Hors-jeu

La revue de presse de We Sport – 22 avril 2021

Épilogue du feuilleton de la Super Ligue, succès exceptionnel de Julian Alaphilippe ou profonde réflexion au sein du rugby tricolore, l’actualité déborde ce jeudi dans la presse française et européenne. Zoom sur ce qu’il faut retenir de la presse de ce jeudi 22 avril 2021.

Football – La Super Ligue rend les armes

Après une existence qui aura finalement été extrêmement courte, Le Monde dresse le portrait d’un fiasco d’un des projets qui restera l’un des plus éphémères du football mondial. Sous la pression des autorités nationales et des instances du football mondial, Le Monde estime que la plus grande erreur des initiateurs du projet est d’avoir ”sous-estimé le poids des traditions anglaises en matière de ballon rond”.

La plume critique du quotidien phare français conclut son papier avec une pointe presque directe envers les grands investisseurs, nouveaux dans le football mondial et qui sont très certainement les malheureux acteurs d’un ”but marqué contre leur camp”.

L’interview de Florentino Pérez chez El Larguero

C’était peut-être l’interview la plus attendue de la semaine pour les fans de football et notamment les supporters du Real Madrid. Invité au show El Larguero peu après minuit, le président du Real Madrid a répondu à toutes les questions posées par les journalistes, en voici un court résumé :

  • L’entretien débute par l’interrogation sur la sanction qui pourrait être donnée au Real Madrid dans l’édition 2020-2021 de la Ligue des champions. Florentino Pérez commence alors par des mots intéressants : ”Nous n’avons rien fait de mal”.
  • Interrogé ensuite sur l’avenir de la Super Ligue, Florentino Pérez dit que la tête du projet ”va travailler et dialoguer avec tout le monde. Nous sommes ouverts à ce qui est le mieux pour le football, mais nous ne pouvons pas satisfaire toutes les équipes.”
  • La phrase choc de cet entretien est très certainement la réaction du président du Real Madrid à la question du journaliste d’El Larguero: ”Haaland et Mbappé ? Ils n’existeront pas sans la Super Ligue.”

Madrid sous le coup d’une sanction

C’est l’information en une du site de As ce matin, le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin n’exclurait pas de prendre une sanction qui pourrait aller jusqu’à l’exclusion pour le Real Madrid.

Le système parfait n’existe pas, so what ?

Après une crise qui aura traversé le monde du football finalement de manière très brève, The Times s’inquiète de ”l’après” de cette crise, des enseignements qu’il est possible de tirer et de la nécessité de remodeler le football mondial.

Unis par une juste colère et un sentiment de triomphe après l’effondrement de l’abominable Super Ligue européenne.

La réponse ne pourra être donnée que par l’UEFA explique le quotidien, qui donne les clés à l’institution européenne de sortir grandie d’une crise qui semble pour l’instant avoir démontré sa solidité.

C’est également le point de vue adopté par le Corriere della Sera en Italie qui voit la mutation du football vers un ballon rond plus ”durable”.

Mundo Deportivo fait le constat du manque à gagner pour le FC Barcelone et le Real Madrid

C’est une vraie bombe que lâche Mundo Deportivo ce matin. Alors que la presse européenne fait sa une sur l’annulation du projet, le quotidien espagnol s’inquiète plutôt de la somme monumentale inclue dans le manque à gagner de l’annulation du projet de Super Ligue. Annonçant le chiffre de 600 millions d’euros, Fernando Polo avance que cette somme aurait été une aubaine pour un FC Barcelone déjà très endetté. De quoi mettre la pression sur le nouveau budget et les nouvelles modalités d’une Ligue des champions qui pourrait voir son format beaucoup évoluer.

C’est en tout cas un objectif chiffré qui est confirmé dans les journal Les Échos ce matin. Un nouveau format pour la plus belle des compétitions européennes pourrait atteindre les 6 milliards et se rapprocher du budget annoncé de la Super Ligue (soit un budget multiplié par trois en moins de quatre années).

“Je ne crois pas à une ligue privée, quelle qu’elle soit.”

Dans une courte interview accordée au journal L’Équipe, Jean-Michel Aulas s’est livré sur sa vision du projet de Super Ligue. En désaccord avec les vœux des supporters selon lui, le président de l’OL va plus loin disant que sa déception envers Andrea Agnelli est ”immense” et avoue avoir ”le sentiment d’avoir été floué”.

Cette même surprise a plutôt amusé JMA qui s’est étonné de ”voir ce château de cartes s’effondrer aussi vite qu’il est apparu”, pour enfin conclure qu’il n’est pas convaincu d’une nécessité de sanctionner mais plutôt de reconstruire.

