La ruée vers le Ballon d’Or (7/30) : Cristiano Ronaldo

WeSportFR vous propose “La ruée vers le Ballon d’Or”. Cette série livrera un focus sur les 30 joueurs nommés pour cette récompense individuelle, le portrait de chacun sera publié par ordre alphabétique. Aujourd’hui, Cristiano Ronaldo !

Une pléiade de records

Cristiano Ronaldo a passé la cinquième lors de la saison 2017/2018. Après être devenu quintuple Ballon d’Or en décembre, le Portugais a participé à l’ajout d’une treizième Ligue des Champions à la riche histoire du Real Madrid, la cinquième sur son palmarès personnel. Une compétition que CR7 a une nouvelle fois marqué de son empreinte : avec 15 buts inscrits la saison dernière, le natif de Madère a porté son total à 120 buts en Ligue des Champions et conforte ainsi son avance en tête des meilleurs buteurs de l’histoire de la Coupe aux grandes oreilles. Parmi ces buts figure notamment l’un des plus beaux, si ce n’est le plus marquant de la carrière de l’ex-madrilène. En quarts de finale, Ronaldo inscrit un retourné acrobatique venu d’ailleurs qui crucifie Buffon sur place et provoque l’admiration du Juventus Stadium. Mais avant cela, la phase de groupe a permis à Ronaldo de battre le record de buts inscrits sur une année civile en Ligue des Champions, avec la bagatelle de 18 unités en 2017.

Si le Real Madrid achève sa saison à la troisième place en Liga, relégué à 17 points du leader barcelonais, CR7 parvient tout de même à inscrire 26 buts en 27 matchs. Mais ce sont surtout ses débuts en Serie A qui marquent les esprits. Après avoir rejoint la Juventus cet été, Ronaldo s’adjuge pour l’instant 7 réalisations en 11 rencontres de championnat et est devenu le 20 octobre dernier le premier joueur de l’histoire à atteindre la barre des 400 buts dans les grands championnats européens.

En sélection, Ronaldo a vécu une Coupe du Monde contrastée. Avant une élimination précoce en huitièmes de finale face à l’Uruguay et un dernier match de poule médiocre contre l’Iran, CR7 a débuté la compétition de façon tonitruante. Lors du match d’ouverture face à l’Espagne, le capitaine de la Seleção das Quinas a inscrit un triplé pour accrocher un match nul 3-3 et devenir le premier joueur de l’histoire à marquer lors de 9 phases finales consécutives en compétitions internationales. Cinq jours plus tard face au Maroc, Cristiano Ronaldo inscrit l’unique but de la rencontre et devient par la même occasion le meilleur buteur européen en sélection de l’histoire avec 85 réalisations, dépassant le hongrois Puskas et ses 84 unités avec la Hongrie.

 

Le musée CR7 de Funchal ne désemplit pas

Des buts, des records mais aussi des trophées ; la saison de Ronaldo a une nouvelle fois été fournie en titres. Avec le Real Madrid, CR7 a remporté une troisième Ligue des Champions consécutive, sa quatrième sous la tunique blanche. A l’aube de l’exercice 2017/2018, le Portugais et ses coéquipiers ont également soulevé la Supercoupe de l’UEFA et la Supercoupe d’Espagne avant de remporter la Coupe du Monde des clubs de la FIFA en décembre.

 

Pourquoi est-il dans les 30 ?

La question vaut-elle vraiment la peine d’être posée ? Les années se suivent et se ressemblent pour Cristiano Ronaldo. Son nom se répète dans les livres des records et son armoire à trophées se rapproche d’un craquage inévitable. Bien qu’opposé à une sévère concurrence dans cette course au Ballon d’Or, le Portugais peut légitimement prétendre à une place dans le top 5 ou même sur le podium. Jusqu’à occuper la plus haute marche pour la sixième fois ?

 

Rendez-vous demain pour le regard avisé de WeSportFr sur Kevin De Bruyne !

A propos de l'auteur

Plus à l'aise stylo en main que balle au pied. Etudiant en journalisme mais avant tout fan inconditionnel de football.

Poster un commentaire

efficitur. risus. Aenean justo odio tristique accumsan commodo