La Review NFL : Week 12, San Francisco intraitable

0
Ligue 1

San Francisco en démonstration, des Jets sur orbite, Cleveland qui renaît et les malheurs au pied de Carolina sont au programme de la Review du NFL Week 12.

L’affiche de la semaine :

Green Bay Packers [8-3] @ San Francisco 49ers [10-1] : 8-37

On s’attendait à un match très accroché, mais San Francisco a dominé les débats tout au long de la rencontre. Dès le 1er drive de Green Bay, l’impériale défense des 49ers se met en évidence et arrache le ballon des mains d’Aaron Rodgers et place son attaque directement en redzone. Une action plus tard, Tevin Coleman est déjà dans la endzone. San Francisco est intraitable en 1ère mi-temps, que ce soit offensivement (23 pts marqués) ou défensivement (les Packers ne concluront aucun drive en 30 min). Les Packers son sans solution face aux pressions d’Arik Armstead et Nick Bosa, et le match semble déjà plié lorsque les deux équipes retournent aux vestiaires.

En 2e mi-temps, les Packers se font enfin violence et Aaron Rodgers (20/33, 104 yds, 1 TD) trouve Davante Adams pour conclure un drive de plus de 8 min. Un éclair et puis à nouveau plus rien. San Francisco répond immédiatement avec une réception de 61 yds de George Kittle qui file droit dans la endzone. Espoirs anéantis pour Green Bay, qui continue à encaisser des sacks (5 au total) et à ne pas convertir ses 3e tentatives (0/14). Raheem Mostert en rajoutera même un couche pour les californiens avec un touchdown en fin de rencontre pour porter le score à 37-8. San Francisco était en démonstration, tandis que Green Bay montre de nouveau ses limites.

L’upset :

Oakland Raiders [6-5] @ New York Jets [4-7] : 3-34

Arrivant à New York sur une séries de trois victoires, Oakland avait une belle occasion de mettre la pression sur Kansas City avant de les affronter la semaine prochaine. Occasion totalement manquée. Les Raiders sont tombés sur un os face à des Jets eux aussi très en forme. Les Raiders auront inscrit les premiers points de la rencontre grâce à un field goal de Daniel Carson, avant de littéralement se faire éteindre par New York. Les Jets égalisent ensuite au pied, avant que Sam Darnold (20/29, 315 yds, 2 TD + 1TD au sol) n’aille lui même cherché le 1er touchdown du jour pour son équipe.

Le 3e quart-temps sera celui du K.O pour les Raiders. Tout d’abord, Ryan Griffin inscrit un touchdown sur une réception d’un yard. Sur le drive suivant, Oakland perd la balle sur une 4e tentative. Opportunité pour les Jets d’inscrire de nouveaux points convertie avec un touchdown à la réception de Robby Anderson. Action suivante en nouveau turnover pour les Raiders, avec une interception de Derek Carr qui se transforme en Pick-6 pour Brian Poole. Jon Gruden s’avoue vaincu et sort Derek Carr et Josh Jacobs du match pour éviter tout risque de blessure. Oakland plonge dans le doute, tandis que les Jets enchaînent un 3e succès de rang.

Le match à revoir :

Carolina Panthers [5-6] @ New Orleans Saints [9-2] : 31-34

Au jeu du chat et de la souris, ce sont finalement les Saints qui se sont imposés, profitant de plusieurs erreurs au pied de Joey Slye, le kicker des Panthers. Les Saints ont eu de la chance et se sont appuyés sur un bon plan de jeu, en variant entre les airs et le sol en attaque. New Orleans donne d’entrée le ton, grâce à un touchdown au sol de Latavius Murray puis un autre à la réception de Trequan Smith. Sauf que les Panthers vont revenir une première fois, avec un touchdown aérien longue distance de DJ Moore puis une courte réception de Christian McCaffrey. 17-16 à la pause, rien n’est encore joué.

Au retour des vestiaires, les Saints appuient à nouveau sur l’accélérateur et inscrivent deux nouveaux touchdowns (Jared Cook et Michael Thomas à la réception) presque coup sur coup. Mais les Panthers ont de la ressource, et malgré quelques échecs (déjà) de leur kicker, ils vont eux aussi inscrire deux nouveaux touchdowns pour enfin revenir à égalité alors qu’il reste un peu plus de 9 min à jouer. Les Panthers stoppent ensuite Alvin Kamara sur les 43 yds des Saints et récupère le cuir dans une position idéale.

Alors qu’il reste 2 min à jouer, Joey Slye a une tentative à 28 yds pour faire basculer son équipe en tête : raté. New Orleans récupère alors la balle et place son kicker, Will Lutz, sur les 33 yds pour la victoire. Ce dernier ne tremble pas et offre un 9e succès aux siens, détruisant au passage les derniers espoirs de playoffs de Carolina.

