La ruée vers le Ballon d’Or (12/30) : Eden Hazard

0
Crédit photo : Reuters
Ligue 1

WeSportFR vous propose «La Ruée vers le Ballon d’Or ». Cette série livrera un focus sur les 30 joueurs nommés pour cette récompense individuelle, le portrait de chacun sera publié par ordre alphabétique. Aujourd’hui, Eden Hazard !

L’année 2018 aura été, pour le moins, paradoxale pour Eden Hazard. Pris dans le déclin d’une équipe de Chelsea usée par Conte, il a mené la Belgique vers des sommets qu’elle ignorait jusque là en Coupe du Monde. Pour entrevoir un rebond avec l’arrivée de Sarri à la tête des Blues.



Bleu pâle

En club, d’abord, on ne peut pas dire que la cuvée 2018 aura la meilleure pour Eden Hazard. En délicatesse avec son vestiaire, Antonio Conte n’a pas pas réussi à faire mieux que de hisser son équipe de Chelsea à la cinquième place de la Premier League. Responsable mais pas coupable, le meneur de jeu belge a sombré, comme le reste dans l’équipe, dans une monotonie ensuquante. Il faut bien dire que les méthodes de management de l’Italien sont usantes, physiquement et psychologiquement.

Eden Hazard n’a jamais semblé en mesure de peser contre cela, de ramener son équipe dans le chemin de la victoire. Le divorce était consommé, et ses envies madrilènes de l’été 2017, peut-être, pas tout à fait effacées. On le voyait mal, dès lors, mener le jeu d’une sélection rouge.


Rouge vif

Pourtant, s’est bien là qu’Eden Hazard a gratté sa place dans les 30 nommés au prestigieux Ballon d’Or France-Football. Auteur d’une compétition totale, triplement buteur et, surtout, dépositaire du jeu avec De Bruyne, il a proprement illuminé de sa classe la compétition. Pour faire simple, il a été, avec Modric et Griezmann, l’un des trois meilleurs joueurs de la Coupe du Monde russe.

Dans une équipe qui prenait l’eau de toute part, il a sauvé, en capitaine courage, le navire belge d’une déroute nippone. En vieux briscard, il a su maintenir la barcasse à flot quand les vagues brésiliennes la secouaient. Malgré ses abordages, il n’a, en revanche, rien pu faire contre la solidarité et le réalisme français. Il en sera de son but, dans le match comptant pour la troisième place de la compétition.

Bleu comme lui

Revenu dans une équipe londonienne métamorphosée par son nouveau coach Sarri, Hazard a trouvé un nouveau souffle. De nouveau étincelant dans un jeu axé sur la possession de balle et le football de position, il semble avoir trouvé la note idoine à jouer dans cette partition. Meneur d’hommes et de jeu, buteur et passeur Eden Hazard s’éclate. Et ça se voit.

 

Demain, WeSportFr s’intéresse au cas du madrilène Isco dans la course au Ballon d’Or France-Football !

Crédit photo : Reuters

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here