En équipe

La saison de la stabilité au Nîmes Olympique ?

Chaque jour pendant près de trois semaines, We Sport vous présente les équipes de Ligue 1 et de Ligue 2. Aujourd’hui, c’est au tour du club gardois du Nîmes Olympique, pour sa troisième saison dans l’élite. 

Un maintien acquis sur le fil

On dit toujours que la saison suivant un maintien acquis assez tranquillement, celui-ci allait être plus difficile à obtenir la saison suivante. Et le Nîmes Olympique ne déroge pas à la règle. La très belle neuvième place obtenue lors de la saison 2018-2019 s’est vite transformée en dix-huitième place lors de l’exercice précédent. Mais les hommes de Bernard Blaquart évitent de justesse les barrages, tout simplement annulés en raison de la crise sanitaire. Orphelins de Jordan Ferri et Téji Savanier, qui ont rejoint l’ennemi montpelliérain ainsi qu’Alioui, Thioub et Bobichon qui ont choisi une destination davantage nordique : le Pays de la Loire et le SCO d’Angers. Denis Bouanga, lui, rejoignait Saint-Etienne. Des départs qui n’ont pas tardé à se faire sentir côté gardois.

Dix-huitième équipe à l’extérieur et treizième équipe à domicile, cette dix-huitième place est principalement due à une première partie de saison complètement ratée. À la sortie de celle-ci, Nîmes se classait dix-neuvième et relégable. Mais comme à son habitude, le Croco ne lâche jamais et trouve les ressources suffisantes pour se maintenir grâce notamment à quatre succès d’affilée au mois de février (Monaco, Dijon, Nice et Angers).

Un nouveau visage à démontrer 

Séparés de Bernard Blaquart, les dirigeants nîmois ont fait confiance à son disciple, Jérôme Arpinon, qui veut rester dans la lignée de son prédécesseur au niveau de la volonté de combat et de jeu agressif pendant 90 minutes. Au niveau du mercato, le boss du recrutement, Reda Hammache a déjà marqué son empreinte sur le club nîmois. Le seul départ marquant, pour le moment, Paul Bernardoni a déjà été remplacé par Baptiste Reynet, recruté chez le relégable toulousain. Soucieux de leur budget, les dirigeants nîmois et Hammache en première ligne sont allés chercher des jeunes talents inconnus en France. Birger Meling, latéral gauche de 25 ans arrive de Rosenborg, tandis que Andres Cubas, milieu de terrain de 24 ans arrive de Talleres en Argentine. Yassine Benrahou, satisfaisant lors de son prêt la saison passée, a rejoint définitivement les Crocros.

Yassine Benrahou : la pépite doit confirmer

Nîmes : entre le Maroc et l'Algérie, Benrahou a fait son choix !

Crédits photo : Onze Mondial

Arrivé à l’hiver dernier dans le Gard, le joueur formé à Bordeaux, n’a pas tardé à enthousiasmer le peuple nîmois. Sa qualité technique, son intelligence et sa vision du jeu ont séduit les dirigeants nîmois, qui ont décidé de lever l’option d’achat de 2,75 millions d’euros. Le gaucher aura inscrit deux buts dont notamment un coup franc magnifique qui offre la victoire aux Nîmois contre Reims (2-0).

Pour cette nouvelle saison, le natif du Blanc-Mesnil doit confirmer les nouvelles attentes placées en lui. Nul doute qu’il saura séduire une nouvelle fois, le public nîmois grâce à son talent qui pourrait l’emmener en sélection marocaine très prochainement.

Un début de saison encourageant 

Malgré une préparation décevante au niveau des résultats, trois défaites, un seul nul et un petit but marqué par Philippoteaux lors du nul obtenu contre Rodez (1-1), les Nîmois ont démarré tambour battant. Grâce notamment à un but et une passe décisive de la recrue Birger Meling, ils sont venus facilement à bout du Stade Brestois (4-0) aux Costières. Un succès, qu’ils n’ont pas confirmé à Nantes, la semaine suivante. Défaite 2-1, malgré une deuxième mi-temps où l’égalisation s’est envolée de peu. Les hommes de Jérôme Arpinon peuvent nourrir de l’espoir pour la saison à venir en s’appuyant sur ces mêmes principes de jeu qui ont donné satisfaction ces dernières années.

Le pronostic : 8e-11e au classement de Ligue 1 Uber Eats

C’est une saison à double tranchant qui attend les Nîmois. Après une saison galère, le club veut une nouvelle fois se maintenir et se pérenniser dans l’élite. Cela passera une nouvelle fois par des joueurs vaillants et prêts à mettre toute leur énergie sur le terrain.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire