En équipe

La Review NFL : Week 15, Atlanta sur le fil, Drew Brees record

Au sommaire de cette Review du NFL Week 15, l’option prise par les Texans en AFC Sud, la surprise Falcons, le réveil de Dallas ou encore les records de Drew Brees

L’affiche de la semaine :

Houston Texans [9-5] @ Tennessee Titans [8-6] : 24-21

Dans un match ultra important dans la lutte entre ces deux équipes pour l’AFC Sud, Houston s’est montré plus réaliste et est sorti vainqueur. Alors que le 1er quart-temps est marqué par quelques erreurs et autre ratés, ce sont les Texans qui marquent les premiers. Par deux fois, Deshaun Watson (19/27, 243 yds, 2 TD, 2 INT) trouve Kenny Stills pour le touchdown. Les Titans nous gratifient de quelques belles actions, notamment une bombe de 60 yds de Ryan Tannehill (22/36, 279 yds, 2 TD, 1 INT) pour AJ Brown (8 rec, 114 yds, 1 TD), mais retournent bredouilles aux vestiaires. Une première mi-temps loin d’être mémorable, mais qui place Houston sur les bons rails.

Tennessee revient avec de biens meilleures intentions et, suite à un drive de 10 min, inscrit le 1er touchdown de sa soirée par l’intermédiaire de Ryan Tannehill au sol. La défense est aussi au point, et intercepte Deshaun Watson en position goaline. Les Titans remontent alors le terrain, bien aidé par un long gain de Jonnu Smith, et AJ Brown inscrit le touchdown de l’égalisation (14-14). Houston retrouve alors du rythme offensivement, et Carlos Hyde, prolifique au sol sur cette rencontre (+ de 100 yds), redonne l’avantage aux siens. Tennessee cale et Houston ajoute un field goal qui s’avérera décisif. Les Titans réagiront en inscrivant un nouveau touchdown (24-21), mais n’arrivera pas à recoller en fin de match. Houston prend une option sur la division tandis que Tennessee se dirige plus vers une lutte pour une Wild Card.

L’upset :

Atlanta Falcons [5-9] @ San Francisco 49ers [11-3] : 29-22

Fin de match haletante entre Falcons et 49ers, qui nous a offert une victoire surprise des hommes de Dan Quinn. Dans un match où les défenses ont pris le pas sur les attaques, les 49ers sont les premiers à trouver la faille. Après un 1er quart-temps où aucune équipe n’a inscrit le moindre point, San Francisco sort un des plus long drive effectué cette saison, qui sera conclu par un touchdown à la course de 2 yds de Raheem Mostert. Mais Atlanta ne va pas laisser les californiens prendre le large, et va répondre sur le drive suivant. Alors qu’il n’avait pas marqué depuis 9 matchs, Julio Jones se fait la différence dans la endzone et capte une passe de Matt Ryan pour égaliser. Les deux kickers marquent ensuite un field goal chacun, renvoyant les deux équipes aux vestiaires à égalité (10-10)

Après la pause, San Francisco semble avoir retrouvé sa dynamique offensive, mais n’arrive pas à obtenir plus qu’un field goal. Le match reprend alors son rythme défensif jusqu’au 4e quart-temps. Atlanta va alors connaître quelques difficultés. Tout d’abord, Kenjon Barner va perdre le ballon sur un retour de punt après un contact avec Kyle Juszcyk. Deux jeux plus tard, Jimmy Garoppolo trouve ce même Kyle Juszcyk dans la endzone. San Francisco a fait le trou (19-10), mais Atlanta va se réveiller. Matt Ryan distribue le ballon et Qadree Ollison marque au sol pour ramener son équipe à 2 pts. Robbie Gould passe toutefois un coup de pied redonnant 5 pts d’avance aux 49ers.

Il reste alors 2 min à jouer, et les Falcons vont remonter le terrain jusqu’au 5 yds adverses. Le ballon est lancé vers Austin Hooper qui attrape plus ou moins le cuir. Le touchdown est accordé, puis refusé après révision vidéo ! Nouvelle chance pour les Falcons, et cette fois-ci c’est Julio Jones qui est ciblé. La réception est validé, et après une nouvelle révision vidéo le touchdown est accordé ! San Francisco va s’incliner et même concédé un touchdown défensif sur le gong. Les 49ers perdent la tête de la division à l’issu de ce NFL Week 15 et joueront un match ultra décisif à Seattle dans deux semaines.

Le match à revoir :

Philadelphia Eagles [7-7] @ Washington Redskins [3-11] : 37-27

Victoire au bout du suspens pour les Eagles dans une ambiance électrique lors de ce NFL Week 15. Si les Eagles marquent en premier grâce à un field goal de Jake Elliott, ce sont les Redskins qui réalisent la première grosse action du mach avec un touchdown de 75 yds de Terry McLaurin (5 rec, 130 yds, 1 TD) suite à une passe de Dwayne Haskins. Les Eagles vont répondre dans la foulée grâce à un des hommes du match, Miles Sanders (19 runs, 122 yds, 1 TD + 6 rec, 50 yds, 1 TD), qui va finir le drive suivant au sol pour les Eagles. Mais la défense va à nouveau craquer, permettant à Steve Sims de redonner l’avantage à Washington. Un avantage qu’ils garderont jusqu’à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, Miles Sanders continue son excellent match et capte un ballon dans le fond de la endzone pour redonner 3 pts d’avance aux siens. Mais personne ne veut lâcher dans ce match et les Redskins répondent à nouveau, cette fois-ci grâce au vétéran Adrian Peterson qui gratifie le public d’une très belle course jusqu’à l’en-but. Réponse immédiate de l’inévitable Miles Sanders qui court sur 56 yds pour faire avancer son équipe, avant que Zach Ertz ne soit à la conclusion du drive. Les Redskins enchaînent ensuite deux fields goals pour prendre 3 pts d’avance à quelques minutes du terme. Carson Wentz, fautif sur le drive précédent (fumble), remonte alors le terrain et trouve Greg Ward dans la endzone à 30 sec de la fin. Philadelphia reprend l’avantage et ne le lâchera pas, inscrivant même un touchdown défensif sur l’ultime tentative des Redskins.

Les Eagles s’offrent ainsi une finale pour la NFC Est la semaine prochaine face aux Cowboys.

La perf’ de la semaine :

Los Angeles Rams [8-6] @ Dallas Cowboys [7-7] : 21-44

Alors que Dallas n’avait jamais réussi à être convaincant face à des équipes de haut de tableau, ils ont littéralement marché sur les Rams. Dès l’entame de match, les Cowboys déroulent, avec deux touchdowns dans les airs pour Dak Prescott (15/23, 212 yds, 2 TD) et deux au sol pour Ezekiell Elliott (24 runs, 117 yds, 2 TD). Los Angeles ne peut déjà plus suivre, et ne réduira l’écart qu’en fin de match lorsque les deux équipes ne jouaient plus vraiment. Dallas réalise une performance au meilleur moment, conservant la tête de la NFC Est, tandis que les Rams sont revenus sur terre après plusieurs semaines solides. Avec cette défaite, les hommes de Sean McVay disent presque définitivement adieu aux playoffs après ce NFL Week 15.

Les autres résultats :

Redzone, 1ère Partie :

Chicago Bears [7-7] @ Green Bay Packers [11-3] : 13-21 ; Seattle Seahawks [11-3] @ Carolina Panthers [5-9] : 30-24 ; New England Patriots [11-3] @ Cincinnati Bengals [1-13] : 34-13 ; Tampa Bay Buccaneers [7-7] @ Detroit Lions [3-10-1] : 38-17 ; Denver Broncos [5-9] @ Kansas City Chiefs [10-4] : 3-23 ; Miami Dolphins [3-11] @ New York Giants [3-11] : 20-36

Pour la 2e semaine consécutive, Green Bay s’impose sans forcément convaincre. Loin d’avoir été dominé, les Packers ont tout de même laissé une chance aux Bears d’égaliser en toute fin de rencontre. Une tentative désespérée qui a failli aboutir. Les Seahawks ont aussi joué à se faire peur, en laissant revenir les Panthers à une possession alors qu’ils menaient de 20 pts (30-10) à 8 min du terme. Sans conséquences toutefois, ce qui permet à Seattle de récupérer la tête de la conférence après le faux pas des 49ers. New England a de son côté été accroché pendant une mi-temps par Cincinnati (qui se rapproche de Joe Burrow), avant de dérouler. La défense a provoqué cinq turnovers, dont un Pick-6 de 64 yds pour Stephon Gilmore.