La perf’ de la semaine :

Baltimore Ravens [9-2] @ Los Angeles Rams [6-5] :

Baltimore va finir par prendre un abonnement à cette rubrique ! En effet, Baltimore a littéralement avili les Rams lors de ce NFL Week 12, en ne leur laissant pas l’ombre d’une chance de remporter le match. Lamar Jackson (15/20, 169 yds, 5 TD + 8 runs, 95 yds) a lancé un touchdown sur 5 des 6 séries offensives qu’il a joué. Que s’est-til passé sur la 6e ? Mark Ingram a marqué au sol. Le match a totalement été plié en trois qurt-temps, si bien que celui qui vient titiller Russell Wilson pour le trophée de MVP aura droit à un quart-temps de repos. Los Angeles n’a jamais été dedans, et un certain Marcus Peters en a notamment profité pour intercepter le Qb de son ancienne équipe

Les autres résultats :

Cette semaine, Cardinals, Chargers, Chiefs et Vikings étaient au repos.

Redzone, 1ère Partie :

Miami Dolphins [2-9] @ Cleveland Browns [5-6] : 24-41 ; Seattle Seahwaks [9-2] @ Philadlephia Eagles [5-6] : 17-9 ; Denver Broncos [3-8] @ Buffalo Bills [8-3] : 3-20] ; New York Giants [2-9] @ Chicago Bears [5-6] : 14-19 ; Tampa Bay Buccaneers [4-7] @ Atlanta Falcons [3-8] : 35-22 ; Pittsburgh Steelers [6-5] @ Cincinnati Bengals [0-11] : 16-10 ; Detroit Lions [3-7-1] @ Washington Redskins [2-9] : 16-19

Oui Cleveland jouait face à la faible défense de Miami, mais Cleveland a enfin montré de belles choses offensivement. Baker Mayfield (24/34, 327 yds, 3 TD, 1 INT) a plutôt bien distribué le ballon, s’appuyant sur les bonnes mains de Jarvis Landry (10 rec, 148 yds, 1 TD) et Odell Beckham Jr (6 rec, 84 yds, 1 TD). Cleveland s’est fait peur plus tard dans la rencontre, mais les joueurs de Freddie Kitchens finiront par conserver leur avance pour aller chercher un succès qui les maintient dans la course aux playoffs.

Face à des Eagles en perdition, les Seahawks se sont montrés plus réalistes et continuent grâce à ce succès de mettre la pression sur les 49ers. Philly et Carson Wntz (33/45, 256 yds, 1 TD, 2 INT, 2 fumbles) ont été méconnaissables lors de ce NFL Week 12, et vont devoir se ressaisir très vite s’ils veulent continuer de lutter dans la NFC Est. Également en belle position pour les playoffs, Buffalo s’est assez tranquillement imposé face aux Broncos. Les Bills ont encore été très bon défensivement, ne laissant que pue de chances à la faible attaque des Broncos. Même constat pour les Bears, qui eux ne joueront pas les playoffs mais ont aussi pu compter sur leur défense pour aller chercher un succès face aux Giants.

Au rayon des duels de division, Tampa Bay a profité de leur déplacement à Atlanta pour stopper la petite série de victoires des Falcons. Chris Godwin a fait le show (7 rec, 184 yds, 2 TD), tandis que la défense a bien contenu les offensives des locaux. Dans l’autre match entre rivaux de division, Cincinnati n’est pas passé loin de décrocher la 1ère victoire de sa saison face à Pittsburgh. Les Steelers peuvent remercier Delvin Hodges qui a remplacé Mason Rudolph en cours de match et permis de relancer l’attaque. Enfin, Washington a décroché un 2e succès cette saison face à de faibles Lions, grâce à un game winning drive de Dwayne Haskins en fin de match. Le QB rookie décroche ainsi le 1er succès de sa carrière en NFL.

Redzone, 2e Partie :

Jacksonville Jaguars [4-7] @ Tennessee Titans [6-5] : 21-42 ; Dallas Cowboys [6-5] @ New England Patriots [10-1] : 9-13

En s’appuyant sur un Derrick Henry ultra efficace au sol (19 runs, 159 yds, 2 TD), Tennessee n’a laissé aucune chance à Jacksonville. Les Titans sont plus que jamais en course pour les playoffs et reviennent à hauteur des Colts à l’issu de ce NFL Week 12. Les Jaguars peuvent eux presque dire adieu aux playoffs. Dans l’autre match de la 2e partie, Dallas n’a pas réussi à imposer son rythme face aux Patriots et n’a jamais atteint la endzone. New England peut encore remercier sa défense, qui a concédé un certain nombre de yards sans jamais rompre. On notera que N’Keal Harry a inscrit le 1er TD de sa jeune carrière à la réception, offrant indirectement la victoire à son équipe.

San Francisco ressort de ce NFL Week 12 encore grandi et s’affirme un peu plus comme un favori dans la NFC. Rendez-vous dès Jeudi pour le début de la semaine 13, avec trois matchs au programme pour la soirée de Thanksgiving.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here