Crédit image : Icon Sport

Benzema s’amuse à Cadix

C’est en tout cas le bilan que fait El País de la performance de Karim Benzema hier soir face à Cadix. Qualifiant la rencontre de ”récréation de Benzema”, auteur d’un doublé et d’une passe décisive dans un match qui aurait pu être plus compliqué que prévu compte tenu des absences de Toni Kroos et Luka Modric.

Paris facile, Lyon coule

Retour au terrain pour la presse française ce matin avec la mise en avant d’un succès dans la douleur pour l’AS Monaco, et le quotidien L’Équipe fait le constat que tout réussit à l’ASM en cette fin de saison, de quoi laisser espérer aux supporters monégasques de grandes choses en championnat…

Son de cloche opposé pour Rudi Garcia qui estime dans les colonnes du quotidien que ”l’arbitrage n’a pas été au niveau” et qui juge l’élimination des Lyonnais loin d’être méritée.

Coupe de France : Monaco élimine Lyon et file en demi-finales

Florian Thauvin en plein doute

C’est en tout cas ce qu’avance L’Équipe ce matin, décrivant la situation de l’ailier marseillais comme très complexe depuis l’arrivée de l’Argentin Jorge Sampaoli.

Ballotté à différents postes et en grande difficulté pour se montrer décisif, Florian Thauvin se serait même accroché à l’entraînement mardi avec Álvaro González, de quoi matérialiser une tension croissante chez la pépite olympienne.

Crédit photo: Getty Images

Tennis – Des spectateurs en jauge encore plus importante à Madrid

C’est une information réjouissante que partage ABC ce matin : le tournoi de Madrid devrait accueillir une jauge de 40% des spectateurs, contre 20 à 25% sur les tournois actuels et notamment à Barcelone.

Gerard Tsobanian, directeur du tournoi, a confirmé au quotidien espagnol que 4800 spectateurs pourraient assister au tournoi tous les jours à la Caja Mágica.

Rafael Nadal ne rassure pas sur ”son” court

Programmé sur ”son” court, le Court Rafael Nadal lors de l’ATP 500 de Barcelone, l’Espagnol s’est fait peur en concédant le premier set 6/3 avant de prendre la mesure de son adversaire Ilya Ivashka.

ATP – Barcelone : Rafael Nadal se fait peur, Corentin Moutet enchaîne

De son côté, la BBC s’inquiète du passif sur le court de Fabio Fognini, une nouvelle fois disqualifié sur le court après un coup de sang envers un juge de ligne qui nous rappelle aux heures les plus sombres de l’Italien.

Crédit image : Eurosport

Cyclisme – Julian Alaphilippe remet le couvert

Il était attendu et il n’a pas déçu. Maillot de champion du monde sur les épaules, le Tricolore n’a fait qu’une bouchée de l’ensemble de ses adversaires dans le mythique Mur de Huy pour s’offrir son premier succès avec le maillot arc-en-ciel, le troisième sur la Flèche Wallonne.

L’Équipe fait même le constat d’une performance de très haut vol du champion français, qui a même avoué après la course avoir été tenté de ”mettre du scotch sur les mains pour ne pas les lever trop tôt”.

Julian Alaphilippe remporte une nouvelle Flèche wallonne !

 

 

Rugby – Jantjies se veut optimiste

Dans un entretien donné à l’AFP, relayé par le site Eurosport, le nouvel ouvreur de la Section paloise s’est montré déterminé à aider son équipe à se maintenir en Top 14.

Le joueur sud-africain connaît cette position qu’il a vécue avec les Lions britanniques mais souhaite rester lui-même dans son jeu tout en aidant au plus possible le club.

Les internationaux sont-ils rentables ?

L’interrogation est très intéressante et mérité d’être étudiée comme l’avance le journal L’Équipe ce matin.

Après le transfert de Gaël Fickou au Racing 92 en provenance du Stade Français, les observateurs du rugby s’inquiètent d’internationaux aux rendements de plus en plus faibles, parfois absents, souvent blessés presque toujours sur les rotules, la faute à un calendrier dantesque.

La discussion et le débat étant ouvert avec des agents de joueurs qui voient aussi le salary-cap comme un vrai frein au recrutement des internationaux. Une solution imaginée serait d’extraire “le salaire des internationaux de la masse salariale des clubs en fonction de leur temps de présence au sein de la sélection nationale”.

 

Crédit image en une : El Larguero / Cadena Ser
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire