La Ruée vers le Ballon d’Or (10/30) : Diego Godin

0
Crédit photo : BeinSports
Ligue 1

WeSportFR vous propose «La Ruée vers le Ballon d’Or ». Cette série livrera un focus sur les 30 joueurs nommés pour cette récompense individuelle, le portrait de chacun sera publié par ordre alphabétique. Aujourd’hui, Diego Godin !



Respect et robustesse

Ce ne sont pas les statistiques de Diego Godin qui le font appartenir au groupe fermé des nommés au Ballon d’Or France-Football. Ni tellement, d’ailleurs, un palmarès hors du commun qu’il aurait récolté en 2018.

C’est une forme de régularité qui est récompensée. Une question de respect aussi. Le défenseur central uruguayen, capitaine de l’Atletico Madrid champion de la C3, incarne des valeurs que la récompense individuelle suprême ne récompense pas souvent.

Un homme dont l’influence sur le club colchonero n’a, sans doute, pas d’équivalent, sinon celle technique de Griezmann. Dans une équipe, et avec un entraîneur, pour lesquels les valeurs d’engagement, d’altruisme et de solidarité sont tout, ou presque, Diego Godin en est la quintessence.


Une C3 sinon rien

Vainqueur de la C3, aux dépends de l’Olympique de Marseille, vice-champion d’Espagne et quart-de-finaliste de la Coupe du Monde, la saison du défenseur central, sans être dantesque, a été pleine. Pleine de doutes, d’abord, car si le club madrilène a gagné l’Europe League, c’est parce qu’elle avait éliminée de sa grande sœur la C1. Il devenait, dès lors, impensable pour un club dont le prestige, ces dernières années, n’a cessé de croître sur la scène européenne, qu’il ne remporte pas ce lot de consolation. Diego Godin et ses coéquipiers ont jobbé et remporté la troisième C3 de son histoire, la deuxième de l’ère Simeone/Godin.

La France siméonicisée

En sélection, l’Uruguay est sortie sans briller d’un groupe à sa mesure (Russie, Egypte et Arabie Saoudite), a, ensuite, éliminé le Portugal dans un match de bonhommes, pour être, finalement, sortie par une France simeonicisée. Dans une Coupe du Monde obsédée par l’idée de bien défendre, il n’aurait été que justice que Diego Godin y prenne une place plus grande. Raphaël Varanne et Antoine Griezmann en ont décidé autrement.

Demain, ce sera justement au tour d’Antoine Griezmann de passer son grand oral WeSportFr !



 

Crédit photo : BeinSports

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here