Jameis Winston (28/42, 458 yds, 4 TD, 1 INT) a brillé face à une pauvre équipe de Detroit. Le quarterback a comme à son habitude multiplié les touchdowns, mais a réussi à ne lancer qu’une seule interception ! Avec les blessures de Mike Evans et Chris Godwin, c’est Breshad Perriman (5 rec, 113 yds, 3 TD) qui s’est régalé dans cette rencontre. De son côté, Kansas City n’a pas été perturbé par la neige et n’a pas laissé le moindre espoir à Drew Lock et Denver. Le MVP en titre remporte ainsi le 2e match de sa carrière sous la neige. Enfin, dans le jubilé d’Eli Manning au MetLife Stadium, les Giants sont venus à bout des Dolphins. Un match où Saquon Barkley (24 runs, 112 yds, 2 TD) s’est enfin rapproché de ses standards habituels lors de ce NFL Week 15.

Redzone, 2e Partie :

Cleveland Browns [6-8] @ Arizona Cardinals [4-9-1] : 24-38 ; Jacksonville Jaguars [5-9] @ Oakland Raiders [6-8] : 20-16 ; Minnesota Vikings [10-4] @ Los Angeles Chargers [5-9] : 39-10

Les Browns ne devaient pas s’incliner s’ils voulaient continuer à croire aux playoffs après ce NFL Week 15, mais ils n’ont pas réussi à prendre le dessus sur les Cardinals. Kenyan Drake a livré le meilleur match de sa carrière, en inscrivant 4 TD, ce qui a largement contribué à la victoire de son équipe. Fin des espoirs de playoffs également pour Oakland, qui s’est incliné sur le fil pour son dernier match au Coliseum. Gardner Minshew a été le bourreau des Raiders, en concluant la remontée de son équipe en trouvant deux fois Chris Conley pour le touchdown dans le dernier quart-temps. Enfin, succès tranquille pour les Vikings face aux Chargers et à leurs sept pertes de balles. Minnesota a toutefois perdu Dalvin Cook sur blessure, un handicap certain avant un match décisif face aux Packers la semaine prochaine.

Sunday / Monday Night Football :

Buffalo Bills [10-4] @ Pittsburgh Steelers [8-6] : 17-10 ; Indianapolis Colts [6-8] @ New Orleans Saints [11-3] : 7-34

Grâce à une défense en grande forme, les Bills ont battu les Steelers et ont par la même occasion assuré leur qualification en playoffs. L’attaque n’a pas brillé mais a profité de deux éclairs de Josh Allen (un touchdown à la course et un autre pour Tyler Kroft à la passe) pour prendre l’avantage. En face, les Steelers n’ont pas su imposer leur jeu offensivement, pas aidés par les 4 interceptions lancées par leur quarterback Devlin Hodges ! Ce fût en revanche beaucoup plus festif pour Drew Brees et les Saints dans le Monday Night Football. Le futur hall of famer a réalisé un match presque parfait (29-30, 307 yds, 4 TD) et a battu le record de touchdowns à la passe en carrière de Peyton Manning. Pour ce qui est de la rencontre, New Orleans a été ultra dominateur et n’a pas laissé la moindre chance aux Colts.

Les qualifiés en playoffs se précisent alors qu’il ne reste plus que deux journées à jouer. Rendez-vous dès Samedi pour le début du Week 16, avec trois affiches au programme avant le traditionnel Redzone de Dimanche.



Sport en directMercato Football Ligue 1
1 commentaire

1 commentaire

  1. Avatar

    anal sex

    19 décembre 2019 @ 00:28

    Thanks for finally writing about >La Review NFL : Week 15, Atlanta sur le fil,
    Drew Brees record <Loved it!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
libero. elit. diam elementum leo. ipsum sem, Aenean lectus