence de la plupart de leurs receveurs. Todd Gurley (25 runs, 97 yds, 1 TD, 1 fumble) a été plus impliqué, tout comme le jeu au sol dans son ensemble qui a soulagé un Jared Goff (11/18, 173 yds, 1INT) moyen. En face, Mitchell Trubisky (24/43, 190 yds, 1 TD, 1 INT) a encore montré ses limites, tout comme Eddy Pineiro qui a manqué ses deux tentatives au pied. Chicago va mal et Matt Nagy se rapproche un peu plus de la porte, tout comme son QB.

Les Chiefs étaient moins impressionnants. Les Chiefs ont rapidement perdu Tyreek Hill sur blessure, ce qui a causé quelques problèmes à Patrick Mahomes (19/32, 182 yds, 1 TYD, 1 INT). Mais au final, les Chiefs ont gagné. Pourtant, Los Angeles a gagné plus de yards offensivement que Kansas City. Mais un plan de jeu mal pensé (52 passes lancées alors que la défense contre la course de K.C est assez douteuse) et les trop nombreuses interceptions (4) de Philipp Rivers auront coûté le match aux Chargers. Menés 24-17, Los Angeles aura eu quatre occasions de recoller. Quatre occasions manquées.

La preview du Jeudi :

Indianapolis Colts [6-4] @ Houston Texans [6-4] :

Un match qui pourrait valoir très cher lorsqu’il faudra faire les comptes en fin de saison. À égalité en terme de bilan en tête de l’AFC Sud, Colts et Texans pourraient se départager sur leurs confrontations directes. Les deux équipes se sont déjà affrontées cette saison lors du Week 7. Une confrontation qui s’était soldé par une victoire des Colts grâce à un gros match de Jacoby Brissett. Le facteur X sera la ligne offensive texane. Si cette dernière tient, Houston pourra imposer son jeu au sol et donner du temps pour lancer à son QB. Dans le cas contraire, les Texans pourraient vivre un match similaire à celui face aux Ravens où Deshaun Watson a concédé 6 sacks et l’attaque a calé.

La course aux playoffs bat son plein, et ce NFL Week 11 aura un peu plus précisé la hiérarchie dans chaque conférence. Une hiérarchie qui pourrait encore plus se préciser après le duel entre Colts et Texans ce Jeudi soir.

A propos de l'auteur

Les mots "Minnesota Miracle" et "No-Call" sont rayés de mon vocabulaire, tout comme le mot "Espoir" lorsque le sujet tourne autour des Knicks. Je considère Drew Brees comme un dieu et le Sport US comme ma religion.

Poster un commentaire

libero ipsum consequat. at facilisis ut adipiscing Donec Lorem elit.